Louis-Philippe Pigeon

avocat et juge québécois
Louis-Philippe Pigeon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Bâtonnier de Québec (1960-1961)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Titre honorifique
Monsieur le bâtonnier (d)

Louis-Philippe Pigeon O.Q., C.C., né le à Henryville et mort le à l'âge de 81 ans, est un avocat et juge québécois.

BiographieModifier

Il a été professeur de droit à l'Université Laval (1942-1967) et conseiller juridique du premier ministre Jean Lesage (1960-1966).

En qualité de conseiller juridique de Jean Lesage il pu exercer son contrôle sur le sort sur le projet de loi sur la gestion des archives publiques du Gouvernement du Québec.

Il a été juge à la Cour suprême du Canada de 1967 à 1980.

Son fils Jacques Pigeon a été recruté par Jean Marchand à Ottawa.

Il a donné son nom au journal des étudiants de la Faculté de droit de l'Université de Montréal, Le Pigeon dissident. Ce nom vient du fait qu'alors qu'il siégeait à la Cour suprême, il signait souvent des opinions dissidentes, reconnues comme très fouillées.

L'un de ses jugements dissidents les plus connus est celui de l'arrêt R. c. Drybones.

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier