Liste des monarques de Suède

page de liste de Wikipédia
(Redirigé depuis Liste des rois de Suède)

La liste des rois et reines de Suède peut être établie avec certitude à partir d'Éric le Victorieux, qui règne à la fin du Xe siècle. Avant lui, de nombreux rois sont mentionnés dans divers textes, au premier rang desquels les sagas (d'où leur nom de sagokungar en suédois), mais leur historicité est de plus en plus discutable au fur et à mesure que l'on remonte dans le temps. Ces sources font remonter la royauté suédoise jusqu'aux dieux de la mythologie nordique Freyr, Njörd et Odin.

La numérotation des monarques de Suède découle directement de ces origines brumeuses : au XVIe siècle, les rois Éric XIV et Charles IX adoptent leurs numéros en suivant l'histoire fantaisiste de la Suède établie par Johannes Magnus dans son Historia de omnibus Gothorum Sueonumque regibus (1554), recueil inspiré en partie des sagas et tiré en partie de l'imagination même de Magnus. Malgré leur absence de fondement historique (il n'y a eu que deux rois nommés « Charles » avant Charles IX, et huit « Éric » avant Éric XIV), ces numérotations ont persisté jusqu'à aujourd'hui avec le roi Charles XVI. Il est de coutume de numéroter les monarques antérieurs en remontant à partir de Charles IX et Éric XIV : ainsi, le premier Charles est-il appelé Charles VII et non Charles Ier. En général, les Suédois eux-mêmes s'abstiennent d'utiliser les numéros pour les rois médiévaux, et appellent par exemple Charles VII simplement Karl Sverkersson.

Liste des rois et reines de SuèdeModifier



Rois légendaires et semi-légendairesModifier

Les dates sont données à titre purement indicatif.

Maison des YnglingsModifier

Les rois de cette liste proviennent de l'Ynglingatal, un poème de la fin du IXe siècle retraçant l'ascendance du roitelet norvégien Rögnvald le Glorieux, et de la Saga des Ynglingar qu'en a tirée Snorri Sturluson au XIIIe siècle. Certains noms de cette liste ont été identifiés à des rois mentionnés dans le poème anglo-saxon Beowulf.

La lignée se poursuit en Norvège avec Olof Trätälja, le fils d'Ingjald, et ses descendants.

Maison d'Ivar VidfamneModifier

Maison de MunsöModifier

Rois historiquesModifier

Maison de Munsö (jusqu'en 1060)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Éric VI « le Victorieux »
(Erik Segersäll)

(vers 945 – vers 995)
v. 970 – v. 995 Premier roi de Suède historiquement attesté. D'après les sagas, il est le fils de Björn l'Ancien et règne avec son frère Olof jusqu'à sa mort (vers 975 ?). Il doit son surnom à sa victoire sur son neveu Styrbjörn le Fort à la bataille de Fyrisvellir, vers 984-985.
  Olof III ou IV
(Olof Skötkonung)

(vers 980 – vers 1022)
v. 995 – v. 1022 Fils d'Éric VI et (peut-être) de Sigrid Storråda. Le sens du surnom Skötkonung est incertain. Il est le premier roi de Suède à frapper monnaie, et le premier converti au christianisme.
  Anund III Jacob
(Anund Jakob)'

(vers 1008 – vers 1050)
v. 1022 – v. 1050 Fils d'Olof III et de son épouse Estrid des Obotrites. La liste de rois du Västgötalagen lui donne le surnom Kolbränna, « brûleur de charbon ».
  Emund III « le Vieil »
(Emund den gamle)

(vers 1000 – vers 1060)
v. 1050 – v. 1060 Fils d'Olof III et de sa concubine Edla. Son fils Anund meurt avant lui, et c'est son gendre Stenkil qui lui succède sur le trône.

Maison de Stenkil (1060-1130)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Stenkil
(Stenkil Ragnvaldsson)

(vers 1030 – vers 1066)
v. 1060 – v. 1066 Gendre d'Emund le Vieil, il fonde la maison de Stenkil.
  Éric VII
(Erik Stenkilsson)

(mort vers 1067)
v. 1066 – v. 1067 Fils de Stenkil. Tué en affrontant son rival Éric Hedningen.
  Éric VIII
(Erik Hedningen)

(mort vers 1067)
v. 1066 – v. 1067 Tué en affrontant son rival Éric Stenkilsson.
  Halsten
(Halsten Stenkilsson)

(fl. 1050 – 1081)
v. 1067 – v. 1070 Fils de Stenkil.
  Anund IV
(Anund Gårdske)
v. 1070 – v. 1075 ? Règne sur le Svealand.
  Håkon Ier « le Rouge »
(Håkan Röde)
v. 1070 – v. 1079 ? Règne d'abord seulement sur le Götaland, puis sur toute la Suède.
  Halsten
(Halsten Stenkilsson)
v. 1080 – v. 1084 Règne conjointement avec son frère Inge l'Ancien.
  Inge Ier « l'Ancien »
(Inge den äldre)

(mort v. 1105)
v. 1080 – v. 1105 Fils de Stenkil. Règne conjointement avec son frère Halsten jusqu'à sa mort, en 1084, puis seul.
  Sven « le Sacrificateur »
(Blot-Sven)

(mort vers 1087)
v. 1084 – v. 1087 Opposé à Inge l'Ancien sur la question des sacrifices païens, d'où son surnom. Tué par Inge.
  Philippe
(Filip Halstensson)

(avant 1084 – 1118)
v. 11051118 Fils de Halsten. Règne conjointement avec son frère Inge. Mort de maladie.
  Inge II « le Jeune »
(Inge den yngre Halstensson)

(fl. 1084 – 1125)
v. 1105 – v. 1125 Fils de Halsten. Règne conjointement avec son frère Philippe jusqu'à sa mort, en 1118, puis seul.
  Ragnvald « Tête ronde »
(Ragnvald Knaphövde)

(fl. 1125 – 1126 ?)
v. 1125 ou 1130 ? D'ascendance incertaine. Tué par les Götar à une date incertaine.
  Magnus Ier « le Fort »
(Magnus den starke Nilsson)

(1106 ou 1107 – )
v. 1125 – v. 1130 Fils du roi Niels de Danemark et de Margrete Fredkulla. Tué à la bataille de Fotevik.

Maisons de Sverker et d'Éric (1130-1250)Modifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes
  Sverker Ier « l'Ancien »
(Sverker den äldre)

(mort le )
v. 11301156 Sverker Fondateur de la maison de Sverker.
  Éric IX « le Saint »
(Erik den helige)

(mort le  ?)
v. 11561160 Éric Fondateur de la maison d'Erik, il est assassiné par Magnus Henriksson, qui s'empare du trône. Il est considéré comme un saint.
  Magnus II
(Magnus Henriksson)

(1130 – 1161)
v. 11601161 Skioldung Noble danois et arrière-petit fils d'Imge Ier par sa mère. Assassin d'Éric IX en 1160, il est assassiné à son tour un an plus tard par des partisans de Charles VII.
  Charles VII
(Karl Sverkersson)

(v. 1130 – )
11611167 Sverker Fils de Sverker Ier et d'Ulvhild Håkansdotter. Il meurt assassiné par des partisans de Knut Ier.
  Knut Ier
(Knut Eriksson)

(avant 1150 – 1196)
11671196 Éric Fils d'Éric IX et de Christine Björnsdotter.
  Burislev
(Burislev Sverkersson)
11671169 Sverker Fils de Sverker Ier, ils règnent ensemble en opposition à Knut Eriksson, probablement sur l'Östergötland. Les dates sont incertaines.
  Kol
(Kol Sverkersson)
11671173
  Sverker II « le Jeune »
(Sverker den yngre Karlsson)

(1164 – )
11961208 Sverker Fils de Charles VII et de Christine Stigsdatter. Vaincu à la bataille de Lena le par les forces d'Erik Knutsson, il s'enfuit au Danemark. De retour en Suède deux ans après, il est tué à la bataille de Gestilren.
  Éric X
(Erik Knutsson)

(1180 – )
12081216 Éric Fils de Knut Ier et de Cécile Johansdotter.
  Jean Ier
Johan Sverkersson)

(1201 – )
12161222 Sverker Fils de Sverker II et d'Ingegerd Birgersdotter, il est acclamé roi par la noblesse suédoise.
  Éric XI « le Bègue ou le Boiteux »
(Erik Eriksson den läspe och halte)

(1216 – )
12221229 Éric Fils d'Éric X et de Richardis de Danemark, il monte sur le trône sous l'autorité d'un conseil de régence. Renversé par son cousin Knut Långe après la bataille d'Olustra, il s'enfuit au Danemark.
  Knut II « le Long »
(Knut långe)

(mort en 1234)
12291234 Éric Cousin d'Éric XI, il fait partie du conseil de régence qui gouverne le pays sous son règne avant de s'emparer du trône pour lui-même.
  Éric XI « le Bègue ou le Boiteux »
(Erik Eriksson den läspe och halte)

(1216 – )
12341250 Éric Rétabli après la mort de Knut II, règne jusqu'à sa mort.

Maison de Folkung (1250-1364)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Valdemar
(Valdemar Birgersson)

(1238 ou 1239 – )
12501275 Fils aîné de Birger Jarl et de la princesse Ingeborg Eriksdotter, il est le petit-fils d'Éric X par sa mère. Il est élu roi au printemps 1250, après la mort d'Éric XI. Vaincu par son frère cadet Magnus à la bataille de Hova, il est contraint de fuir la Suède.
  Magnus III
(Magnus Ladulås)

(1240 – )
12751290 Deuxième fils de Birger Jarl et de la princesse Ingeborg Eriksdotter, il arrache le trône à son frère aîné en . Son surnom Ladulås signifie littéralement « serrure de grange ».
  Birger
(Birger Magnusson)

(1281 – )
12901318 Fils de Magnus III et de Helwig de Holstein, il est chassé du pouvoir au printemps 1318 par les partisans de ses frères qu'il avait fait assassiner lors du banquet de Nyköping, le .
  Magnus IV
(Magnus Eriksson)

(1316 – )
13191364 Fils d'Erik Magnusson, le deuxième fils de Magnus III, et d'Ingeborg Hakonsdatter, une fille du roi Håkon V de Norvège. Il est également roi de Norvège (Magnus VII) jusqu'en 1343. Déposé après l'invasion de la Suède par Albert de Mecklembourg.
  Éric XII
(Erik Magnusson)

(1339 – )
13561359 Fils aîné de Magnus IV et de Blanche de Namur. Il se révolte contre son père en 1356, se réconcilie avec lui en 1359 et meurt quelques mois plus tard.
  Håkon II
(Håkon Magnusson)

( – août ou )
13621364 Deuxième fils de Magnus IV et de Blanche de Namur. Il devient roi de Norvège en 1343 (Håkon VI), avec son père comme régent. Il règne conjointement avec son père sur la Suède à partir de 1362 et jusqu'à l'invasion d'Albert de Mecklembourg. Il abdique conjointement avec son père le .

Maison de Mecklembourg (1364-1389)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Albert de Mecklembourg
(Albrekt av Mecklenburg)

(1338 ou 1340 – )
13641389 Fils du duc Albert II de Mecklembourg et d'Euphemia Erkisdotter, sœur du roi Magnus IV. Il est sacré le . Vaincu et capturé par les forces de Marguerite de Danemark à la bataille d'Åsle, le , il doit abandonner le pouvoir en Suède. Également duc de Mecklembourg de 1384 à sa mort.

Rois et régents de l'Union de Kalmar (1389-1523)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Marguerite
(Margareta Valdemarsdotter)

(1353 – )
13891412 Fille du roi Valdemar IV de Danemark et de Hedwige de Schleswig, Marguerite devient reine consort de Suède en 1363 en épousant le roi Håkon Magnusson. Après la chute d'Albert, elle devient la maîtresse du royaume de Suède. Elle adopte son petit-neveu Éric de Poméranie comme héritier en 1389.
  Éric XIII
(Erik av Pommern)

(1382 – )
13961434 Petit-neveu de la reine Marguerite, fils du duc Warcisław VII de Poméranie et de Marie de Mecklembourg. Associé au pouvoir par Marguerite en Norvège en 1389, puis au Danemark et en Suède en 1396, il est sacré le à Kalmar, mais ne commence réellement à régner qu'après la mort de sa grand-tante. Il est déposé par la noblesse suédoise le .
Engelbrekt Engelbrektsson est nommé régent (rikshövitsman) le par la noblesse.
  Éric XIII
(Erik av Pommern)

(1382 – )
14351436 Éric reprend le pouvoir le , pour être à nouveau déposé le .
Engelbrekt Engelbrektsson redevient régent après la déposition d'Éric. En février, Karl Knutsson le rejoint comme corégent. Engelbrektsson est assassiné par Måns Bengtsson le . Knutsson se retire le 1er septembre, mais il conserve son titre de régent jusqu'au .
  Éric XIII
(Erik av Pommern)

(1382 – )
14361439 Éric reprend le pouvoir le . Il est déposé une troisième fois le ou le .
Karl Knutsson redevient régent jusqu'à l'élection de Christophe de Bavière au trône.
  Christophe de Bavière
(Kristofer av Bayern)

( ou 1418 – )
14401448 Fils du comte Jean de Palatinat-Neumarkt et de Catherine de Poméranie, Christophe est le neveu du roi Éric par sa mère. Il est élu roi de Suède en 1440 et sacré le à Uppsala. Il meurt sans laisser d'héritiers.
Les frères Bengt et Nils Jönsson Oxenstierna assurent la régence.
  Charles VIII
(Karl Knutsson)

(1408 ou 1409 – )
14481457 Karl Knutsson est élu roi de Suède le , contre l'avis des régents Bengt et Nils Jönsson. Il est sacré le à Uppsala. Une rébellion menée par l'archevêque Jöns Bengtsson Oxenstierna (fils de Bengt) et le noble Erik Axelsson Tott conduit à sa déposition, le .
Les responsables de la déposition du roi, Jöns Bengtsson Oxenstierna et Erik Axelsson Tott, assurent la régence.
  Christian Ier
(Kristian I)

()
14571464 Fils du comte Thierry d'Oldenbourg et de Hedwige de Schauenbourg, Christian Ier est roi de Danemark depuis 1448. Il est élu roi de Suède grâce au soutien de Jöns Bengtsson et d'Erik Axelsson et sacré le à Uppsala. Il est à son tour chassé du pouvoir le par une rébellion menée par l'évêque Kettil Karlsson Vasa.
Kettil Karlsson Vasa assure la régence.
  Charles VIII
(Karl Knutsson)

(1408 ou 1409 – )
14641465 Karl Knutsson est réélu roi de Suède le . Jöns Bengtsson Oxenstierna se révolte à nouveau contre lui et le chasse du pouvoir le .
Kettil Karlsson Vasa redevient régent, mais il meurt de la peste le . Jöns Bengtsson Oxenstierna lui succède à la tête du pays avant d'être contraint à la démission le . Erik Axelsson Tott conjointement avec son frère Ivar Axelsson Tott sont élus pour lui succéder le même jour.
  Charles VIII
(Karl Knutsson)

(1408 ou 1409 – )
14671470 Karl Knutsson est réélu roi de Suède le et règne jusqu'à sa mort.
Sten Sture le Vieil assure la régence jusqu'à l'élection de Jean II.
  Jean II
(Johan II)

(1er ou )
14971501 Fils du roi Christian Ier de Danemark et de Dorothée de Brandebourg-Külmbach, Jean règne sur le Danemark depuis 1481 et sur la Norvège depuis 1483. Roi de Danemark depuis 1481, de Norvège depuis 1483. Reconnu roi de Suède le après sa victoire sur Sten Sture à Rotebro, il est sacré le à Stockholm. Il est déposé en .
Sten Sture le Vieil redevient régent après la déposition de Jean II et le reste jusqu'à sa mort, le . Un parent éloigné, Svante Nilsson, est élu pour lui succéder le . Après sa mort, le ou le , la régence passe à Erik Trolle. Ce dernier est supplanté le par le fils de Svante Nilsson, Sten Sture le Jeune. Ce dernier reste régent jusqu'à sa mort, le , des suites des blessures reçues lors de la bataille de Bogesund contre Christian II de Danemark.
  Christian II « le Tyran »
(Kristian II Tyrann)

()
15201521 Fils du roi Jean de Danemark et de Christine de Saxe, Christian II règne sur le Danemark et la Norvège depuis 1513. Il reconquiert la Suède, dont la noblesse le reconnaît pour roi le . Le pays se soulève contre lui après le bain de sang de Stockholm, et il est déposé le .
Gustave Eriksson Vasa est élu régent le .

Maison Vasa (1523-1654)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Gustave Ier
(Gustav Vasa)

()
15231560 Gustave Vasa est élu roi le , date qui marque la dissolution de l'union de Kalmar.
  Éric XIV
(Erik XIV)

()
15601568 Éric XIV est le seul fils de Gustave Ier avec sa première épouse, Catherine de Saxe-Lauenbourg. Il est sacré le à Uppsala. Frappé de folie, il est déposé par son demi-frère cadet Jean et emprisonné. Mort empoisonné à l'arsenic dans sa prison.
  Jean III
(Johann III)

()
15691592 Deuxième fils de Gustave Ier, le premier par sa deuxième femme Marguerite Lejonhufvud. Il est sacré le à Uppsala.
  Sigismond
(Sigismund)

()
15921599 Seul fils de Jean III et de sa première épouse Catherine Jagellon, Sigismond est roi de Pologne depuis 1587 sous le nom de Sigismond III. Il est sacré le à Uppsala. Il est déposé par les États généraux de Suède, qui nomment son oncle Charles vice-roi. Ses enfants conservent le trône de Pologne jusqu'en 1668.
  Charles IX
(Karl IX)

()
16041611 Quatrième fils de Gustave Ier, le troisième par sa deuxième femme Marguerite Lejonhufvud, Charles est nommé vice-roi en 1599. Il est sacré le à Uppsala.
  Gustave II Adolphe « le Grand »
(Gustav II Adolf den store)

()
16111632 Fils aîné de Charles IX et de Christine de Holstein-Gottorp, Gustave-Adolphe est sacré le à Uppsala. Il est tué à la bataille de Lützen.
  Christine
(Kristina)

()
16321654 Seul enfant de Gustave II et de Marie-Éléonore de Brandebourg, Christine est désignée « roi » par son père faute d'héritier mâle. La régence est assurée par un conseil dirigé par Axel Oxenstierna jusqu'à sa majorité, en 1644. Elle abdique en 1654, se convertit au catholicisme et termine sa vie à Rome.

Maison de Palatinat-Deux-Ponts (1654-1720)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Charles X Gustave
(Karl X Gustav)

()
16541660 Fils du comte Jean-Casimir de Deux-Ponts-Cleebourg et de la princesse Catherine de Suède, fille de Charles IX. La reine Christine, jamais mariée, l'adopte comme héritier en 1649. Il est sacré le à Uppsala.
  Charles XI
(Karl XI)

()
16601697 Fils de Charles X et d'Edwige-Éléonore de Holstein-Gottorp. Sa mère exerce la régence jusqu'en 1672. Il est sacré le à Uppsala.
  Charles XII
(Karl XII)

()
16971718 Seul fils de Charles XI et d'Ulrique-Éléonore de Danemark, il est sacré le à Stockholm. Jamais marié, meurt sans descendance.
  Ulrique-Éléonore
(Ulrika Eleonora)

()
17181720 Deuxième fille et troisième enfant de Charles XI et d'Ulrique-Éléonore de Danemark, elle est sacrée le à Uppsala. Son avènement marque le début de l'Ère de la Liberté, période d'effacement du pouvoir royal au profit du Parlement. Elle abdique en faveur de son mari Frédéric de Hesse-Cassel.

Maison de Hesse (1720-1751)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Frédéric Ier
(Fredrik I)

()
17201751 Fils du landgrave Charles Ier de Hesse-Cassel et de Amélie de Courlande, Frédéric épouse en 1715 la princesse Ulrique-Éléonore de Suède. Il devient prince consort de Suède en 1718, puis roi après l'abdication de sa femme et son élection au trône par le Parlement. Il est également landgrave de Hesse-Cassel à partir de 1730. Mort sans laisser d'héritier mâle.

Maison de Holstein-Gottorp (1751-1818)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Adolphe-Frédéric
(Adolf Fredrik)

()
17511771 Fils de Christian-Auguste de Holstein-Gottorp et d'Albertine-Frédérique de Bade-Durlach, Adolphe-Frédéric est le beau-frère de Charles XII et un descendant par sa mère de Charles IX. Il est élu prince héritier en 1743, afin d'obtenir de meilleures conditions de la tsarine Élisabeth à la paix de Turku. Il est sacré le à Stockholm.
  Gustave III
(Gustav III)

()
17711792 Fils aîné d'Adolphe-Frédéric et de Louise-Ulrique de Prusse, il est sacré le à Stockholm. Il commet un coup d'État en 1772 pour reprendre le pouvoir au Parlement : c'est la fin de l'Ère de la Liberté. Il est assassiné par le capitaine Jacob Johan Anckarström.
  Gustave IV Adolphe
(Gustav IV Adolf)

()
17921809 Seul fils de Gustave III et de Sophie-Madeleine de Danemark, il est sacré le à Norrköping. Il est détrôné par un coup d'État militaire qui porte sur le trône son oncle Charles, et sa descendance est exclue de la succession. Mort en exil en Suisse.
  Charles XIII
(Karl XIII)

()
18091818 Deuxième fils d'Adolphe-Frédéric et de Louise-Ulrique de Prusse, il est sacré le à Stockholm. Sans descendance, il adopte le prince danois Charles-Auguste d'Augustenbourg le , puis le maréchal français Jean-Baptiste Bernadotte le . Également roi de Norvège à partir de 1814 sous le nom de Charles II (Karl II).

Maison Bernadotte (depuis 1818)Modifier

Portrait Nom Règne Notes
  Charles XIV Jean
(Karl XIV Johan)

()
18181844 Maréchal d'Empire français, Jean-Baptiste Bernadotte est adopté par le roi Charles XIII le . Il est sacré le à Stockholm. Il est également roi de Norvège sous le nom de Charles III Jean (Karl III Johan).
  Oscar Ier
()
18441859 Joseph François Oscar Bernadotte est le seul fils de Charles XIV Jean et de la reine Desideria. Il est sacré le à Stockholm. Il est également roi de Norvège sous le même nom.
  Charles XV
(Karl XV)

()
18591872 Fils aîné d'Oscar Ier et de Joséphine de Leuchtenberg, il est sacré le à Stockholm. Il est également roi de Norvège sous le nom de Charles IV (Karl IV). Mort sans laisser d'héritier mâle.
  Oscar II
()
18721907 Troisième fils d'Oscar Ier et de Joséphine de Leuchtenberg, Oscar II est le frère cadet de Charles XV. Il est sacré le à Stockholm. Il est le dernier roi de Suède à régner sur la Norvège jusqu'à la dissolution de l'union personnelle entre les deux pays, en 1905.
  Gustave V
(Gustaf V)

()
19071950 Fils aîné d'Oscar II et de Sophie de Nassau, il est le premier roi de Suède à renoncer à la cérémonie du sacre.
  Gustave VI Adolphe
(Gustaf VI Adolf)

()
19501973 Fils aîné de Gustave V et de Victoria de Bade, il est intronisé le à Stockholm.
  Charles XVI Gustave
(Carl XVI Gustaf)

(né le )
depuis 1973 Seul fils du prince héritier Gustave-Adolphe, fils aîné de Gustave VI Adolphe, et de la princesse Sibylle de Saxe-Cobourg et Gotha. Il devient prince héritier à la mort de son père, en 1947, et succède à son grand-père à sa mort. Il est intronisé le à Stockholm.

Depuis l'abolition de la loi salique en 1980, l'héritier de la couronne est l'enfant aîné du roi, quel que soit son sexe. L'héritière est donc actuellement la princesse Victoria, fille aînée du roi Carl XVI Gustaf, bien qu'elle ait un frère cadet.

Arbres généalogiques simplifiésModifier

Munsö, Stenkil, Éric, Folkung, Mecklembourg, OldenbourgModifier

SverkerModifier

Vasa, Palatinat-Deux-Ponts, Hesse et Holstein-GottorpModifier

BernadotteModifier

Articles connexesModifier

SourcesModifier

  • Anthony Stokvis, préf. H. F. Wijnman, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les états du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Leyde, éditions Brill, réédition 1966, p. Volume III chapitre IV Etats Scandinaves p. 320 Etats Scandinaves généalogie légendaires et semi-historiques Tableau généalogique n°1 p.  321 & Généalogie des rois de Suède Tableau généalogique n°4 p. 328
  • (en + de) Peter Truhart, Regents of Nations, Münich, K. G Saur, 1984-1988, 4258 p. (ISBN 978-3-598-10491-6 et 3-598-10491-X), p. 2846-2852, Art. « Sweden / Schweden »