Longes mac nUislenn

Longes mac nUislenn (français : « L’Exil des fils d’Usnech ») est un récit en prose de mythologie celtique irlandaise appartenant au Cycle d'Ulster. Il met en scène l'exil de la belle Deirdre avec son amant Noise et ses frères, à cause de la jalousie du roi d'Ulster, Conchobar, qui comptait prendre la jeune fille pour épouse. Les exilés reviennent lorsque le roi leur promet de les accepter paisiblement. Il rompt sa promesse et fait tuer les frères, retenant Deirdre pour lui pendant un an avant qu'elle ne se suicide.

Les pleurs de Deirdre, gravure de J.H.F. Bacon (1905).

Ce récit est particulièrement célèbre dans la mythologie irlandaise. Il est mentionné dès le XIIe siècle dans le Livre de Leinster, qui en possède une version courte. Des versions plus longues connues datent des XIVe et XVe siècles.

Dans les manuscrits anciens, le Longes mac nUislenn est souvent regroupé avec deux autres récits mythologiques irlandais appelés Oidheadh Chloinne Lir et Oidheadh Chloinne Tuireann sous le nom des Tri Truaighe Scéalaigheachta (français : « Trois Chagrins de la Narration »).

BibliographieModifier

  • (en) Early Irish Myths and Sagas, translation, introduction and notes by Jeffrey Gantz, Penguin Classics, 1981, (ISBN 978-0-140-44397-4) : The Exile of the Sons of Uisliu.