Ouvrir le menu principal

La loi de Bartholomae est une loi phonétique affectant les langues indo-iraniennes. Dans un groupe de deux consonnes ou plus comportant des occlusives (ou la sifflante s) et dont l'une est une sonore aspirée, Christian Bartholomae nota que ce groupe aboutit à sonore + sonore aspirée.

Par exemple, le participe « *bʰudʰ-to- » « éclairé », issu de la racine indo-européenne « *bʰewdʰ- » signifiant « apprendre, se rendre compte de », perd l’aspiration de la première occlusive (application de la loi de Grassmann) et le groupe « -dʰt- » devient, en vertu de la loi de Bartholomae, un groupe sonore aspiré : « -ddh- ». Le participe étudié donne ainsi en sanskrit « buddha », « éclairé ».

BibliographieModifier

  • William H. Bennett, « The Germanic Evidence for Bartholomae's Law », Language, 42-4, déc. 1966, p. 733–737.

Articles connexesModifier