Liste des prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles

page de liste de Wikipédia

Les prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont attribués par la Fédération Wallonie-Bruxelles à des auteurs résidant en Belgique et écrivant en langue française ou en langue régionale endogène (wallon, picard, lorrain, champenois, brabançon ou francique)[1].

Ces prix récompensent les auteurs débutants ayant publié un premier titre, les écrivains confirmés dont il couronne la carrière, les traducteurs des auteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les personnes qui par leurs publications ont participé au rayonnement à l'étranger.

Prix décernés à des œuvres en langue françaiseModifier

Prix triennal de littérature jeunesse de la Fédération Wallonie-BruxellesModifier

Décerné pour la première fois en 2006, ce prix récompense un auteur ou un illustrateur jeunesse issu de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont l’ensemble des publications constitue déjà une œuvre.

Lauréats

Prix de la première œuvre en littérature de jeunesseModifier

Lauréats
  • 2022 : Almudena Pano pour Histoire en morceaux
  • 2021 : Elisa Sartori pour Je connais peu de mots
  • 2020 : Sandra Edinger pour Le grand débordement
  • 2019 : Gaya Wisniewski pour Mon bison

Prix de la première œuvreModifier

Décerné pour la première fois en 1997, ce prix annuel d'un montant de 5 000 euros récompense un auteur pour une première œuvre publiée en littérature générale. Ce prix est attribué sur proposition de la Commission des Lettres.

Lauréats
  • 2022 : Emmanuelle Dourson pour Si les dieux incendiaient le monde, Grasset
  • 2021 : Anna Ayanoglou pour Le Fil des traversées, Gallimard
  • 2020 : Ex-aequo : Maud Joiret, Cobalt, éditions Tétras-lyre et Claire May, Oostduinkerke, éditions de l'Aire
  • 2019 : Harold Schuiten pour Tu vas aimer notre froid. Un hiver en Yakoutie, Les Impressions nouvelles
  • 2018 : Henri De Meeûs pour Pitou et autres récits, Marque belge
  • 2017 : Charline Lambert pour Chanvre et lierre, Le Taillis pré
  • 2016 : Aïko Solovkine, Rodéo, éditions Filipson
  • 2015 : Gérard Mans, Poche de noir, éditions Maëlström
  • 2012 : Nicole Roland, Kosaburo, 1945, éditions Actes Sud
  • 2011 : Christophe Ghislain, La Colère du rhinocéros, éditions Belfond
  • 2010 : Valérie de Changy, Fils de Rabelais, éditions Aden
  • 2009 : Martine Wijckaert, Table des matières, théâtre, éditions L'une & L'autre
  • 2008 : Charly Delwart, Circuit, éditions du Seuil
  • 2007 : Marc Pirlet, Le Photographe, éditions Labor
  • 2006 : Marianne Sluszny, Toi Cécile Kovalsky, éditions de La Différence
  • 2005 : Yun-Sun Limet, Les Candidats, éditions de la Martinière
  • 2003 : Diane Meur, La Vie de Mardochée de Löwenfels écrite par lui-même, Sabine Wespieser éditeur
  • 2002 : Régine Vandamme, Ma mère à boire, Le Castor Astral
  • 2001 : Malika Madi, Nuit d'encre pour Farah, éditions du Cerisier
  • 1999 : Claire Huynen, Marie et le vin, éditions du Cherche Midi
  • 1998 : Laurence Vielle, Zébuth ou l'Histoire ceinte, théâtre, éditions de l'Ambedui
  • 1997 : Élisa Brune, Fissures, L'Harmattan

Prix triennal de poésieModifier

Décerné pour la première fois en 1928, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois ans un auteur pour un recueil de poèmes.

Lauréats

Prix triennal du romanModifier

Décerné pour la première fois en 1927, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois voire quatre ans un auteur pour un roman.

Lauréats

Prix triennal d’art dramatiqueModifier

Décerné pour la première fois en 1926, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois ans un auteur pour une pièce de théâtre.

Lauréats

Prix quinquennal de littératureModifier

Décerné pour la première fois en 1929, ce prix d'un montant de 15 000 euros récompense tous les cinq ans un auteur pour l'ensemble de son œuvre. Il est également appelé « prix de couronnement de carrière ».

Lauréats

Prix quinquennal de l'essaiModifier

Décerné pour la première fois en 1925, ce prix d'un montant de 10 000 euros récompense tous les cinq ans l'auteur d'un essai.

Lauréats

Prix de la traduction littéraireModifier

Décerné pour la première fois en 1997, ce prix, d'un montant de 5 000 euros, récompense tous les ans un traducteur ayant contribué par la qualité de ses traductions au rayonnement de la littérature belge de langue française. Ce prix est décerné sur proposition du Collège européen des traducteurs littéraires de Seneffe.

Lauréats

Prix du rayonnement des lettres à l'étrangerModifier

Décerné pour la première fois en 1998, ce prix, d'un montant de 3 750 euros, récompense une personne de nationalité étrangère à la Belgique, qui, dans son pays, a œuvré à promouvoir la littérature de la Communauté Française de Belgique. Ce prix est décerné sur proposition de la Commission des Lettres.

Lauréats

Grand concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-BruxellesModifier

Concours de nouvelles organisé annuellement par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de la Fureur de lire, une semaine d'activités liées à la lecture (expositions, lectures publiques, conférences...). Il est doté d'un premier prix de 1 250 euros et de trois mentions de 250 euros. Les nouvelles lauréates sont en outre publiées chaque année depuis 2000 dans un recueil.

Lauréats

Prix littéraire belgo-canadienModifier

Prix décernés à des œuvres en langue régionaleModifier

Créés en 1995, les prix biennaux et triennaux sont remis depuis 1996 et dotés de 2 500 euros. Le prix de la première œuvre est remis depuis 2017 et doté de 500 euros. Ce dernier prix récompense une œuvre inédite.

Les jurys de ces prix, différents chaque année, sont composés de membres de la session Langues régionales endogènes de la Commission d'avis des écritures et du livre.

Les prix n'ont pas été organisés en 1997 et en 1999.

Prix triennal de poésieModifier

Lauréats

Prix triennal d’art dramatiqueModifier

Lauréats

Prix triennal de l'œuvre en proseModifier

Lauréats

Prix biennal de philologieModifier

Lauréats

Prix biennal dans la catégorie Médias diversModifier

Lauréats

Prix de la première œuvreModifier

Lauréats
  • 2022 : Gustave Defechereux, Cwand m’papa féve dès wafes
  • 2021 : Michelle Fourez, Louise Bel Air et Armand Herbeto, Mi sonle-t-i qui (ex-æquo)
  • 2020 : Anne Blampain (wa), Dji routeu sins mouv’ter
  • 2019 : Eric Monaux (wa), Djan
  • 2018 : Pierre Noël, El dernî pinchon
  • 2017 : Pascal Winberg, C'est cha l'amour

Notes et référencesModifier

  1. « Les Prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles », sur Objectif plumes (consulté le )
  2. « Les lauréats du concours de nouvelles 2005 », Grand prix de la Communauté française à Jean-Paul Didierlaurent pour la nouvelle Le Liseur sur lalibre.be, consulté le 16 mai 2016.