Lombez Samatan club

club de rugby à XV en France
Lombez Samatan club
Logo du Lombez Samatan club

Généralités
Fondation 1961
Couleurs rouge et blanc
Stade Stade Pierre-Brocas à Samatan
Stade Paul-Vignaux à Lombez
Siège Route de Toulouse
32130 Samatan
Championnat actuel Fédérale 1 (2021-2022)
Président Éric Daubriac
Francis Lacaze
Entraîneur Mickaël Lebel
Julien Lauvernet
Joueur le plus capé Renaud Peres
Site web lscrugby.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France de 2e série (1)
Championnat de France de 3e série (1)
Challenge de l'Essor (4)
Coupe de l'Offensive (3)

Maillots

Kit left arm white hoops.png
Kit body whitehoops.png
Kit right arm white hoops.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm whiteshoulders.png
Kit body thinwhitesides.png
Kit right arm whiteshoulders.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Fédérale 1 2021-2022
0

Le Lombez Samatan club (LSC) est un club de rugby à XV français situé à Lombez et à Samatan dans le département du Gers.

Le club évolue lors de la saison 2021-2022 en Fédérale 1.

HistoriqueModifier

Premiers clubs du rugby à Lombez et SamatanModifier

1920 à 1927 : première version du Lombez Samatan clubModifier

En 1920, un club représentant les communes de Lombez et Samatan est créé, portant déjà le nom de Lombez Samatan club[1].

Dans le cadre d'une rencontre contre le club de Bordères sur l'Echez en 1927, l'arbitre est agressé par un des joueurs du LSC. Ces actes ont pour conséquence la disqualification du LSC, puis sa radiation du comité local[1].

1942 à 1954 : Union sportive samatanaise lombézienneModifier

Un nouveau club représente les deux communes est créé en 1942, l'Union sportive samatanaise lombézienne. Il disparaît en 1954 en raison de rivalités entre les deux villes, conduisant à la naissance de deux clubs indépendants, l'Union sportive samatanaise et le Racing Club lombézien[1].

1954 à 1961 : Union sportive samatanaiseModifier

En 1951 l'US Samatan devient champion de France de deuxième série en battant les Isérois de l'US Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs 3 à 0.

1954 à 1961 : Racing Club lombézienModifier

En 1957 le RC Lombez L'Isloise devient champion de France de troisième série en battant les Isérois de l'US Izeaux 6 à 3.

En 1958 le RC Lombez mène devant les Audois de l'US Cuxac-d'Aude 3 à 0 lors de la finale du championnat de France de 2e série mais le match est arrêté à la 54e minute et l'US Cuxac-d'Aude est déclarée vainqueur par disqualification lors de la séance du Comité de Direction de la FFR le . « Séance Commission Sportive du 13 mai 1958 : suite au rapport de l’arbitre, retrait de licence du joueur Gabriel Idrac capitaine de l’équipe du RC Lombez, mis sur la touche pour avoir frappé sauvagement un joueur à terre et qui a refusé de quitter le terrain à deux reprises différentes, le RC Lombez responsable de l’arrêt du match a match perdu ».

1961 : Regroupement de Lombez et SamatanModifier

En 1961, l'US Samatan et le RC Lombez fusionnent sous le nom de Lombez Samatan Club[1], au nom identique à l'entité créée en 1920.

Première montée en première division (1971)Modifier

Quart de finaliste du championnat de France de deuxième division 1970, le club gersois accède pour la première fois à l’élite du rugby français en 1971 mais est immédiatement relégué en deuxième division.

Retour en deuxième division (1972)Modifier

L’année suivante, il est éliminé en seizième de finale par Montélimar et doit rester en deuxième division.

Après une saison difficile où il ne sort pas des poules, il loupe de peu de remontée en 1974, battu par Castelsarrasin, futur champion de France[2] en huitième de finale du Championnat, décisif pour l'accès à la première division.

Un jeune entraîneur fait alors son apparition sur le banc du club gersois. Il s'agit de l'ancien demi de mêlée du club Henri Broncan, instituteur dans le civil. Il détonne dans le paysage rugbystique de par sa pédagogie et ne tardera pas à se faire un nom dans le rugby français.

En 1975, l’aventure s’arrête en trente-deuxième de finale puis en 1976, le club remonte en première division séparée maintenant en 2 groupes de 40 clubs.

Retour en première division groupe B 1977Modifier

Avec 5 victoires, 1 nul et 8 défaites, les rouges et blancs se maintiennent de justesse en première saison.

En 1978, ils font mieux encore avec 8 victoires, 1 nul et 5 défaites, terminant 3e de leur poule et invaincus à domicile.

En 1979 et 1980, ils terminent 5e de leur poule avant d’être relégué en deuxième division en 1982.

Vice-champion de France de deuxième division (1984)Modifier

En 1983, le LSC, malgré un bon parcours en poule est éliminé dès les 32e de finale.

La saison suivante, il accède à la finale du championnat de France de deuxième division en 1984 après avoir défait le RO Castelnaudary à Colomiers. Le LSC perd cette finale en s'inclinant contre Montélimar à Rodez. La saison suivante, le club est promu une seconde fois consécutivement et accède au groupe A.

