Louis Alphonse Edmond Puech

Officier général francais 3 etoiles.svg Louis Alphonse Edmond Puech
Naissance
Nîmes
Décès (à 77 ans)
Paris
Origine Française
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Ensign of France.svg Marine nationale
Grade Vice-amiral
Années de service 1851 – 1897
Commandement Couleuvre
Limier
Minerve
Magon
Conflits Guerre de Crimée
Guerre franco-allemande de 1870
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions Préfet maritime de Rochefort
Préfet maritime de Cherbourg

Louis Alphonse Edmond Puech (Nîmes, -Paris, ), est un officier de marine français.

BiographieModifier

Il entre à l'Ecole navale en et en sort aspirant de 2e classe en . Il sert alors sur le Charlemagne puis, aspirant de 1re classe (), embarque sur les vaisseaux Friedland puis Ville de Paris et participe à la guerre de Crimée dans laquelle il est blessé pendant le siège de Sébastopol le .

Enseigne de vaisseau (), il passe sur l'aviso à roues Dauphin (1855-1856) puis sur la frégate Alceste (1857-1860) et est promu lieutenant de vaisseau en . En 1861-1862, il sert sur la frégate à vapeur Gomer puis de 1862 à 1864 sur le yacht impérial Aigle avant d'être nommé au commandement de la canonnière Couleuvre en Indochine (1867-1869).

Il prend part à la guerre de 1870 sur les cuirassés Provence et Magenta comme aide de camp de l'amiral Jauréguiberry et devient capitaine de frégate en . Il commande l'aviso Limier de 1875 à 1878 puis est nommé second du transport Ariège puis de la frégate Clorinde (1879-1880).

Capitaine de vaisseau (), commandant de la division des équipages à Lorient puis de la frégate Minerve (1882-1884), il commande en Extrême-Orient le croiseur Magon et est promu contre-amiral en .

Major général à Toulon, il commande de 1891 à 1893 l'escadre de réserve de Méditerranée sur le cuirassé Trident. Vice-amiral (), il est préfet maritime de Rochefort de 1893 à 1895 puis de Cherbourg de 1895 à 1897 et prend sa retraite en .

Récompenses et distinctionsModifier

  • Chevalier (), Officier (), Commandeur () puis Grand officier de la Légion d'Honneur ().

BibliographieModifier

Liens externesModifier