Liu Yong

poète chinois

Liu Yong (chinois 柳永, pinyin Liǔ Yǒng, EFEO Lieou Yong), né vers 987 à Chong'an (Fujian, Chine), mort en 1053 à Runzhou, est un poète chinois. Surnom : Liu Sanbian, Liu Qiqing, Liu Duntian.

BiographieModifier

Liu Yong est né vers 987. Il devient docteur (jinshi) en 1034. Sa carrière de fonctionnaire est tout à fait médiocre. Un poste de sous-directeur (duntian) lui vaut d'ailleurs son surnom de Liu Duntian. Liu Yong a en revanche été très célèbre pour ses amours avec les courtisanes et ses poèmes[1],[2].

Sa vie a inspiré des récits et des opéras.

ŒuvreModifier

Liu Yong s'est illustré dans les poèmes à chanter de forme ci. La langue et le style sont proches de la langue populaire, au service d'une expression émouvante, bien que dans certains cas confinant à la vulgarité. Il y exploite le thème de la poésie de paysage et surtout celui des relations avec les courtisanes. Il a en particulier mis à l'honneur les manci, poèmes de forme longue venus de la dynastie Tang. Il a aussi écrit des poèmes de forme régulière, shi (en)[1],[2].

TraductionsModifier

  • Paul Demiéville (dir.), Anthologie de la poésie chinoise classique, Gallimard, « Poésie », Paris, 1962 — Lieou Yong, p. 411-412
  • Jacques Pimpaneau, Anthologie de la littérature chinoise classique, Arles, Éditions Philippe Picquier, 2004, p. 467-468

RéférencesModifier

  1. a et b J. Dars, dans André Lévy (dir.), Dictionnaire de littérature chinoise, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », 1994, rééd. 2000, p. 199-200
  2. a et b Chantal Chen-Andro, « Liu Yong [ Lieou Yong ] ( XIe s.) », Encyclopædia Universalis [lire en ligne]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :