Ouvrir le menu principal

Longcochon

commune française du département du Jura

Longcochon
Longcochon
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Saint-Laurent-en-Grandvaux
Intercommunalité Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura
Maire
Mandat
Thierry David
2014-2020
Code postal 39250
Code commune 39298
Démographie
Gentilé Couchetards
Population
municipale
62 hab. (2016 en augmentation de 29,17 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 46′ 30″ nord, 6° 04′ 14″ est
Altitude Min. 758 m
Max. 886 m
Superficie 3,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Longcochon

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Jura
City locator 14.svg
Longcochon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longcochon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longcochon

Longcochon est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Couchetards[1].

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

  Mièges  
Nozeroy
Rix
N Mignovillard
O    Longcochon    E
S
La Latette

ToponymieModifier

Longcouchant, Longcochon.

Le bief qui traverse le village se nomme le Cochon.

HistoireModifier

Située en promontoire, la commune aurait autrefois été appelée Longcouchant[2], car sa situation permettait de voir le coucher de soleil pendant un long moment. Par la suite, le nom aurait été déformé en Longcochon, actuelle dénomination officielle[3]. De l'ancien nom de la commune viendrait le gentilé « couchetard ».

Toutefois, certaines sources ne mentionnent pas cette hypothèse onomastique : « long » pourrait être une altération du celtique « loch » (étable, loge)[4]. Sa toponymie particulière lui vaut de faire partie de l'Association des communes de France aux noms burlesques et chantants[5].

La commune était autrefois desservie par les Chemins de fer vicinaux du Jura.

Politique et administrationModifier

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
    Auguste Jeannin    
1945 1965 Maurice Jeannin    
1965 1985 Michel Delacroix    
1985 2001 Claude Muyard DVD Conseiller général du Canton de Nozeroy
(1985-2004)
2001 en cours Thierry David[6] DVG Agriculteur


Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 62 habitants[Note 1], en augmentation de 29,17 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
144142136157145147163144147
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
150155150128123123130115117
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
11010994826980828789
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
645442404951424858
2016 - - - - - - - -
62--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Les plus marrants : ces gentilés qui font sourire », Le Progrès,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2018)
  2. Roger Brunet, Trésor du terroir. Les noms de lieux de la France: Les noms de lieux de la France, CNRS Editions, (ISBN 9782271092786, lire en ligne)
  3. « Le mot du 7 mai 2017 », Jean-Pierre Colignon,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2018)
  4. Annuaire du département du Jura: pour l'année..., Impr. Gauthier, (lire en ligne)
  5. « Les communes adhérentes », sur communes-aux-noms-burlesques.fr (consulté le 29 mai 2018)
  6. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consultée le 2 mai 2010
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.