Liste des plus hautes constructions de Québec

page de liste de Wikipédia

Cet article regroupe la liste des plus hautes constructions de la ville de Québec[1].

DescriptionModifier

Les constructions en hauteur à Québec sont surtout réparties dans deux secteurs de la ville :

On retrouve quelques édifices en hauteur entre ces deux pôles puis quelques-uns, moins imposants, dans le quartier de Neufchâtel-Est–Lebourgneuf

Colline parlementaireModifier

 
Édifices sur la colline parlementaire

D'abord, on retrouve le quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–colline Parlementaire. Le premier gratte-ciel de Québec, l'Édifice Price, y fut achevé en 1930. Pendant 40 ans, il est le seul bâtiment de grande hauteur de la ville si on exclut le château Frontenac. Cette zone urbaine est intensément densifiée dans les années 1970 à l'extérieur des fortifications du Vieux-Québec. Le réaménagement de la colline parlementaire vise alors à offrir de nouveaux espaces de bureaux pour le gouvernement du Québec. À titre d'exemple, c'est durant cette période qu'est érigé l'Édifice Marie-Guyart, plus haute construction de la ville culminant à 132 mètres. La majorité des nouvelles constructions, incluant des hôtels et des espaces commerciaux privés, s'érigent sur le boulevard René-Lévesque et l'avenue Honoré-Mercier. On retrouve aussi des édifices issus de cette vague sur le chemin Sainte-Foy plus à l'ouest. Cependant, dix ans plus tard, la densification du quartier s'estompe et ne redémarrera plus. Dans les années 1990, le quartier voisin de Saint-Roch connaît à son tour une certaine densification. En 2016, une tour de vingt étages y est construite.

Sainte-FoyModifier

 
Édifices situés près du boulevard Laurier, dans l'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

En second lieu, on retrouve le secteur commercial de Sainte-Foy. Située à l'entrée sud-ouest de la ville, au carrefour des autoroutes Henri-IV, Duplessis et Robert-Bourassa, il s'agit de la zone commerciale principale de l'arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. Les édifices en hauteur de cette zone sont situés dans l'axe du boulevard Laurier et de la route de l'Église. Avant 1960, la zone est encore essentiellement agricole. Le développement en hauteur s'est amorcé avec la construction d'édifices gouvernementaux dans les années 1980. Depuis quelques années, la densification s'est intensifiée. Le groupe Dallaire prévoit y construire le plus haut gratte-ciel à l'est de Toronto d'ici la prochaine décennie[2].

Liste des plus hautes constructionsModifier

 
L'Édifice Price (1930), 82 mètres, plus vieux gratte-ciel de Québec.
Rang Nom du bâtiment Image Hauteur Nombre d'étages Année de
construction
Type
1. Édifice Marie-Guyart   132 m[3] 31 1972 Bureaux
2. Complexe Jules-Dallaire II   110 m 28 2014 Résidentiel, bureaux et commercial
3. Place Hauteville   107 m 31 1976 Bureaux, hôtel
4. Le Concorde   91 m 31 1974 Hôtel
5. Hilton Québec   84 m 24 1974 Hôtel
6. Édifice Price   82 m 18 1930 Bureaux
7. Le Samuel-Holland I   ? 24 1981 Résidentiel
8. Place de la Capitale   80 m 18 1974 Bureaux
9. Château Frontenac   79,9 m 24 1924 Hôtel
10. Édifice D'Youville   76 m 21 1969 Bureaux
11. Pavillon Félix-Antoine-Savard   ? 17 1972 Éducation
Pavillon des sciences de l'éducation   ? 17 1968 Éducation
12. Complexe Jules-Dallaire I   75.5 17 2010 Bureaux et commercial
13. Le Saint-Laurent   ? 21 1969 Résidentiel
14. Tour de la Cité II   ? 17 2004 Bureaux
15. Le Louisbourg   ? 21 1973 Résidentiel
16. Tour Fresk   ? 20 2016 Résidentiel
17. Les Jardins Mérici X   ? 19 1982 Résidentiel
18. Le Samuel-de-Champlain   ? 18 1967 Résidentiel

Projets en coursModifier

Parmi les projets de hautes tours approuvés ou en construction, on retrouve :

Rang Nom du bâtiment Hauteur Nombre d'étages Période de travaux Statut
1. Phare de Québec 250 m 65 2018 - 2028 À l'étude
2. Phare de Québec II 180 m 25-30 - À l'étude
Phare de Québec III 110 m 25-30 - À l'étude
Phare de Québec IV 60 m 25-30 - À l'étude
Note : Les noms en italique ne sont pas officialisés.

ChronologieModifier

À travers le temps, les bâtiments suivants ont été le plus haut édifice de Québec :

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier