Ouvrir le menu principal

Liste des vidames d'Amiens

page de liste de Wikipédia

Le titre de Vidame d’Amiens était attaché à la terre et au château de Picquigny, située dans l'actuel département de la Somme, en Picardie. le titre n'existe plus aujourd'hui car il n'est pas hériditaire mais toujours attaché au propriétaire du château.

Le vidame d'Amiens était le commandant militaire suprême des évêques d'Amiens.

Les premiers titulaires de la vidamé d'Amiens appartenaient à la famille des seigneurs de Picquigny, qui s'éteint au XIVe siècle.

L'héritière de la famille de Picquigny, Marguerite de Picquigny (v. 1325- après 1398), fille de Robert de Picquigny, épouse, le , Robert III d’Ailly dit « Wautier » (v. 1305-1384), chevalier, seigneur d'Ailly-le-Haut-Clocher, Boubers et Fontaine-sur-Somme. Le titre sera conservé dans leur descendance directe jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

Cette branche des d'Ailly s'éteint avec Claire Charlotte Eugénie d’Ailly, qui épouse, en 1620, Honoré d'Albert (1581-1649), duc de Chaulnes, maréchal de France en 1619, à la condition que lui et sa postérité prennent le nom, les armes et le cri de la maison d'Ailly.

Il a parfois été appelé, à la suite de ce mariage, « Chaulnes-Picquigny. » L'aîné de leurs fils, Henri-Louis prend le titre de vidame d'Amiens, avant de succéder à son père comme duc de Chaulnes.

Aux générations suivantes des ducs de Chaulnes, également possessionnés de la terre et seigneurie de Picquigny, le titre de vidame d'Amiens et celui de seigneur de Picquigny apparaissent comme titres d'attente pour l'héritier du titre de duc de Chaulnes.

Sommaire

Liste des vidames d'AmiensModifier

Maison de Picquigny[1]Modifier

  • Eustache de Picquigny, en 1066 a témoigné en tant que vidame d’Amiens, fils de Guermond et d'Adèle ;
  • Arnoul, Sire de Picquigny, vidame d’Amiens ;
  • Guermond Ier de Picquigny (v. 1080 - v. 1131), frère ou fils d'Arnoul ;
  • Gérard Ier de Picquigny († v. 1176/78), son fils ;
  • Guermond II de Picquigny († v. 1186), son fils ;
  • Gérard II de Picquigny († 1190), son fils
  • Enguerrand Ier de Picquigny († 1224), son frère ;
  • Gérard III de Picquigny († v. 1248), son fils ;
  • Jean Ier de Picquigny († 1304), son fils ;
  • Renault de Picquigny, vidame d‘Amiens († 1315), son fils ;
  • Marguerite Ire de Picquigny, vidamesse d’Amiens († 1378), sa fille, épouse :
    • 1re union en décembre 1323 avec Jean de Roucy/Roussy ;
    • 2e union en juillet 1328 avec Gaucher de Noyers († 1339<1344)
    • 3e union v. 1358 avec Raoul de Raineval, sieur de Raineval et de Pierrepont, grand panetier de France ;

De ses 3 unions, Marguerite Ire n'eut aucune descendance. Un arrêt du désigna le nouveau vidame :

Maison d'AillyModifier

Maison d'Albert [3]Modifier

  • Henri Louis d'Albert d'Ailly († 1653), leur fils, vidame d’Amiens, puis 2e duc de Chaulnes ;
  • Charles d'Albert d'Ailly († 1698), frère du précédent, vidame d’Amiens, puis 3e duc de Chaulnes ;
  • Louis Auguste d'Albert d'Ailly († 1744), cousin du précédent, vidame d’Amiens, 4e duc de Chaulnes ;
  • Louis Marie d'Albert d'Ailly († 1724), fils du précédent, vidame d’Amiens ;
  • Charles François d'Albert d'Ailly (1707-1731), frère du précédent, vidame d'Amiens et duc de Picquigny (1724) ;
  • Michel Ferdinand d'Albert d'Ailly (1714-1769), frère du précédent, vidame d'Amiens et duc de Picquigny (1731), puis 5e duc de Chaulnes (1744) ;
  • Louis Joseph d'Albert d'Ailly (1741-1792), fils du précédent, vidame d'Amiens et duc de Picquigny (1744), puis 6e duc de Chaulnes (1769).

SourcesModifier

  • François Irénée Darsy, Picquigny et ses seigneurs, vidames d'Amiens, 1860, Abbeville, P. Briez.


Notes et référencesModifier

  1. François Irénée Darsy, Picquigny et ses seigneurs, vidames d'Amiens, Abbeville, P. Briez, , 192 p. (lire en ligne)
  2. Gédéon Tallemant des Réaux.
  3. Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve et Larose, , 1218 p.

Voir aussiModifier