Ouvrir le menu principal

Lörrach

commune allemande
(Redirigé depuis Loerrach)

Lörrach
Lerach
Lörrach
Lörrach vue du château de Rötteln.
Blason de Lörrach
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Lörrach
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Jörg Lutz
depuis 2014
Code postal 79539 à 79541
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 36 050
Indicatif téléphonique +49-07621
Immatriculation
Démographie
Population 49 303 hab. (31 décembre 2015)
Densité 1 251 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 36′ 56″ nord, 7° 39′ 42″ est
Altitude 294 m
Superficie 3 942 ha = 39,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Lörrach

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Lörrach
Liens
Site web www.loerrach.de

Lörrach (Lerach en français) est une ville du sud-ouest du Bade-Wurtemberg en Allemagne. C'est la principale ville du district du même nom. Elle est située à proximité de la Forêt-Noire, du Rhin ainsi que des villes de Weil am Rhein et Bâle.

Lörrach se trouve à 5 km du District des trois frontières (aussi appelé Regio TriRhena), composé de villes allemandes, françaises et suisses.

Avec la disparition des frontières grâce à l'Union européenne et à l'accord bilatéral entre la Suisse et l'UE, la ville frontalière profite d'être au carrefour des liaisons de transport Est-Ouest et Nord-Sud et est ainsi le centre du sud de la Forêt-Noire.

HistoireModifier

Appartenances historiques

Seigneurie de Rothelin 1103-1315
Margraviat de Hachberg-Sausenberg 1315-1503
  Margraviat de Bade 1503-1535
  Margraviat de Bade-Durlach 1535-1771
  Margraviat de Bade 1771-1803
  Électorat de Bade 1803–1806
  Grand-duché de Bade 1806–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  Allemagne 1949–présent

Lörrach est mentionnée pour la première fois en 1102, comme localité portant le nom de Lorracho.

En 1403, le roi Robert Ier a donné au village le droit de tenir marché, ce qui a été confirmé en 1452 par l'empereur Frédéric III.

En 1678, des Français ont brûlé le château de Rötteln qui surplombe la ville. La commune a reçu le droit de ville en 1682, de Friedrich Magnus de Bade-Durlach. Ce droit-là a été renouvelé en 1756, ce qui a permis à la ville de recevoir une nouvelle mairie.

En 1702, une bataille a eu lieu près du Käferholz (Bataille de Friedlingen).

De 1783 à 1791, le poète alémanique Johann Peter Hebel travailla comme professeur au pédagogium.

À partir de l'année 1808, beaucoup de bâtiments néoclassiques ont été construits, par exemple la synagogue, l'église de la ville et l'église Saint-Fridolin. Après qu'en 1835, le pays de Bade eut rejoint le Zollverein, Gustav Struve a proclamé la république allemande à Lörrach en 1848.

À partir de 1862, Lörrach fut relié à Bâle et Schopfheim par une ligne de chemin de fer. La ligne entre Weil am Rhein et Bad Säckingen passant par Lörrach a été mise en service en 1890.

Depuis 1863, Lörrach est le chef-lieu de l'arrondissement de Lörrach. La première université populaire, portant le nom de Johann Peter Hebel, est fréquentée depuis 1871.

En 1882, la fabrique de chocolat de Suchard s'est installée à Lörrach.

 
Lörrach-Stetten en hiver

En 1908, la commune de Stetten, aujourd'hui un quartier de Lörrach, a été rattachée à la ville. Tüllingen et Tumringen ont suivi en 1935, Haagen en 1974 ainsi que Brombach et Hauingen en 1975.

En 1919, un tram a été mis en service, circulant entre Lörrach et Bâle. Il est resté en service jusqu'en 1967.

Visuellement et politiquement, Lörrach est collée à la Suisse et à la commune bâloise de Riehen au sein de l'agglomération trinationale.

JumelageModifier

Personnages célèbresModifier

À Lörrach sont nés :

Et sont décédés :

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :