Ouvrir le menu principal

Louis-Charles-César Maupassant

personnalité politique française
Louis-Charles-César Maupassant
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
MachecoulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Louis-Charles-César Maupassant, né le à Saumur, massacré le à Machecoul (Loire-Inférieure), est un négociant, agriculteur et député français.

BiographieModifier

Bourgeois à Nort et marguillier de sa paroisse au début de la Révolution, il est élu le député suppléant de la sénéchaussée de Nantes aux États généraux puis, en , membre du directoire de département de Loire-Inférieure, avant d'être admis à siéger à la Constituante le 5 septembre suivant, en remplacement de l'avocat Joseph-Michel Pellerin, démissionnaire. Siégeant parmi la majorité patriote, il s'oppose à la sortie de Jacques Necker de France le 11 septembre[1] et présente une motion contre les prêtres réfractaires le , jour de la fusillade du Champ-de-Mars.

Le 3 septembre, l'Assemblée achève la rédaction de la constitution, et une députation de 60 membres est nommée par le président, afin de présenter le texte au roi, le soir même. Maupassant demande alors que « celui qui sera chargé de porter la parole du roi communique préalablement son discours à l'Assemblée » le 3 septembre[2].

Le , il est élu 2e député suppléant de Loire-Inférieure à l'Assemblée législative et membre du directoire de département. En , il est envoyé à Machecoul par le directoire de département pour organiser la levée en masse. Il est tué d'un coup de pique, dans la première attaque du bourg par les paysans rebelles[3].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. compte-rendu de la séance du 11 septembre 1790
  2. Compte-rendu de la séance du 3 septembre 1791
  3. Philippe Buchez, Pierre-Célestin Roux-Lavergne, Histoire parlementaire de la révolution française, Paris, Paulin, 1836, tome 25, p. 198-199.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier