Louis Desplaces

Louis Desplaces (1682-1739), est un graveur d'interprétation au burin et à l'eau-forte français.

Louis Desplaces
Image dans Infobox.
Louis Desplaces, Manoach et sa femme prosternés face à l'apparition de l'ange, d'après Charles Le Brun
Naissance
Décès
Activités
Lieu de travail

BiographieModifier

Habile dessinateur, formé à l'école de Gérard Audran dont la manière l'inspira, on doit à Louis Desplaces de nombreuses estampes interprétées d'Eustache Le Sueur, Charles Parrocel, Nicolas Lancret, Antoine Watteau, Le Tintoret ou Charles André van Loo.

ŒuvreModifier

 
La Henriade, second chant, d'après Jean-François de Troy
 
La Henriade, chant huitième, d'après François Lemoyne
 
Chandelier sculpté, du Livre d'ornements de Juste-Aurèle Meissonnier

Gravures d'interprétationModifier

Contributions bibliophiliquesModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ExpositionsModifier

  • Antoine Watteau et l'art de l'estampe, Musée du Louvre, Paris, 2010.

Réception critiqueModifier

  • « Son burin est souple et, venant en aide à une eau-forte sûrement tracée, il produit un effet satisfaisant. » - Georges Duplessis[22]
  • « Un des graveurs de transition entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, et qui tient encore plus à celui-là qu'à celui-ci. » - Émile Dacier[23]

Musées et collections publiquesModifier

FranceModifier

ItalieModifier

MonacoModifier

NorvègeModifier

Pays-BasModifier

Royaume-UniModifier

SlovaquieModifier

SuèdeModifier

République tchèqueModifier

États-UnisModifier

AustralieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k et l Philadelphia Museum of Art, Louis Desplaces dans les collections
  2. a et b British Museum, Louis Desplaces, "La Terre" dans les collections
  3. a et b Fogg Museum, Louis Desplaces, "Le Feu"
  4. a et b Fogg Museum, Louis Desplaces, "L'Eau"
  5. a et b San Francisco De Young Museum, Louis Desplaces dans les collections
  6. a et b Galerie nationale d'Écosse, Louis Desplaces dans les collections
  7. a b c d e et f Lombardia Beniculturali, Louis Desplaces dans les collections lombardes
  8. a et b C.N.R.S., Les représentations graphiques du sacre de Louis XV
  9. a b c d e f g h i et j Réunion des musées nationaux, Louis Desplaces dans les collections
  10. a et b Utpictura18, Louis Desplaces, "Saint Bruno en méditation"
  11. a et b Cuming Museum, Louis Desplaces dans les collections
  12. a et b Metropolitan Museum of Art, Le sacrifice d'Isaac
  13. a et b Bibliothèque de l'Université de Princeton, Louis Desplaces dans les collections
  14. a et b Nationalmuseum, Louis Desplaces dans les collections
  15. a et b Metropolitan Museum of Art, Diane au bain
  16. a et b Royal Collection, Louis Desplaces dans les collections
  17. Frédéric Villot, Notice des tableaux exposés dans les galeries du Musée national du Louvre, Vinchon, Paris, 1849.
  18. a et b Victoria and Albert Museum, Le triomphe de Vespasien et de Titus par Louis Desplaces
  19. a b et c Musée Teyler, collection d'estampes
  20. a et b Metropolitan Museum of Art, La peinture
  21. a et b >Metropolitan Museum of Art, Charlotte Desmares jouant de rôle de pèlerine
  22. Georges Duplessis, Histoire de la gravure en France, Rapilly, Paris, 1861.
  23. Émile Dacier, La gravure française, Larousse, 1944.
  24. Thomas Fouilleron, « Homme de goût ou goût de prince ? Jacques Ier de Monaco (1689-1751), amateur de peinture », Revue historique, n°683, mars 2017, pages 541-566.
  25. British Museum, Louis Desplaces, "L'œuvre de Juste-Aurèle Meissonnier" dans les collections
  26. Victoria and Albert Museum, Chandelier sculpté en argent par Louis Desplaces
  27. Saltram House, Louis Desplaces dans les collections
  28. Castle Ward, Louis Desplaces dans les collections
  29. Galerie nationale slovaque, Louis Desplaces dans les collections
  30. Galerie Morave de Brno, Louis Desplaces dans les collections

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • François Basan, Dictionnaire des graveurs anciens et modernes depuis l'origine de la gravure, avec une notice des principales estampes qu'ils ont gravés, chez De Lormel, Saillant, Veuve Durand, Durand et Dessaint, Paris, 1767.
  • Dictionnaire des artistes dont nous avons des estampes, avec une notice détaillée de leurs ouvrages gravés, tome quatrième, chez Jean Gottlob Immanuel Breitkopff, Leipzig, 1790.
  • Claude-Henri Watelet et Pierre-Charles Levesque, Dictionnaire des arts de peinture, sculpture et gravure, L.-F. Prault imprimeur, 1792.
  • Michael Huber et Carl Christian Heinrich Rost, Manuel des curieux et des amateurs de l'art contenant une notice abrégée des principaux graveurs et un catalogue raisonné de leurs meilleurs ouvrages, depuis le commencement de la gravure jusqu'à nos jours, chez Orell, Fusli et Compagnie, Zürich, 1804.
  • Georges Duplessis, Histoire de la gravure en France, Rapilly, Paris, 1861.
  • Georges Duplessis, De la gravure de portrait en France, Rapilly, Paris, 1875.
  • Edmond de Goncourt, Catalogue raisonné de l'œuvre peint, dessiné et gravé d'Antoine Watteau, Rapilly, Paris, 1875.
  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch. Delagrave, 1876, p. 783-784  
  • « Louis Desplaces » dans Roger Portalis et Henri Beraldi, Les Graveurs du dix-huitième siècle, Paris, D. Morgand et C. Fatout, 1880-1882, Tome 1, p. 748-750lire sur Gallica.
  • Paul Lacroix, L'ancienne France - Peintres et graveurs, Firmin-Didot, Paris, 1888, réédition B.N.F. 2012.
  • Émile Dacier, Albert Vuaflart et Jean Herold, Jean de Julienne et les graveurs de Watteau au XVIIIe siècle, 4 volumes, Maurice Rousseau, libraire à Paris, 1922-1929.
  • Émile Dacier, La gravure française, Larousse, 1944
  • Marcel Roux, avec la collab. d'Edmond Pognon, Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle, Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VII, Bibliothèque nationale, 1951, p. 73-119
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :