Ouvrir le menu principal

Loriciel

société française d'édition et de distribution de jeux vidéo

Loriciel SA
logo de Loriciel

Création 25 avril 1985 (immatriculation)
Disparition 10 mai 2001 (jugement de clôture après cession)
Fondateurs Marc Bayle et Laurant Weill
Personnages clés Philippe Seban
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Drapeau de la France France, Gennevilliers
Direction Laurent Weill

Philippe Seban

Activité Réalisation de logiciels
Produits Jeux vidéo :

L'Aigle d'or, Bob Winner, Skweek, Panza Kick Boxing

SIREN 328 186 705

Chiffre d'affaires 10 000 € en 2010

Loriciel (anciennement Loriciels) était une société française d'édition et de distribution de jeux vidéo, créée en 1983 par Marc Bayle et Laurant Weill.

HistoriqueModifier

Philippe Seban rejoint les deux créateurs de l'entreprise peu de temps après son lancement, puis rachète 50 % du capital et prend la direction générale[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11].

Loriciel devient l'un des plus grands développeurs de jeux vidéo à partir de la sortie du jeu L'Aigle d'or, récompensé par le 1er Tilt d'or en 1985, catégorie « meilleur jeu d'aventure de l'année ». Loriciel développe alors des jeux pour Oric 1, ZX 81, ZX Spectrum, les Amstrad CPC (464, 664, 6128), les Thomson MO5 et TO7/70, puis pour Atari ST et Amiga, dont un bon nombre de succès[12]. En 1990, Loriciels devient Loriciel SA.

En 1992, Loriciel doit faire face à de gros problèmes financiers et la société est mise en redressement. Pendant la période d'observation, elle subit un important impayé de son distributeur américain.

Elle fait l'objet d'un plan de cession le 4 mai 1994.

Le 27 octobre 2000 elle est placée en redressement judiciaire.[à vérifier]

le 10 mai 2001 est prononcé un jugement de clôture après cession[13],[14].

Jeux développésModifier

Jeux éditésModifier

Logiciels éducatifsModifier

Loriciel a également édité divers logiciels ludo-éducatifs sur micro-ordinateurs comme la série Denver présente (Je découvre les formes, Je fais des couleurs, etc).

Utilitaires développésModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Panza Kick Boxing est publié sous le label Futura.
  2. Advanced Destroyer Simulator est publié sous le label Futura.

RéférencesModifier

  1. Micro-News n°6 (décembre 1987), p.9 Micro-Scopie: Loriciels
  2. Loriciel : En route pour demain - Joypad 24 Octobre 1993 p.40-43.
  3. Loriciel - Retro Gamer 142 du 21 Mai 2015
  4. Laurent Weill (interview) Joystick - n°5 - mai 1990 - p.50-55
  5. Arcades Hebdo n°5 - p.20-24 (Février 1988).
  6. [1]
  7. Déménagement en 1986
  8. Ouverture filiale anglaise
  9. https://archive.org/details/amstrad-accion-02/page/n13
  10. AM-Mag n°24 juillet 1987 p.169 Loriciels, à l'écoute du marché
  11. Les cahiers d'Amstrad n°1
  12. Ristou, « Loriciel | Culture Games - Culture, Encyclopédie et Histoire du jeu vidéo » (consulté le 7 juillet 2019)
  13. « Chiffre d'affaires, résultat, bilans et procédures judiciaires du rcs 328 186 705 », sur www.societe.com (consulté le 5 juillet 2019)
  14. « radiation », sur www.infogreffe.fr (consulté le 5 juillet 2019)

Liens externesModifier