Litterio Paladino

peintre italien

Litterio Paladino (parfois Letterio Paladino) , né à Messine en 1691 et mort en cette ville en 1743, est un graveur et un artiste peintre italien[1] actif à la fin de la période baroque à Rome et en Sicile, en particulier dans sa ville natale[2].

Litterio Paladini
Image dans Infobox.
Fresque en l'église san Francesco, Milazzo
Naissance
Décès
Activités

BiographieModifier

Letterio Paladino est né à Messine en 1691 où il fait sa formation initiale. Il se rend à Rome à l'âge de 38 ans et travaille avec Sebastiano Conca tout en restant attaché aux anciens maîtres, Annibale Carracci, le Corrège et Raphaël.

Son chef-d'œuvre sont les fresques (1736) pour l'église de Montevergine, à Palerme. Il a également peint pour l'église San Biagio, Santa Elena, et l'Église du Rosaire (1732) à Castanea. On retrouve ses œuvres dans l'église de San Francesco di Paola à Milazzo. Il a également peint des toiles pour le Monastère de Santa Barbara, à Messine. Il était également un graveur.

Letterio Paladino est mort de la peste à Messine en 1743[3]. Son neveu Giuseppe Paladino était aussi un peintre[4].

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) « Paladino Litterio », sur www.pittorisiciliani.it (consulté le 19 octobre 2016).
  2. (it) « Memorie de' pittori messinesi e degli esteri che in Messina fiorirono dal secolo xii. sino al secolo xix », sur Google Books, (consulté le 19 octobre 2016), p. 221-223.
  3. treccani
  4. Memorie de' pittori messinesi e degli esteri che in Messina fiorirono., by Gaetano Grano and Philipp Hackert, Presso Giuseppe Papalardo, Messine (1821), page 221-223.
  5. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 154.
  6. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 114.
  7. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 114.
  8. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 31.
  9. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 47.
  10. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 47.
  11. Giuseppe La Farina, Messina e i suoi monumenti. Page 47.

Liens externesModifier