Ouvrir le menu principal
Llorando se fue

Single de Los Kjarkas
extrait de l'album Canto a la mujer de mi pueblo
Face A Llorando se fue
Sortie 1981
Enregistré 1981
Bolivie
Durée 2:37
Genre Musique andine
Format Maxi 45 tours
Auteur Ulises Hermosa
Compositeur Los Kjarkas
Label Tumi Music (réédition anglaise)
Barca Discos (réédition)

Llorando se fue est une chanson bolivienne du groupe Los Kjarkas, sortie en 1981.

Elle a été reprise par le groupe Cuarteto Continental du Peru en 1984.

En 1987, Marça Ferreira, chanteuse brésilienne, adapte cette chanson (avec l'autorisation de Los Kjarkas) et sa version Chorando Se Foi (Lambada), devient un tube en 1988 dans la région de Porto Seguro, au Brésil.

Une version en portugais, plagiée[1] par le groupe français Kaoma, produite par Jean Karakos et Olivier Lorsac[2], sort en 1989 sous le nom de Lambada et Chorando Se Foi (voir Lambada). Elle devient sous ce nouveau titre un standard en France comme « tube de l'été », puis dans toute l'Europe, au Japon, en Australie et aux États-Unis.

Los Kjarkas fera valoir ses droits et obtiendra gain de cause en 1991 en percevant les 6 millions de francs (1,3 million d’euros environ) de droits d’auteurs indûment reçus en France[3].

Elle est plusieurs fois certifiée disque d'Or.

Dès 1990 sortent simultanément aux États-Unis deux films exploitant le phénomène : La lambada, la danse interdite [4] et Lambada [5].

En 2010, Los Kjarkas affirment que Llorando se fue a une nouvelle fois été plagiée par Don Omar et déplorent le peu de soutien de la part de la SOBODAYCOM, la société d'auteurs et compositeurs boliviens[6].

Malgré cela, en 2011, la chanteuse Jennifer Lopez reprend la célèbre mélodie de Llorando se fue, dans sa chanson On the Floor.

Notes et référencesModifier

  1. (es) Nacho Sáenz de Tejada, « Kjarkas: « La lambada es un dolor » », sur elpais.com, El Pais, (consulté le 12 février 2011)
  2. Qui en a déposé le titre à la SACEM
  3. « La «Lambada»: Derrière le tube de l'été se cachait un plagiat », sur www.20minutes.fr (consulté le 12 août 2017)
  4. (en)Jon Pareles, « And Now on the Screen: Lambada! », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  5. (en)Rita Kempley, « Lambada (PG-13) and The Forbidden Dance (PG-13) », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  6. (es) « Los Kjarkas renuncian a demandar a Don Omar »