Ouvrir le menu principal

Liu Na'ou

écrivain et cinéaste chinois
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liu.
Dans ce nom, le nom de famille, Liu, précède le nom personnel.
Liu Na'ou
Description de l'image LiuNaOu.jpg.
Naissance
Japon
Décès 1939 ou 1940
Auteur
Langue d’écriture chinois
Mouvement néosensationnisme
Genres
nouvelles

Liu Na'ou (chinois traditionnel : 劉吶鷗 ; pinyin : Liú Nàōu), né en 1905 à Shanghai ou au Japon, mort en 1939 ou 1940, est un écrivain et cinéaste chinois.

Sommaire

BiographieModifier

Liu Na'ou est né au Japon[1], ou à Shanghai[2], mais à vécu jusqu'à l'âge de seize ans à Taiwan. Il fait ses études au Japon[1].

Liu Na'ou appartient au courant moderniste de la littérature des années 1930. Il est le fondateur de l'école néosentationniste en Chine, équivalent du courant littéraire japonais du même nom. Avec Shi Zhecun, Mu Shiying et Du Heng, il fonde en 1932 la revue Les Contemporains (Xiandai). La vie du Shanghai des années 1930, avec ses dancings et ses cafés, l'érotisme de ses femmes fatales, est au centre de ses nouvelles. Il a fait découvrir en Chine l'œuvre de Paul Morand[1].

Il a aussi réalisé plusieurs films.

ŒuvreModifier

  • 都市風景線 (Dushi fengjingxian, L'Horizon de la cité), 1930, recueil de nouvelles

TraductionsModifier

  • « De l'inconvénient d'avoir tout son temps », dans Le Fox-trot de Shanghai et autres nouvelles chinoises, trad. Isabelle Rabut et Angel Pino, Albin Michel, « Les grandes traductions », 1996, p. 295-306.

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Li-hua Ying, Historical Dictionary of Modern Chinese Literature, The Scarecrow Press, 2010, p. 115-116.
  2. Nicolas Idier (dir.), Shanghai : histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2010, p. 1286-1287.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :