Liste des souverains des îles Raiatea, Huahine et Bora-Bora

page de liste de Wikipédia

Liste des souverains des îles de Raiatea, Huahine, Bora-Bora et de leurs dépendances (XVIIIe - XIXe).

Les Iles Sous-le-Vent

Les îles de Raiatea, Huahine et Bora-Bora appelées également Iles Sous-le-Vent sont un groupe d'îles qui font partie de l'archipel de la Société, l'un des cinq archipels de la Polynésie française. Ces dernières se trouvent au nord-ouest des îles du Vent, l'autre groupe des îles de la Société, qui inclut Tahiti.

HistoireModifier

Au début du XIXe siècle, le groupe des îles-Sous-Le-Vent forment trois monarchies indépendantes qui vont perdre progressivement leurs souverainetés au profit d'une puissance coloniale, la France.

Le titre officiel des souverains de ces îles a évolué. Jusqu'à l'unification (fin XVIIIe siècle à 1823), chacune d'elles était divisée en huit voire dix chefferies indépendantes gouvernées par des "ari'i" ou "chefs", ceux-là mêmes se trouvant vassaux d'un chef suprême appelé "Ari'i Rahi" ou "Grand-chef".

C'est par ce titre que les souverains suprêmes de ces îles sont désignés jusqu'à l'édition des premières lois écrites (1821 et 1823) qui sanctionnent la naissance d’États centralisés et chrétiens (protestants).

De plus, prenant exemple du modèle du nouveau royaume de Pomare (fondé sur la monarchie britannique), les souverains régnants : les grand-chefs Tamatoa de Raiatea-Tahaa, Teriimaevarua (Tapoa II) de Bora-Bora et la grande-cheffesse Teriitaria de Huahine adoptent officiellement le titre de "arii" et "arii vahine" ("roi" et "reine"). Quant aux anciens ari'i ou "chefs" des chefferies traditionnelles, ils portent dès lors le titre de Tavana (de l'anglais governor), représentant du pouvoir central dans les districts [1].

Érigées en royaumes, ces anciennes grandes-chefferies demeurent indépendantes (reconnue en 1847) [2] jusqu'en où le gouverneur français des Établissements français de l'Océanie Théodore Lacascade (1886-1893) déclare l'annexion de ces îles à la France [3] sans toutefois l'aval de l'ensemble des autorités et habitants de ces îles. Alors que cet acte marque le début de la guerre d'indépendance des Iles Sous-le-Vent conduite par le chef Teraupoo de Raiatea, les îles de Huahine et Bora-bora sont soumises à une forme de protectorat français jusqu'en 1895.

Enfin, après de multiples négociations avec les autorités locales, le nouveau gouverneur des Établissements français de l'Océanie, Papinaud (1893-1895), obtient l'abdication des Reines de Huahine et Bora-Bora [4],[5]. Il faut encore attendre deux années (1897) pour que les îles de Raiatea et Tahaa acceptent la domination française. Le Parlement français peut finalement ratifier l'annexion de ces îles en 1898[6].

Les anciens royaumes de Raiatea, Huahine et Bora-Bora ainsi que leurs dépendances respectives sont organisés en un établissement distinct sous la haute autorité du gouverneur des Établissements Français de l'Océanie[7] suivi de la mise en place d'un système juridique propre (Code de l'indigénat) [8] qui restera en vigueur jusqu'en 1946, année de la proclamation de la citoyenneté française à l'ensemble des sujets des colonies françaises.

Souverains de Raiatea et dépendance (1821 - 1888)Modifier

 
Drapeau du royaume de Raiatea (1847-1880)

L'île de Raiatea et dépendances reste indépendante jusqu'en 1880. Protectorat français de 1880 à 1888, annexée en 1888, l'île devient officiellement colonie française en 1898, comme partie de la colonie de Tahiti qui sera dénommée ensuite établissements français de l'Océanie (1903-1946).

 
Drapeau du protectorat français de Raiatea (1880-1888)
Nom de Règne Naissance - Décès Règne Note
Veteara'i Tamatoa 17?? – 1??? 1???-1??? Ari'i ou chef de Opoa, "Ari'i Rahi" ou Grand-Chef de Raiatea.
Tamatoa III 176? – 1820 - Fils aîné du précédent. Ari'i ou chef de Opoa, puis "Ari'i Rahi ou Grand-chef" de Raiatea (1803), "Ari'i" ou "Roi" de Raiatea (dès 1820). Le Protestantisme devient la religion officielle. Rattache l'île de Tahaa à son royaume (1831).
Moe'ore Tamatoa IV 179? - - Fils du précédent. Intronisé en . Dut défendre son trône et l'indépendance de son royaume.
Tamatoa V - Petit-neveu du précédent, arrière-petit-fils de Tamatoa III. Fils cadet de Pomare IV, reine de Tahiti. Intronisé le . Impopulaire, il est déposé par ses sujets et exilé à Tahiti.
Tahitoe 180? – 1886 1871 -

Fils du prince Hihipa, frère cadet de Tamatoa III. Désigné roi de Raiatea en 1871. Intronisé le 1 aout 1872. Protectorat français en 1880. Déposé en 1881 par ses notables. Exilé à Bora-Bora.

Tehauroarii 18?? – - Fille aînée du précédent. Succède à son père à la suite d'une guerre civile. Intronisée le suivant. Décède trois ans plus tard.
Tamatoa VI - Prince royal de Huahine, petit-fils de Moe'ore Tamatoa IV de Raiatea. Intronisé le . Déposé à la suite de l'annexion de son royaume par la France en 1888.
Tuarii 18?? – 19?? 189? - 1897 Fille cadette du roi Tahitoe. Proclamée reine d'un gouvernement dissident. Elle est appelée Reine d'Avera, Avera étant un district de Raiatea. Elle accepte finalement l'annexion française.

Souverains de Huahine et dépendance (1760 - 1895)Modifier

L'île de Huahine et Maia'o, sa dépendance, demeure indépendante jusqu'en 1888 pour finalement devenir colonie française en 1898.

 
Drapeau du royaume de Huahine (1847-1888)
Nom de Règne Naissance - Décès Règne Note
Tehaapapa I 1735 – 1790 1760 - 1790 Premier souverain de l'île de Huahine unifiée. Porte le titre de "Ari'i Rahi vahine" ou "Grande cheffesse" de 1760 à 1790.
Teriitaria I Tamatoa 1769 – 1793 1790 - 1793 Fils de Tehaapapa I et de Mato, prince de la famille Tamatoa de Raiatea. Prend le nom de Teriitaria. "Ari'i Rahi" ou "Grand-chef" sous la régence de son père de 1790 à sa destitution en 1793. Il décède peu de temps après. Son demi-frère,Tenania, lui succède.
Tenania Tamatoa 17?? - 1814 1793 - 1810 Demi-frère du précédent. Il est fils d'un second lit du prince Mato de Raiatea. "Ari'i Rahi " ou Grand-chef de Huahine de 1793 à 1810.
Mahine Tamatoa 1761 – 1810 - 1815 Frère cadet de Tenania. "Ari'i Rahi" ou Grand-chef de Huahine à partir de 1810. Abdique en faveur de sa nièce la princesse Teri'itaria de Raiatea vers 1815.
Teriitaria II 1790 – 1858 1815 -

Nièce du précédent et petite-fille de Tehaapapa I. "Ari'i Rahi vahine" ou Grande-cheffesse de Huahine de 1815 à 1822. Dès 1822, l'île se dote de Lois écrites. Le Protestantisme est religion officielle du nouveau royaume. Porte le titre de "Ari'i vahine " ou reine de Huahine jusqu'à sa destitution en 1852.

Ari'imate 1824 – - "Ari'i" ou roi de Huahine. Il succède à la précédente à la suite d'une guerre civile. Déposé à son tour en . Son épouse lui succède.
Tehaapapa II 1824 – - Ari'i Vahine ou reine de Huahine. Nièce de la reine Teriitaria II. Son règne est marqué par l'établissement d'une sorte de protectorat (sans en être un) français sur le royaume en 1888. Déposée, elle est rétablie en 1890.
Marama Teururai - Ainé des fils des souverains de Huahine, il est régent et premier ministre de Huahine sous le règne de sa mère et celui de sa fille aînée. Renonce au trône.
Teuhe 1848 – - Proclamée reine de Huahine en 1888 à la tête d'un gouvernement dissident. Son gouvernement résiste jusqu'en 1890. Déposée en juillet de cette année par son frère Marama Teururai, elle est exilée à Tahiti où elle décède un an plus tard.
Tehaapapa III - "Ari'i Vahine" ou Reine de Huahine. Fille aînée du Prince Marama. Succède à sa grand-mère en 1893. Elle abdique le [9]. Dernière reine de Huhaine.


Souverains de Bora Bora et dépendance (1821 - 1895)Modifier

L'île perd son indépendance en 1888 pour intégrer officiellement le domaine colonial français en 1898.

 
Drapeau du royaume de Bora Bora (1847-1888)
Nom de Règne Naissance - Décès Règne Note
Tapoa II 17?? – 1821 - Premier "Ari'i" ou Roi de Bora-Bora et Tahaa. Perd la souveraineté de Tahaa après une guerre contre le royaume de Raiatea (1830). Vaincu, il est roi de Bora Bora, Maupiti et dépendance. Premier époux de la reine Pomare IV de Tahiti.
Teriimaevarua II - Fille unique de Pomare IV. Adoptée par le Roi de Bora-Bora.
Teriimaevarua III - - Fille adoptive et nièce de la précédente. Règne sous la régence de son oncle, époux de la précédente souveraine. Accepte le protectorat français en 1888. Abdique en 1895 dans les mains de la France[10].

RéférencesModifier

  1. Code Tamatoa et Teriimaevaura (1820) - http://histoire.assemblee.pf/articles.php?id=81 et Code Teriitaria (1823) - http://www.victoria.ac.nz/law/NZACL/PDFS/Vol_6_2000/Raybaud.pdf (liens cassés)
  2. Déclaration d'indépendance des Iles Sous-le-Vent en 1847 https://books.google.com/books?id=oNQMAQAAIAAJ&pg=PA647&dq=Declaration+of+independence+of+Pacific+island+of+Huahine&hl=en&sa=X&ei=AxnkT9XFJMu_0QGwsPXeCQ&ved=0CGcQ6AEwCA#v=onepage&q=Huahine&f=false
  3. Déclaration d'annexion des Iles-Sous-Le-Vent en mars 1888 http://histoire.assemblee.pf/UserFiles/File/CG/Doc1avecHist5.pdf
  4. Abdication des royautés de Huahine et Bora-Bora https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k468245b/f2.image.r=Huahine.langFR
  5. Annexion de Huahine et Bora-Bora en 1895 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4154045/f406.langFR
  6. Ratification de la loi d'annexion des Iles-Sous-le-Vent en 1898 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96085g/f381.image.r=.langFR.
  7. Décision règlementant l'administration des îles Huahine et Borabora Journal officiel des Établissements Français de l'Océanie du 10 octobre 1895, pp. 219-220
  8. Organisation administrative et judiciaire des Iles Sous-Le-Vent https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6116879q/f236.image.r=huahine.langFR
  9. Procès-Verbal de prise de possession, 15 septembre 1895, Archives de l'Outre-Mer, Aix-en-Provence, France
  10. Procès-Verbal de prise de possession 21 septembre 1895, Archives de l'Outre-Mer, Aix-en-Provence, France