Lithiase

concrétion, généralement de sels minéraux, qui se forme dans un organe

Une lithiase ou autrefois lithiasie (terme médical gréco-romain lithiasis, de la racine grecque λίθος/lithos : pierre) est une maladie caractérisée au stade ultime par l'apparition, dans un conduit de l'organisme, d'une concrétion solide appelée calcul, obstruant ledit conduit[1]. On distingue :

  • la lithiase biliaire. L'obstruction de la vésicule biliaire était supposée provoquer les coliques hépatiques ;
  • la lithiase urinaire. La perturbation de l'émission d'urine via les uretères à partir des reins était supposée provoquer les coliques néphrétiques ;
  • la lithiase salivaire ;
  • autrefois la « lithiase intestinale ». Elle caractérisait, selon la médecine ancienne, les selles de certains dyspeptiques.

NoteModifier

  1. Ces petites formations, plus ou moins consistantes, indésirables, supposées minérales selon une théorie antique du vieillissement organique, étaient nommées petites pierres, sables, gravelles...