Ouvrir le menu principal

Lois Weber

cinéaste américaine

BiographieModifier

 
Lois Weber au piano (1912).

Florence Lois Weber est née le 13 juin 1879 à Allegheny (Pennsylvanie) (ville devenue depuis 1907 le quartier nord de Pittsburgh) ; elle est le deuxième des trois enfants de Mary Matilda Snaman, surnommée "Tillie" (née Mathilda Schneeman en mars 1854 dans le comté d'Allegheny en Pennsylvanie et morte en 1935 à Miami en Floride) et de George Weber (né en juin 1855 ; mort en 1910), tapissier et décorateur qui fut aussi missionnaire ambulant. Les Weber étaient une famille chrétienne de la classe moyenne, d'origine néerlandaise.

Lois fut une enfant précoce et surdouée.

Elle est devenue l'une des plus importantes figures féminines de l'ère du cinéma muet, pour la réalisation de films.

Son premier époux est l'acteur et réalisateur Phillips Smalley.

Actrice dans un premier temps, elle devient aussi réalisatrice, dès 1905, à 26 ans. Elle est la première femme de l’histoire des États-Unis à réaliser un long métrage en adaptant sur grand écran la pièce de théâtre Le Marchand de Venise en 1914[1]. Dans un des films qu'elle réalise en 1916, Where Are my Children, elle s'appuie sur un fait divers, pour étayer la revendication du droit à l'avortement[2]. Elle fonde son studio en 1917, le Lois Weber Productions[2]. Pour sa contribution à l'industrie du cinéma, Lois Weber a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6518 Hollywood Blvd.

FilmographieModifier

 
Shoes (1916).
 
Publicité dans un journal pour Saving the Family Name (1916).
 
The Eye of God (1916).
 
Publicité dans un journal pour Where Are My Children? (1916).
 
Even as You and I (1917).

comme réalisatriceModifier

Années 1910Modifier

Années 1920Modifier

Années 1930Modifier

comme scénaristeModifier

Années 1910Modifier

Années 1920Modifier

Années 1930Modifier

comme actriceModifier

Années 1910Modifier

comme productriceModifier

Années 1910Modifier

Années 1920Modifier

RéférencesModifier

  1. Louise Wessbecher, « Alice Guy-Blaché et Lois Weber, ces femmes visionnaires qui ont marqué l'histoire du cinéma il y a 100 ans », France 24,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Anne Diatkine, « Ciné : les toiles des débutantes », Libération,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

  • Alice Guy, première réalisatrice française

Liens externesModifier