Une saison dans l’élite du rugby français (1986)Modifier

En 1985-1986, le LSC écrit l'une des plus belles pages de son histoire en accédant au sommet du rugby français, aux côtés notamment du Stade toulousain, dans un championnat de France élargi à 40 clubs mais il est relégué en groupe B après une saison difficile (3 victoires pour 15 défaites).

Lombez Samatan en groupe B (1987-1994)Modifier

Le club passe ensuite 8 ans en groupe B avant de descendre en deuxième division en 1994 (quatrième niveau hiérarchique du rugby français à l’époque). En 1992-1993, le demi de mêlée Pierre-Henry Broncan fait ses débuts en équipe première.

2 montées consécutives (1996 et 1997)Modifier

Lombez Samatan remonte en groupe B en 1996 après un match de barrage gagné contre Vinay 17-11[3].

En 1997, le LSC remonte en groupe A2 (l’ancêtre de l’actuel Pro D2) après un match de barrage gagné contre Saint-Paul-lès-Dax 23-17.

3 saisons en groupe A2 (1998-2000)Modifier

Le club passe ensuite 3 saisons consécutives en groupe A2, l’ancêtre de l’actuelle Pro D2. En 1998, il se maintient de justesse, 2 points devant Graulhet.

En 1999, il se maintient de justesse, 2 points devant La Teste. En 2000, il dispute les huitièmes de finale de la coupe de France contre le Stade français.

Non éligible au rugby professionnel par manque de structures et de moyens financiers, le LSC descends en Fédérale 1 puis en Fédérale 2.

Années d’instabilité sportive (2001-2015)Modifier

N’ayant plus les moyens de retenir ses meilleurs éléments, le club fait l’ascenseur entre la Fédérale 1 et la fédérale 2.

Remontée en Fédérale 1 (2016)Modifier

En 2015-2016, le LSC goûte de nouveau aux joies du haut niveau grâce à son accession en Fédérale 1, l'antichambre de la Pro D2, après s'être qualifié aux dépens de l'US Isle-Jourdain. L'équipe Gersoise rejoint ainsi le FC Auch, l'une des têtes d'affiche de la division fédérale. La saison est conclue à la neuvième place de la poule 3, synonyme de maintien. La saison suivante, le LSC se maintient à nouveau en terminant sixième de la poule 2. Cependant, le club termine dernier de la poule 3 lors de la saison 2017-2018 et redescend en Fédérale 2.

La FFR décide, le , d'arrêter définitivement les championnats amateurs à tous niveaux. Elle met alors fin à la saison 2019-2020 de Fédérale 2, aucun titre de champion n'est décerné. La FFR décide qu'il n'y a aucune relégation mais douze montées. Après péréquation le LSC se retrouve 2e de sa poule et dans les 12 meilleurs au classement national, le club se voit donc proposer la montée en Fédérale 1 pour la saison pour la saison 2020-2021[4]. Le la FFR entérine la participation du LSC au championnat de Fédérale 1 pour la saison 2020-2021[5].

Identité visuelleModifier

Couleurs et maillotsModifier

Les couleurs du club sont le rouge et le blanc.

Modifier

PalmarèsModifier

[6]

Équipe masculineModifier

Championnat de France de deuxième division
  • Vice-champion (1) : 1984
Challenge de l'Essor
  • Vainqueur (4) : 2009, 2011, 2012 et 2013
Coupe de l'Offensive
  • Vainqueur (3) : 2007, 2011 et 2012

Équipes de jeunesModifier

Coupe René Crabos
  • Champion (1) : 1990
Championnnat de France Juniors Balandrade
  • Champion (1) : 1993
Championnnat de France Juniors Reichel B
  • Champion (4) : 1989, 1993, 1994 et 1997

Les finales du clubModifier

Prédécesseurs du Lombez Samatan clubModifier

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
US Samatan 3 - 0 US Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs
Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
RC Lombez 6 - 3 US Izeaux

En championnat de France de deuxième divisionModifier

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
US Montélimar 15 - 9 Lombez Samatan club

En coupe René CrabosModifier

Date de la finale Vainqueur Score Finaliste
Lombez Samatan club 18-0 FC Grenoble

Personnalités du clubModifier

Ci-dessous les anciens joueurs célèbres du Lombez Samatan club :

Joueurs formés au club sacrés champions du monde des moins de 20 ansModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Les Cent ans du LSC », sur lscrugby.fr (consulté le ).
  2. J-P. Delbouys, Une histoire du C.A.C. dans sa ville, Orthez, France Libris, .
  3. « Championnat de France de 1re division Groupe B 1995-1996 », sur rugbyarchive.net (consulté le )
  4. Julien Balidas, « Auch monte en Fédérale 1 », sur francebleu.fr, (consulté le ).
  5. « Rugby: Lombez-Samatan promu en Fédérale », La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  6. « Lombez Samatan Club », sur rugby-encyclopedie.com.
  7. « Rugby. Lebel, de père en fils, du Gers au Stade Toulousain », La Dépêche du Midi (consulté le ).
  8. « Auch. XV de France : les nouveaux mousquetaires ont été formés dans le Gers », La Dépêche du Midi (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • René Daubriac, Si le LSC m'était conté Lombez - Samatan 2 villages et 100 ans de rugby, René Daubriac, , 200 p.

Liens externesModifier