Louis-Ernest Barrias

sculpteur français

Louis-Ernest Barrias, né le à Paris, ville où il est mort le , est un sculpteur français.

Louis-Ernest Barrias
Petit-Barrias.jpg
Louis-Ernest Barrias, photographié par Pierre Petit.
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Mouvement
Enfant
Paul Barrias (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales

BiographieModifier

 
Louis-Ernest Barrias dans son atelier.
 
La Nature se dévoilant à la Science : 1884-1899, plâtre peint, Paris, musée Carnavalet (à gauche) ; 1903, statue chryséléphantine, Paris, musée des arts décoratifs (au centre) ; 1899, bronze doré, Paris, musée d'Orsay (à droite).

Barrias est issu d'une famille d'artistes. Son père est peintre sur porcelaine et son frère aîné, Félix-Joseph Barrias, est un peintre reconnu. Louis-Ernest Barrias s'oriente vers des études artistiques. Entré à l'École des beaux-arts de Paris en 1858, il délaisse la peinture pour s'orienter vers la sculpture sous la direction de François Jouffroy. En 1864, il obtient le prix de Rome et est engagé sur le chantier de l'Opéra de Paris. Il produit par la suite de nombreuses œuvres sculptées, la plupart en marbre. En 1881, il est récompensé par une médaille d'honneur des beaux-arts et nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1878, puis promu officier en 1881 et commandeur en 1900. L'artiste remplace Auguste Dumont à l'Institut en 1884, puis succède à Jules Cavelier comme professeur à l'École des beaux-arts, où, parmi ses élèves les plus notables, on compte Victor Ségoffin, Charles Despiau et Paul Landowski.

Il a eu trois enfants : Paul (1875-1973), deviendra un architecte réputé 2e second grand prix de Rome en 1901[1] ; Daniel (1883-1969), embrassera la carrière militaire[2], et Madeleine (1877-1925).

Louis-Ernest Barrias meurt le en son domicile au no 9 avenue des Chasseurs dans le 17e arrondissement[3], et, est inhumé au cimetière de Passy (8e division)[4].

La majeure partie de son œuvre est visible dans les lieux publics à Paris, au musée d'Orsay ou au cimetière du Père-Lachaise.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

FranceModifier

CanadaModifier

DanemarkModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :