Littérature martiniquaise

La littérature martiniquaise fait partie de la littérature francophone. Cette littérature évoque régulièrement les questions identitaires, l'émigration, le rapport à l'Afrique, aux étrangers, au métissage. Les romans s'inspirent de contes traditionnels, de motifs culturels anciens, de l'histoire économique et sociale.

Aimé Césaire Poète et dramaturge. Il est un des fondateurs de la Négritude
Edouard Glissant, romancier et essayiste, il obtient le Prix Renaudot en 1958, le Prix Puterbaugh aux États-Unis en 1989 et le Prix Roger Caillois en 1991. Edouard Glissant est fondateur du mouvement littéraire l'Antillanité et du concept philosophique "Le Tout Monde".
René Ménil, Philosophe, essayiste, Prix Frantz Fanon en 1999. Il est en 1932, l'un des initiateurs de la littérature martiniquaise engagée dans Légitime défense

Liste alphabétique d'écrivains martiniquaisModifier

GénérationsModifier

Avant 1900Modifier

1900Modifier

  • René Ménil (1907-2004), essayiste, philosophe, Légitime défense (1932)
  • Victor Jean-Louis Baghio’o (1910-1994)[5], Issandre le mulâtre, Les Jeux du soleil, Le Flamboyant aux fleurs bleues, Le Colibri blanc
  • Raphaël Tardon (1911-1967), poète, conteur, romancier, Starkenfirst (1948), La Caldeira...
  • Aimé Césaire (1913-2008), poète, dramaturge, essayiste, biographe, politique, Cahier d'un retour au pays natal (1939), Les Armes miraculeuses (1946), Discours sur le colonialisme (1950), La Tragédie du roi Christophe (1964)
  • Joseph Zobel (1915-2006), romancier, poète, La Rue Cases-Nègres (1950)
  • Suzanne Césaire (1915-1966), poétesse, dramaturge, essayiste
  • Mayotte Capécia (1916-1955)[6],[7], Je suis martiniquaise (1948), La Négresse blanche (1950)

1920Modifier

  • Georges Desportes (1921-2016)
  • Georges Mauvois (1922-2018), romancier, nouvelliste, dramaturge, politique, Gélius et son disciple ou Paroles de mangouste (2000), Agénor Cacoul, Misié Molina, Man Chomil, Nasse et Filbec, Le Guichet, Arrivée d’ Paris, Ovando, Jazz, Dézagréman, Antigòn, Don Jan...
  • Frantz Fanon (1925-1961), psychiatre, essayiste[8], Peau noire, masques blancs (1952), Les Damnés de la Terre (1961)
  • Édouard Glissant (1928-2011), poète, romancier, essayiste, philosophe, La Lézarde (1958), Le Quatrième Siècle (1964), Tout-Monde (1995), ''Philosophie de la relation (2009)

1930Modifier

  • Xavier Orville (1932-2001), romancier, nouvelliste, dramaturge
  • Julienne Salvat (1932-), comédienne, romancière, poétesse, Tessons enflammés, La Lettre d’Avignon, Fleurs en terre volcanique...
  • Jacques Adélaïde-Merlande (1933-)
  • Daniel Boukman (1936-), poète, dramaturge, Chants pour hâter la mort du temps des Orphées, ou Madinina île esclave
  • Guy Cabort-Masson (1937-), romancier, essayiste, Pourrir, ou Martyr un peu, La Mangrove mulâtre (1986), La Passion Raziéla (1987), Qui a tué le Béké de Trinité (1989)...
  • Raymond Relouzat (ht) (1939-2009)[2]

1940Modifier

  • Marie-Reine de Jaham (1940-)[1] La Grande Béké (1989), Le Maître-savane, Le Libanais, L’Or des îles...
  • Ina Césaire (1942-), Ti Jean, Rosanie Soleil, Mémoires d’Isles, Zonzon
  • Jean Bernabé (1942-2017), linguiste, écrivain
  • José Le Moigne (1944-)[9], Chemin de la mangrove (1999), Madiana (2001), Tiré chenn-la en tèt en mwen ou l’eslavage raconté à la radion (2004), Une ritournelle (2007)...
  • André Lucrèce (1946-), poète, critique, essayiste, romancier, La Pluie de Dieu, La Sainteté du monde...
  • Vincent Placoly (1946-1992), romancier, La vie et la mort de Marcel Gonstran, L’eau-de-mort guildive, Frères Volcans, Le cimetière des vaincus, Une journée torride...
  • Monchoachi (1946-) (André Pierre-Louis), poète, traducteur, Disidans, Kompè Lawouzé, Bèl Bèl Zobel, Nuit gagée, L’Espère-geste...
  • Tony Delsham (1946-), journaliste, dramaturge, romancier
  • Max Elisée (1947-), réalisateur, romancier, Mémoires d’un Chabin (1998), Un jour, je te dirai… (2003), Le Kishkanu Noir, ou le songe du Flamboyant (207)...
  • Jean-Pierre Arsaye (ht) (1948-)

1950Modifier

1960Modifier

  • Mireille Jean-Gilles (1962-), poétesse, dramaturge, nouvelliste, Sous un ciel, Dans le cœur inépuisé de la mer, Le Voyage en Haïti, Voyage dans le ventre d’une femme avec des épines sur la tête...
  • Alain Agat (1964-)
  • Nicole Cage-Florentiny (1965-), poétesse, romancière, C’est vole que je vole (1998), Confidentiel (2000), L’Espagnole (2002), Aime comme musique ou comme mourir d’aimer (2005),

1970Modifier

PoésieModifier

ThéâtreModifier

ŒuvresModifier

InstitutionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b http://www.potomitan.info/bibliographie/dejaham/
  2. a et b « Raymond Relouzat Tradition orale et imaginaire créole », sur vers-les-iles.f.
  3. a et b « Alexandre Tellim », sur Babelio (consulté le ).
  4. Elisabeth, Léo, « Salavin A. : Saint-Pierre. La Venise tropicale, 1870-1902. Avant-propos de Paule Savane. Préface de Marie-Louise Audiberti », Outre-Mers. Revue d'histoire, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 74, no 275,‎ , p. 243–244 (lire en ligne  , consulté le ).
  5. « Victor Jean-Louis Baghio'o / Île en île », sur Île en île, (consulté le ).
  6. https://www.cairn.info/revue-de-litterature-comparee-2002-2-page-148.htm
  7. « Mayotte Capécia / Île en île », sur Île en île, (consulté le ).
  8. « Accueil / fondation-frantz fanon », sur fondation-frantz fanon (consulté le ).
  9. « José Le Moigne / Île en île », sur Île en île, (consulté le ).
  10. « Alfred Alexandre / Île en île », sur Île en île, (consulté le ).
  11. « Jean-Marc Rosier / Île en île », sur Île en île, (consulté le ).
  12. http://africultures.com/bernard-lagier-heraut-theatre-caribeen-francophone-contemporain/

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Richard D. E. Burton, Le roman marron : études sur la littérature martiniquaise contemporaine, l'Harmattan, Paris, Montréal, 1997, 282 p. (ISBN 2-7384-5018-0)
  • Luciano C. Picanço, Vers un concept de littérature nationale martiniquaise : évolution de la littérature martiniquaise au XXe siècle : une étude sur l'œuvre d'Aimé Césaire, Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, P. Lang, New York, 2001, 130 p. (ISBN 0-8204-5030-8)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier