Ouvrir le menu principal
Ne pas confondre avec London Underground, le métro de Londres aussi appelé The Tube.

London Overground
Image illustrative de l’article London Overground
Logo de l'Overground Londonien

Situation Grand Londres
Type Métro ferré urbain
Entrée en service 2007
Longueur du réseau 86 km
Lignes 9
Stations 112 dont 39 step-free (données 2013)
Trains 65 (données 2013)
Fréquentation 124,6 millions (2012/13)[1]

370 000 passagers par jour de semaine[2]

Propriétaire Transport for London et Network Rail
Exploitant LOROL (contrat / franchise avec TfL 2007–2016)
Site internet www.tfl.gov.uk/overground

Image illustrative de l’article London Overground
Exemple de signalétique London Overground à la station West Brompton.

London Overground est un réseau de transport ferroviaire, principalement en surface, qui dessert l'agglomération de Londres. London Overground couvre le Grand Londres et le comté d'Hertfordshire, il s'agit d'un réseau ferroviaire de banlieue (bon nombre des lignes partagent le trafic avec les services de fret), bien que les fréquences de passage[3] tendent à se rapprocher de celles des fréquences du Tube[4].

HistoireModifier

Mise en place du réseauModifier

Le , il a été annoncé par le ministère des Transports que Transport for London (TfL) reprendrait la gestion des services fournis par Silverlink Metro. Il a été suggéré d'exploiter le service sous le nom provisoire de North London Railway.

Le , la marque London Overground a été dévoilée et il a été confirmé que la East London line, étendue, serait incluse. Bien que les itinéraires couvrent de nombreux quartiers de Londres, il y a des raisons pour lesquelles TfL les considère comme nécessitant un contrôle direct :

  • Il existe une certaine concentration de lignes dans le nord-est, où se sont déroulés les Jeux olympiques d'été de 2012 ;
  • elles passent par des zones défavorisées et les liaisons sont envisagés dans le cadre de la réhabilitation de ces zones ;
  • les lignes North London et Gospel Oak à Barking ont été considérés par certains comme négligées et donc non développés à leur plein potentiel.

Le réseau a été mis en service par TfL sous l'appellation London Overground en 2007[5].

Le , le réseau a repris les itinéraires du North London Railway de la compagnie Silverlink metro. La East London Line est tombée sous le contrôle du réseau lors de l'achèvement de la phase 1 de son extension en 2010, sous le nom de East London Railway. London Overground continue à faire partie du réseau ferroviaire national, mais le pouvoir adjudicateur est Transport for London, et non l'administration centrale (semblable au modèle adopté pour Merseyrail).

Exploitation du réseauModifier

Les lignes continuent d'être détenues et entretenues par Network Rail, bien que la section Dalston - New Cross reste propriété de Transport for London depuis qu'elle a intégré l'Overground.

Suivant un modèle similaire à celui déjà utilisé pour le Docklands Light Railway, TfL a recherché les opérateurs potentiels du London Overground. Contrairement aux franchises nationales de National Rail, l'exploitant ne serait pas responsable de la fixation des tarifs, l'achat de matériel roulant, ou de décider des niveaux de service, aspects qui seraient gérés entièrement par TfL. Ils prennent toutefois une part de risque sur les recettes (TfL prend 90 % des risques sur les recettes, 10 % des produits sont conservés par l'exploitant, et l'exploitant est responsable de la collecte des recettes).

L'exploitant actuel est la société LOROL (London Overground Rail Operation) qui est une coentreprise 50/50 entre Arriva et MTR et dont le contrat de franchise a été prolongé avec TfL jusqu'en novembre 2016[6].

Réseau actuelModifier

PrésentationModifier

Le premier réseau est une continuation directe des services Metro Silverlink.

Comme le nom l'indique, la grande majorité du réseau est en surface, essentiellement constitué de lignes de chemin de fer reliant les zones en dehors du centre de Londres (ouest, nord et sud), avec une partie essentielle du réseau en zone 2 de la Travelcard (carte de transports londoniens). Le réseau actuel dessert également la gare d'Euston, dans le centre de Londres, car il est le terminus sud de la Watford DC Line. Les premiers horaires ont vu peu de changements par rapport à ceux de Silverlink.

Le réseau dessert 84 stations dont 39 step-free (accès facilité pour les personnes à mobilité réduite); le matériel roulant comprend 57 rames électriques à 4 voitures (toutes lignes sauf Gospel Oak - Barking) et 8 rames diesel à 2 voitures (ligne Gospel Oak - Barking)[7].

ItinérairesModifier

 
Le London Overground devant la City of London.

Londres Overground est composé de quatre lignes[8].

  • Watford Local line, de Watford Junction à Euston.
  • Gospel Oak - Barking line, de Gospel Oak à Barking.
  • North and West London line :
    • de Richmond à Stratford ;
    • de Clapham Junction à Stratford ;
    • de Clapham Junction à Willesden Junction.
  • East and South London line :
    • de Dalston Junction à West Croydon ;
    • de Highbury & Islington à Crystal Palace ;
    • de Dalston Junction à New Cross ;
    • de Highbury & Islington à Clapham Junction.

Le réseau possède des correspondances avec les lignes de métro tels que : Bakerloo Line, Central Line, District Line, Hammersmith & City Line, Jubilee Line, Northern Line, Victoria Line, ainsi que les lignes de la DLR et Tramlink.

Les itinéraires sont figurés avec une version de la cocarde du métro de Londres (de couleur orange avec une barre bleue) et sont indiqués sur les plans de métro avec une double bande orange.

Un plan spécifique London Overground[9] publié par TfL indique les stations avec accès facilité pour les personnes à mobilité réduite ainsi que les interconnections avec le Tube, le DLR, Tramlink et les gares ferroviaires (précisant les liaisons vers les aéroports)[10] ; ce plan indique clairement le nouveau réseau circulaire mis en service en décembre 2012, cependant faire le tour de Londres en Overground nécessite au moins deux changements.

PlanModifier

 
Le réseau du London « Overground » (carte non officielle)

Matériel roulantModifier

Ancien parcModifier

 Class  Image Type  Vitesse limite   Nombre   Voitures par élément   Disposition des sièges    Nombre de places    Lignes exploitées   Construction 
 mph   km/h 
Class 150/1   autorail 75 120 6 2 2+3 (haute densité) 146 Gospel Oak-Barking 1985-86
Class 313/1   automotrice 75 120 23 3 2+2/2+3 (haute densité) 228 North London ;
Watford DC ;
West London
1976-77
(Rénové 1997-2002)
Class 508/3   automotrice 75 120 3 3 2+2/2+3 (haute densité) 230 Watford DC Line 1979-1980 (Rénové 2003)

Parc actuelModifier

Class Image Type Vitesse limite Nombre Voitures par élément Disposition des sièges Lignes exploitées Construction
mph km/h
Class 172/0 Turbostar   autorail 75 120 8 2 2+3 Gospel Oak-Barking 2009
Class 378 Electrostar   automotrice 75 120 57 4 ou 5 Longitudinal North London
Watford DC
West London
East London
2007-2010

En 2013, TFL commande 57 rames Class 378 supplémentaires pour un montant de 88 millions £, la livraison est prévue à l'horizon 2015[11].

LivréeModifier

À l'heure actuelle, tous les trains de London Overground arborent une livrée, semblable à celle du métro de Londres, avec des voitures bleues et blanches avec des portes orange et les faces avant des trains jaunes.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier