Ouvrir le menu principal

Liste des pays par production de pétrole

liste d'un projet Wikimedia
Carte montrant la majorité des États producteurs, avec notamment les membres de l'OPEP en bleu (depuis 2011, l'Angola et l'Équateur en sont membres, tandis que l'Indonésie l'a quitté).
Historique de la production de pétrole et de gaz de pétrole liquéfié de 1960 à 2008.

La liste des pays par production de pétrole fournit le classement annuel et l'évolution de la production par les différents États. Les statistiques publiées peuvent fournir soit la production de pétrole au sens étroit, c'est-à-dire du pétrole brut avec le plus souvent le gaz de pétrole liquéfié compris, ou au sens large l'« approvisionnement en pétrole », qui comptabilise non seulement le brut, mais aussi plusieurs autres hydrocarbures liquides non pétroliers[n 1], les gains lors du raffinage[n 2] et lors de soutirage des réservoirs de stockage.

Deux unités de mesure sont couramment utilisées pour exprimer cette production, le volume est exprimé en barils par jour (bbl/j) ou milliers de barils par jour (kbbl/j), tandis que la masse l'est en tonnes par an (t/an) ou en millions de tonnes par an (Mt/an). La conversion d'une unité vers l'autre varie en fonction de la densité du pétrole (le brut est un mélange de plusieurs hydrocarbures, certains légers, d'autres lourds), mais une tonne d'équivalent pétrole correspond à 7,33 barils[n 3] et un baril est en moyenne égal à 0,1364 tonne, c'est-à-dire qu'une production d'un baril par jour serait équivalente à celle de 49,8 tonnes par an[2].

La société britannique BP publie chaque année depuis 1952 la BP Statistical Review of World Energy[n 4], qui regroupe des statistiques[n 5] sur l'ensemble des différentes énergies utilisées dans le monde, informations collectées par l'Energy Academy de l'université Heriot-Watt à Édimbourg. L'autre source disponible gratuitement en ligne est l'agence américaine EIA[4], tandis que l'Agence internationale de l'énergie propose des statistiques payantes[5]. Ces données peuvent être complétées par les analyses que l'OPEP publie annuellement dans son World Oil Outlook[6].

2012-2017Modifier

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[7]
États 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 membre de l'OPEP
États unis 393,7 448,0 522,8 567,2 543,1 571,0
  Arabie saoudite 549,8 538,4 543,4 568,5 586,6 561,7
  Russie 526,0 531,1 534,1 540,7 555,9 554,4
  Canada 182,6 195,0 209,6 215,5 218,6 236,3
  Iran 180,5 169,6 174,7 182,6 216,8 235.9
  Irak 152,5 153,2 160,3 197,0 217,6 221,5
  Chine 207,5 210,0 211,4 214,6 199,7 191,5
  Émirats arabes unis 154,8 165,5 166,6 175,5 181,6 176,3
  Koweït 154,0 151,5 150,8 149,1 152,6 146,0
  Brésil 112,1 109,8 122,1 131,8 136,7 142,7
  Mexique 143,9 141,9 137,1 127,6 121,4 109,5
  Venezuela 139,2 137,6 138,2 135,2 123,1 108,3
  Nigeria 117,2 111,5 114,8 113,0 91,4 95,3
  Kazakhstan 79,2 81,8 80,8 79,3 78,6 86,9
  Norvège 87,3 83,2 85,3 88,0 90,4 88,8
  Angola 86,9 87,3 83,0 88,7 86,3 81,8
  Qatar 82,2 80,2 79,6 79,3 82,5 79,9 [1]
  Algérie 67,2 64,8 68,8 68,5 68,4 66,6
  Colombie 49,9 52,9 52,2 53,1 46,8 44,8
  Oman 45,0 46,1 46,2 46,6 49,3 47,6
  Indonésie 44,6 42,7 41,2 40,0 43,0 46,4
  Royaume-Uni 44,6 40,6 39,9 45,3 47,5 46,6
  Libye 71,2 46,6 23,4 20,3 20,1 40,8
  Inde 42,5 42,5 41,6 41,2 40,2 40,4
  Azerbaïdjan 43,3 43,5 42,1 41,7 41,4 39,2
  Égypte 34,7 34,4 35,1 35,6 33,8 32,2
  Malaisie 29,8 28,5 29,8 31,9 32,6 32,2
  Argentine 30,7 30,1 29,7 29,7 29,0 27,4
  Équateur 27,1 28,2 29,8 29,1 29,5 28,5
  Viêt Nam 17,3 17,4 18,1 17,4 18,0 16,1
  Thaïlande 16,7 16,5 16,3 17,2 17,5 16,8
Production par groupes d'États en millions de tonnes par an[7]
Groupes d'États 2012 2013 2014 2015 2016
OPEP 1 782,4 1 734,4 1 733,3 1 806,6
Moyen-Orient 1 345,1 1 324,6 1 340,3 1 412,4
OCDE 902,5 954,8 1 042,0 1 087,9
ALÉNA 720,2 785,0 869,5 910,3
Afrique 444,0 431,9 397,5 398,0
Union européenne (à 28) 72,9 68,5 67,2 71,7
Monde 4 119,2 4 126,6 4 228,7 4 361,9

2016Modifier

Pendant l'année 2016, l'approvisionnement pétrolier mondial a été selon l'EIA de 97 166 000 barils par jour, comprenant :

  • 80 622 000 barils par jour de pétrole brut ;
  • 10 685 000 barils par jour de condensats ;
  • 3 293 000 barils par jour d'hydrocarbures liquides non-pétroliers[n 6] ;
  • 2 566 000 barils par jour de gains au raffinage[8].

2014Modifier

Pendant l'année 2014, l'approvisionnement pétrolier mondial a été selon l'EIA de 93 018 000 barils par jour, comprenant :

Durant le premier semestre 2014, les États-Unis sont devenus le premier producteur d'hydrocarbures liquides (comprenant non seulement le pétrole brut, mais aussi le gaz naturel liquéfié, les condensats et les pétroles non conventionnels), passant devant l'Arabie saoudite et la Russie avec 11,27 millions de barils par jour en avril, pratiquement au même niveau du pic de 11,3 Mbbl/j atteint en moyenne en 1970[13].

2013Modifier

Pendant l'année 2013, l'approvisionnement pétrolier mondial a été selon l'EIA de 90 332 700 barils par jour, comprenant :

La production de brut aux États-Unis poursuit sa croissance lié à l'extraction du pétrole de schiste, avec 7,1 millions de barils par jour au 1er trimestre 2013, 7,26 au 2e, 7,55 au 3e, 7,85 au 4e et 8,09 au 1er trimestre 2014[18]. L'EIA estime que la production des États-Unis devrait être de 8,42 millions de bbl/j en 2014 puis de 9,27 en 2015, s'approchant ainsi du record de production (le pic pétrolier) de 9,6 millions de bbl/j de 1970[19].

Production 2013 par États
Rangs
pour le
brut
États Pétrole brut
en kbbl/j[14]
Pétrole et
condensats
en kbbl/j[20]
Pétrole et
condensats
en Mt/an[20]
Hydrocarbures
liquides
en kbbl/j[21]
Parts de la
production
mondiale de brut
1   Russie 10 018,9 10 788 531,4 10 498,2 13,17 %
2   Arabie saoudite 9 684,7 11 525 542,3 11 591,9 12,73 %
3   États-Unis 7 454,9[n 8] 10 003 446,2 12 316,1 9,80 %
4   Chine 4 164,1 4 180 208,1 4 459,4 5,47 %
5   Canada 3 349,6[n 9] 3 948 193,0 4 096,6 4,40 %
6   Iran 3 200 3 558 166,1 3 422,0 4,20 %
7   Irak 3 054,4 3 141 153,2 3 057,7 4,01 %
8   Émirats arabes unis 2 820 3 646 165,7 3 229,6 3,70 %
9   Mexique 2 651,9 2 875 141,8 2 907,8 3,48 %
10   Koweït 2 650 3 126 151,3 2 811,8 3,48 %
11   Nigeria 2 369,0 2 322 111,3 2 373,2 3,11 %
12   Venezuela 2 300 2 623 135,1 2 489,2 3,02 %
13   Brésil 2 023,9 2 114 109,9 2 712,0 2,66 %
14   Angola 1 783,9 1 801 87,4 1 838,5 2,34 %
15   Kazakhstan 1 567,6 1 785 83,8 1 653,0 2,06 %
16   Qatar 1 553 1 995 84,2 2 067,3 2,04 %
17   Norvège 1 529,9 1 837 83,2 1 826,1 2,01 %
18   Algérie 1 483,8 1 575 68,9 1 846,9 1,95 %
19   Colombie 1 003,2 1 004 52,9 1 028,5 1,31 %
20   Oman 939,9 942 46,1 945,1 1,23 %
21   Libye 918,3 988 46,5 1 000,5 1,20 %
22   Azerbaïdjan 873,3 931 46,2 883,3 1,14 %
23   Indonésie 825,2 882 42,7 925,7 1,08 %
24   Royaume-Uni 810,3 866 40,6 925,3 1,06 %
25   Inde 772,1 894 42,0 982,2 1,01 %
26   Argentine 593,8 656 30,5 707,9 0,78 %
27   Égypte 538,7 714 34,5 709,9 0,70 %
28   Équateur 526,1 527 28,2 527,0 0,69 %
29   Malaisie 515,7 657 29,6 630,5 0,67 %
30   Viêt Nam 335,5 350 17,0 352,0 0,44 %
31   Australie 332,4 416 17,9 446,7 0,43 %
32   Guinée équatoriale 269,8 311 14,6 290,8 0,35 %
33   République du Congo 265 281 14,5 278,9 0,34 %
34   Soudan et
  Soudan du Sud
248,0 122
99
6
4,9
250,9 0,32 %
35   Gabon 243,2 237 11,8 242,8 0,31 %
36   Thaïlande 240,6 459 16,6 473,4 0,31 %
37   Turkménistan 228,5 231 11,4 259,4 0,30 %
38   Danemark 175,4 178 8,7 180,5 0,23 %
39   Yémen 129,2 161 7,4 131,6 0,16 %
40   Brunei 121,0 135 6,6 134,3 0,15 %
41   Italie 101,5 116 5,6 155,1 0,13 %
42   Tchad 101,2 94 5,0 101,2 0,13 %
43   Ghana 96,2 ? ? 97,5 0,12 %
44   Roumanie 85,1 87 4,1 103,9 0,11 %
45   Trinité-et-Tobago 81,3 118 5,9 118,1 0,10 %
46   Timor oriental 79,3 ? ? 79,3 0,10 %
47   Ouzbékistan 70 63 2,9 101,8 0,09 %
48   Pérou 62,9 104 4,6 175,0 0,08 %
49   Tunisie 62,2 62 3,0 66,5 0,08 %
50   Cameroun 61,7 ? ? 62,2 0,08 %
51   Pakistan 59,9 ? ? 64,2 0,07 %
52   Syrie 58,0 ? ? 75.1 0,07 %
53   Allemagne 56 ? ? 169,8 0,07 %
54   Cuba 50 ? ? 48,7 0,06 %
55   Bolivie 47,0 ? ? 64,5 0,06 %
56   Turquie 46,5 ? ? 58,4 0,06 %
57   Ukraine 43,2 ? ? 74,2 0,05 %
58   Bahreïn 42 55,2 0,05 %
59   Côte d'Ivoire 37 37,6 0,04 %
60   Nouvelle-Zélande 35,3 41,7 0,04 %
61   Biélorussie 30 32,1 0,03 %
62   Papouasie-Nouvelle-Guinée 28,1 28,3 0,03 %
63   Pays-Bas 22,0 58,9 0,02 %
64   Philippines 21 26,2 0,02 %
65   République démocratique du Congo 20 20 0,02 %
66   Niger 20 20 0,02 %
67   Birmanie 20 20,8 0,02 %
68   Pologne 19,2 33,8 0,02 %
69   Albanie 17,0 17,0 0,02 %
70   Serbie 16,5 21,2 0,02 %
71   Autriche 16,2 24,9 0,02 %
72   France 16,0 70,3 0,02 %
73   Suriname 15 14,4 0,01 %
74   Mongolie 14,1 14,1 0,01 %
75   Croatie 12 20,2 0,01 %
76   Hongrie 12 28,1 0,01 %
77   Guatemala 10,0 14,0 0,01 %
78   Espagne 7,3 33,6 0 %
79   Mauritanie 6,9 6,9 0 %
80   Chili 6,6 15,6 0 %
81   Japon 4,6 135,4 0 %
82   Bangladesh 4 4,8 0 %
83   Afrique du Sud 3,6 180,6 0 %
84   Belize 3 3 0 %
85   République tchèque 3 10,9 0 %
86   Lituanie 2 9,1 0 %
87   Barbade 1 1,0 0 %
88   Bulgarie 1 3,4 0 %
89   Géorgie 1 1 0 %
90   Kirghizistan 1 1 0 %
91   Grèce 0,6 6,5 0 %
92   Maroc 0,5 5,1 0 %
93   Israël 0,4 6,1 0 %
94   Slovaquie 0,2 9,3 0 %
95   Tadjikistan 0,2 0,2 0 %
96   Taïwan 0,2 21,7 0 %
-   Corée du Sud 0 59,8 0 %
-   Singapour 0 20,2 0 %
-   Estonie 0 13 0 %
-   Suède 0 11,3 0 %
-   Belgique 0 10,5 0 %
-   Finlande 0 10,0 0 %
-   Portugal 0 5,2 0 %
-   Suisse 0 3,6 0 %
-   Aruba 0 2,8 0 %
-   Jamaïque 0 2,1 0 %
-   Uruguay 0 1,2 0 %
-   Lettonie 0 1 0 %
-   Irlande 0 0,7 0 %
-   Slovénie 0 0,3 0 %
-   Jordanie 0 0,2 0 %
-   Malawi 0 0,2 0 %
-   Zambie 0 0,2 0 %
-   Éthiopie 0 0,1 0 %
-   Zimbabwe 0 0,1 0 %
-   Corée du Nord 0 0,1 0 %
Production 2013 par groupes
Groupes
d'États
Pétrole brut
en kbbl/j[24]
Pétrole et
condensats
en kbbl/j[20]
Pétrole
et condensats
en Mt/an[20]
Hydrocarbures
liquides
en kbbl/j[25]
OPEP 32 343,3 (42,5 %) 36 829 1 740,1 36 255,7 (40,1) %
Moyen-Orient 24 131,6 (31,7 %) 28 358 1 329,3 27 393,5 (30,3) %
OCDE 16 561,8 (21,7 %) 20 523 951,0 23 687,3 (26,2 %)
ALÉNA 13 366,4 (17,5 %) 16 826 781,1 19 320,5 (21,3 %)
Afrique 8 529,1 (11,2 %) 8 818 418,6 9 430,7 (10,4 %)
Union européenne (à 27) 1 327,9 (1,7 %) 1 437 68,4 1 875,3 (2,0 %)
Monde 76 053,5 (100 %) 86 808 4 132,9 90 332,7 (100 %)

2012Modifier

En 2012, l'approvisionnement pétrolier mondial poursuit sa hausse, atteignant selon l'EIA l'équivalent de 89 757 400 barils[26], dont 75 886 900 de pétrole brut[27]. Le pétrole fournit cette année-là 33 % du total de l'énergie consommée dans le monde. Si la production iranienne est en baisse à cause de l'application de sanctions économiques limitant les exportations, cette baisse est largement compensée par des records de production en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et au Qatar, ainsi que par le retour de la production en Libye. La production des États-Unis est en très forte croissance grâce au pétrole de schiste[28].

Production[n 5] 2012 par États[29]
Rangs États Productions
en kbbl/j
Productions
en Mt/an
Parts de la
production
mondiale
1   Arabie saoudite 11 530 547,0 13,3 %
2   Russie 10 643 526,2 12,8 %
3   États-Unis 8 905 394,9 9,6 %
4   Chine 4 155 207,5 5,0 %
5   Canada 3 741 182,6 4,4 %
6   Iran 3 680 174,9 4,2 %
7   Émirats arabes unis 3 380 154,1 3,7 %
8   Koweït 3 127 152,5 3,7 %
9   Irak 3 115 152,4 3,7 %
10   Mexique 2 911 143,9 3,5 %
11   Venezuela 2 725 139,7 3,4 %
12   Nigeria 2 417 116,2 2,8 %
13   Brésil 2 149 112,2 2,7 %
14   Qatar 1 966 83,3 2,1 %
15   Norvège 1 916 87,5 2,1 %
16   Angola 1 784 86,9 2,1 %
17   Kazakhstan 1 728 81,3 2,0 %
18   Algérie 1 667 73,0 1,8 %
19   Libye 1 509 71,1 1,7 %
20   Royaume-Uni 967 45,0 1,2 %
21   Colombie 944 49,9 1,2 %
22   Oman 922 45,8 1,1 %
23   Indonésie 918 44,6 1,1 %
24   Inde 894 42,0 1,1 %
25   Azerbaïdjan 872 43,4 1,1 %
26   Égypte 728 35,4 0,9 %
27   Argentine 664 31,0 0,8 %
28   Malaisie 657 29,7 0,7 %
29   Équateur 505 27,1 0,7 %
30   Australie 458 19,9 0,5 %
31   Thaïlande 440 16,2 0,4 %
32   Viêt Nam 348 17,0 0,4 %
33   République du Congo 296 15,3 0,4 %
34   Guinée équatoriale 283 13,2 0,3 %
35   Gabon 245 12,3 0,3 %
36   Turkménistan 222 11,0 0,3 %
37   Danemark 207 10,1 0,2 %
38   Yémen 180 8,3 0,2 %
39   Syrie 164 8,2 0,2 %
40   Brunei 158 7,8 0,2 %
41   Trinité-et-Tobago 121 6,0 0,1 %
42   Italie 112 5,4 0,1 %
43   Pérou 107 4,8 0,1 %
44   Tchad 101 5,3 0,1 %
45   Roumanie 86 4,1 0,1 %
46   Soudan 82 4,1 0,1 %
47   Ouzbékistan 68 3,2 0,1 %
48   Tunisie 65 3,1 0,1 %
49   Soudan du Sud 31 1,5 -
Production 2012 par groupes d'États[29]
Ensembles
géographiques
Productions
en kbbl/j
Productions
en Mt/an
Parts de la
production
mondiale
OPEP 37 404 1 778,4 43,2 %
Moyen-Orient 28 270 1 336,8 32,5 %
OCDE 19 495 903,0 21,9 %
ALÉNA 15 557 721,4 17,5 %
Afrique 9 442 449,0 10,9 %
Union européenne 1 538 73,0 1,8 %
Monde 86 152 4 118,9 100 %

2000-2011Modifier

Durant les années 2000, la production pétrolière est globalement à la hausse, malgré deux années de baisse isolées en 2007 (crise des subprimes) puis 2009 (début d'une nouvelle crise économique) et la forte hausse des prix pétroliers (qualifiée de troisième choc pétrolier : le baril atteint les 145 $ en juillet 2008[30]).

L'Arabie saoudite est le premier producteur de pétrole depuis 1992, remplacée temporairement en 2007, 2009 et 2010 par la Russie. À cause de l'invasion de l'Irak en 2003 et de la guerre civile qui s'ensuit, la production irakienne ne revient aux hauteurs d'avant 1990 qu'en 2012. La production norvégienne atteint un pic en 2001 et décroit désormais lentement. L'ouragan Katrina de 2005 met à mal la production du Sud des États-Unis, tandis que les tensions autour du conflit israélo-libanais de 2006, du programme nucléaire de l'Iran et du printemps arabe font monter les prix.

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[31]
États 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
  Arabie saoudite 456,0 440,4 425,2 486,2 500,4 521,3 508,9 488,9 509,9 456,7 473,8 526,0
  États-Unis 347,6 344,6 342,0 332,3 325,1 309,1 304,7 305,2 302,3 322,4 332,9 345,7
  Russie 326,7 351,7 383,7 425,7 463,3 474,8 485,6 496,8 493,7 500,8 511,8 518,5
  Iran 191,7 189,8 177,5 198,5 208,2 206,4 209,2 210,9 214,5 205,5 208,8 208,2
  Mexique 170,3 175,9 177,8 188,2 190,0 186,5 182,2 172,2 156,9 146,7 145,6 144,5
  Chine 162,6 164,8 166,9 169,6 174,1 181,4 184,8 186,3 190,4 189,5 203,0 202,9
  Norvège 160,7 162,5 157,9 153,9 150,3 138,7 129,0 118,6 114,7 108,8 98,9 93,8
  Venezuela 159,8 162,9 152,8 147,5 170,1 169,7 171,0 165,5 165,6 155,7 145,7 141,5
  Irak 128,8 123,9 103,9 66,0 99,9 89,9 98,0 105,1 119,3 119,9 121,5 136,7
  Royaume-Uni 125,8 116,5 115,7 105,8 95,2 84,6 76,5 76,7 72,0 68,2 62,8 51,9
  Canada 124,6 125,7 132,6 140,2 144,8 142,3 150,6 155,3 152,9 152,8 160,3 170,4
  Émirats arabes unis 124,5 119,4 112,5 126,2 132,0 135,8 144,3 139,6 141,4 126,2 133,3 151,3
  Koweït 109,9 106,6 98,9 115,6 123,4 130,4 133,7 129,9 136,1 121,2 122,5 139,7
  Nigeria 105,8 110,7 101,7 109,0 119,0 122,1 116,6 110,2 102,8 106,6 121,3 118,2
  Indonésie 71,8 68,2 63,3 57,6 55,6 53,7 50,2 47,8 49,4 48,4 48,6 46,3
  Libye 69,5 67,0 64,6 69,8 76,5 82,2 85,3 85,3 85,5 77,4 77,7 22,5
  Brésil 66,9 70,0 78,4 81,1 80,6 88,7 93,7 95,2 98,8 105,6 111,4 114,2
  Algérie 66,8 65,8 70,9 79,0 83,6 86,4 86,2 86,5 85,6 77,2 74,1 73,5
  Oman 47,7 47,5 44,6 40,7 38,9 38,5 36,6 35,3 37,7 40,3 42,9 44,1
  Argentine 40,7 43,7 43,1 42,8 40,9 39,4 39,1 38,0 36,5 34,9 34,0 32,2
  Qatar 40,2 40,0 37,4 43,8 50,0 52,6 56,8 57,9 65,0 62,4 72,1 78,2
  Égypte 38,9 37,6 37,2 37,1 34,8 33,2 34,5 33,8 34,7 35,3 35,0 35,3
  Australie 38,0 34,7 33,4 27,8 24,0 24,2 23,3 24,3 24,8 24,6 25,4 21,7
  Angola 36,9 36,6 44,6 42,8 54,5 68,9 69,3 82,1 93,1 87,6 90,5 83,8
  Colombie 36,3 31,8 30,4 28,5 27,9 27,7 27,9 28,0 31,1 35,3 41,4 48,2
  Inde 36,1 36,1 37,2 37,3 38,2 36,6 37,8 37,9 37,9 37,2 40,8 42,3
  Kazakhstan 35,3 40,1 48,2 52,4 60,6 62,6 66,1 68,4 72,0 78,2 81,6 82,4
  Malaisie 33,5 32,5 34,2 35,4 36,3 34,6 32,7 33,8 34,0 32,2 32,0 28,9
  Équateur 21,6 21,9 21,1 22,5 28,3 28,6 28,8 27,5 27,2 26,1 26,1 26,8
  Soudan 8,6 10,7 11,9 13,1 14,9 15,0 16,3 23,1 23,7 23,4 22,9 22,3
  Gabon 13,8 13,1 12,8 13,7 13,7 13,5 12,1 12,3 12,0 12,0 12,7 12,7
  Roumanie 6,3 6,2 6,1 5,9 5,7 5,4 5,0 4,7 4,7 4,5 4,3 4,2
  Trinité-et-Tobago 6,9 6,9 8,0 8,7 8,2 9,0 9,6 8,2 8,7 7,6 7,4 6,9
Production par groupes d'États en millions de tonnes par an[31]
Groupes d'États 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
OPEP 1 511,5 1 485,0 1 411,0 1 506,9 1 645,9 1 694,2 1 708,2 1 689,2 1 746,0 1 622,5 1 667,6 1 706,2
Moyen-Orient 1 151,1 1 121,8 1 057,5 1 133,0 1 199,4 1 226,0 1 235,7 1 213,0 1 268,2 1 176,1 1 217,2 1 321,0
OCDE 1 006,0 997,4 1 000,1 988,7 970,0 924,8 903,7 889,0 858,6 855,9 857,5 858,4
ALÉNA 642,6 646,2 652,4 660,7 659,9 637,9 637,8 632,7 612,0 621,9 638,8 660,7
Afrique 370,1 373,0 376,8 399,3 445,1 471,1 472,3 482,2 486,0 466,8 480,6 415,7
Union européenne (à 27) 165,8 155,4 158,0 147,9 137,5 125,6 114,4 113,1 105,7 99,1 92,5 80,8
Monde 3 619,8 3 619,9 3 602,7 3 734,3 3 905,5 3 943,1 3 963,3 3 950,4 3 991,8 3 890,6 3 977,8 4 018,8

1990-1999Modifier

La production est globalement à la hausse pendant les années 1990, mais marquée par la forte réduction de la production du Koweït de 1990 à 1992 (invasion du pays, puis destruction des puits) et de l'Irak de 1990 jusqu'en 1997 (bombardements puis embargo) à cause de la guerre du Golfe. En conséquence de la forte baisse de production en Russie, l'Arabie saoudite devient le premier producteur mondial en 1992 et le reste jusqu'en 2007. La production britannique connait son pic en 1995, déclinant lentement après cette date.

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[31]
États 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
  Union soviétique[n 10] 570,5 515,9 - - - - - - - -
  Russie - - 398,8 354,9 317,6 310,7 302,9 307,4 304,3 304,8
  États-Unis 416,6 422,9 413,0 397,0 387,5 383,6 382,1 380,0 368,1 352,6
  Arabie saoudite 342,6 428,4 442,4 432,8 437,2 437,2 445,4 453,2 454,4 422,4
  Iran 162,8 174,4 175,7 184,3 185,0 185,5 186,6 187,0 190,8 178,1
  Mexique 145,2 152,8 153,0 153,3 154,2 150,2 162,4 169,6 173,5 165,5
  Chine 138,3 141,0 142,0 144,0 146,1 149,0 158,5 160,1 160,2 160,2
  Venezuela 117,8 131,3 131,6 136,1 144,5 155,3 165,2 174,4 179,6 160,9
  Émirats arabes unis 107,6 124,5 118,4 114,6 116,3 112,3 117,8 122,1 125,2 120,2
  Irak 105,3 13,9 26,1 22,3 24,8 26,0 28,6 57,1 104,2 128,3
  Canada 92,8 93,2 97,2 102,3 106,7 111,9 115,5 120,7 125,1 121,0
  Royaume-Uni 91,6 91,3 94,3 100,2 126,5 129,9 129,7 127,9 132,6 137,4
  Nigeria 91,6 95,9 99,1 98,7 97,1 97,5 105,0 113,2 106,0 100,8
  Norvège 82,1 93,8 106,9 114,1 128,6 138,4 154,7 156,2 149,6 149,7
  Indonésie 74,4 81,0 76,7 76,9 76,9 76,5 76,7 75,7 74,2 68,6
  Libye 67,2 67,9 69,7 66,1 67,5 67,9 68,6 70,1 69,6 67,0
  Algérie 57,5 57,7 56,6 56,7 56,4 56,6 59,3 60,3 61,8 63,9
  Koweït 46,8 9,2 54,0 96,6 103,4 104,9 105,1 105,1 110,0 102,6
  Égypte 45,5 45,4 46,0 47,5 46,5 46,6 45,1 43,8 43,0 41,4
  Oman 34,2 35,3 37,0 38,8 40,5 42,8 44,4 44,9 44,7 45,0
  Inde 34,2 32,2 29,2 27,9 32,4 36,6 34,8 35,6 34,7 34,6
  Brésil 34,1 33,7 34,2 34,8 36,2 37,6 42,4 45,5 52,6 59,5
  Australie 30,4 28,7 28,3 26,4 28,4 26,7 28,2 30,1 28,6 27,8
  Malaisie 29,5 30,8 31,3 30,6 31,1 33,3 33,8 33,5 34,0 32,4
  Kazakhstan[n 10] - - 25,8 23,0 20,3 20,6 23,0 25,8 25,9 30,1
  Argentine 25,4 25,9 29,0 31,1 34,5 37,5 40,8 43,4 44,0 41,8
  Colombie 23,4 22,6 23,3 24,0 24,1 31,0 33,4 34,8 40,4 43,7
  Angola 23,4 24,5 27,2 24,8 27,4 31,2 35,4 36,5 36,0 36,7
  Qatar 21,1 20,4 23,6 21,8 21,3 21,8 27,1 33,3 33,6 34,3
  Syrie 20,2 23,5 25,6 28,1 28,0 29,6 29,2 28,7 28,6 28,8
  Équateur 15,5 16,3 17,5 18,7 20,6 21,0 20,9 21,1 20,4 20,3
  Gabon 13,5 14,7 14,5 15,2 16,8 17,8 18,3 18,2 16,8 17,0
  Roumanie 8,1 7,0 6,8 6,9 7,0 7,0 6,9 6,8 6,6 6,4
  Trinité-et-Tobago 7,4 7,2 6,9 6,5 6,8 6,7 6,7 6,4 6,4 6,6
Production par groupes d'États en millions de tonnes par an[31]
Groupes d'États 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
OPEP 1 159,2 1 164,5 1 241,8 1 273,6 1 301,5 1 317,2 1 365,0 1 433,3 1 491,6 1 435,4
Moyen-Orient 851,8 841,5 914,1 951,7 975,2 979,2 1 003,4 1 051,4 1 111,8 1 081,0
OCDE 893,8 919,2 928,6 928,4 968,6 975,9 1 008,1 1 021,1 1 013,2 990,7
ALÉNA 654,5 669,0 663,2 652,6 648,4 645,7 659,9 670,3 666,7 639,1
Afrique 320,9 328,3 335,3 332,0 333,9 339,3 355,9 370,3 363,9 360,0
Union européenne[n 11] 127,6 126,5 129,2 134,8 163,2 165,8 165,5 164,1 168,5 174,8
Monde 3 175,4 3 165,7 3 195,3 3 194,5 3 244,0 3 286,1 3 384,2 3 485,9 3 550,8 3 486,9

1978-1989Modifier

Les années 1980 commencent par une baisse de la production mondiale de 1980 à 1983 par effet cumulé de la Révolution iranienne de 1979 (déclenchant le deuxième choc pétrolier), de la guerre Iran-Irak de 1980-1988 et de la baisse de production de l'OPEP de 1982 jusqu'en 1985. La situation de légère surproduction mondiale à partir de 1986 entraîne un contre-choc pétrolier.

L'Union soviétique devient le premier producteur de pétrole de 1975 à 1992, mais atteint son pic de production en 1987 (qui a été dépassé de nouveau à partir de 2007).

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[31]
États 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989
  Union soviétique 571,5 585,6 603,2 608,8 612,6 616,3 612,7 596,7 615,4 625,2 623,7 607,2
  États-Unis 484,2 477,0 480,2 478,8 480,7 483,0 496,1 498,7 482,3 467,3 459,1 429,0
  Arabie saoudite 424,4 488,0 509,8 506,3 340,2 240,3 219,0 172,1 252,6 221,1 276,5 271,1
  Iran 264,8 160,5 74,2 66,2 120,1 122,8 102,5 110,4 102,7 116,7 117,4 143,8
  Irak 126,6 171,6 131,1 44,5 48,5 54,4 60,5 69,8 93,2 117,3 136,7 139,0
  Venezuela 117,0 127,4 117,3 113,6 102,6 97,3 97,6 91,5 98,9 100,3 105,2 105,7
  Koweït 108,8 129,6 86,8 58,6 42,7 55,0 60,7 55,5 59,4 52,1 63,0 68,4
  Chine 104,1 106,2 106,0 101,2 102,1 106,1 114,6 124,9 130,7 134,1 137,1 137,6
  Libye 95,6 101,1 88,3 59,1 55,4 54,3 48,2 48,4 50,2 47,3 49,7 54,9
  Nigeria 93,4 113,6 101,7 70,9 63,5 60,9 68,6 73,8 72,3 66,4 73,5 86,9
  Émirats arabes unis 88,6 88,7 84,3 74,1 65,1 60,8 59,9 58,3 73,4 74,6 75,7 95,0
  Indonésie 82,1 79,5 79,0 80,0 66,6 70,7 74,9 66,3 70,4 69,8 67,3 71,6
  Canada 75,2 86,3 83,3 75,4 74,6 78,6 83,8 85,7 85,7 90,3 95,1 92,6
  Mexique 66,7 80,7 107,2 128,0 151,0 147,1 148,3 145,9 136,9 143,0 142,7 143,1
  Algérie 57,7 57,6 51,8 46,8 46,8 45,9 49,5 50,0 51,8 52,6 53,6 54,7
  Royaume-Uni 54,0 77,9 80,5 89,5 103,2 115,0 126,1 127,6 127,1 123,4 114,5 91,7
  Égypte 25,2 26,1 29,8 32,2 33,3 36,4 41,8 45,1 41,1 46,2 44,2 44,5
  Qatar 24,1 25,2 23,7 20,7 16,9 15,3 17,1 15,3 17,3 15,3 17,6 19,7
  Argentine 23,2 24,3 25,3 25,7 25,6 25,7 25,1 24,2 22,9 22,6 23,7 24,2
  Australie 23,2 23,3 21,8 21,3 21,0 20,4 26,7 30,8 27,6 29,3 27,8 26,2
  Norvège 17,4 19,5 25,0 24,3 25,2 31,4 36,0 39,2 43,0 50,1 57,0 74,9
  Oman 15,6 14,6 14,1 16,3 16,7 19,3 20,8 24,8 27,9 29,0 30,9 32,1
  Roumanie 14,1 12,7 12,0 12,1 12,2 12,1 11,9 11,2 10,7 10,0 9,8 9,6
  Trinité-et-Tobago 11,4 10,6 10,5 9,4 8,8 7,9 8,4 8,6 8,3 7,6 7,4 7,3
  Inde 11,3 12,8 9,4 15,0 19,9 25,4 28,2 30,2 31,6 30,7 32,3 34,4
  Équateur 10,9 11,5 11,0 11,4 11,4 12,8 13,9 15,2 15,9 9,4 16,5 15,2
  Gabon 10,6 9,8 8,9 7,7 7,8 7,9 8,7 8,6 8,3 7,7 8,9 10,2
  Malaisie 10,3 13,5 13,2 12,4 14,5 18,4 21,4 21,3 23,9 23,6 25,7 28,0
  Syrie 8,9 8,3 7,9 8,2 7,7 8,0 8,1 7,9 10,0 11,5 13,4 16,9
  Brésil 8,7 9,0 9,9 11,5 14,1 17,8 24,9 29,4 31,0 30,8 30,1 32,2
  Colombie 7,1 6,7 6,8 7,3 7,6 8,2 9,0 9,5 16,1 20,4 20,0 21,4
  Angola 6,5 7,2 7,4 7,2 6,4 8,8 10,1 11,5 13,9 17,5 22,3 22,6
Production par groupes d'États en millions de tonnes par an[31]
Groupes d'États 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989
OPEP 1 418,5 1 481,9 1 287,4 1 079,4 919,6 828,6 807,8 771,8 901,5 890,5 1 007,8 1 077,1
Moyen-Orient 1 064,5 1 089,1 934,5 797,5 660,3 578,4 551,1 516,5 639,3 641,2 742,0 797,0
OCDE 742,5 786,7 820,2 840,0 881,2 903,7 945,8 958,8 935,3 937,4 930,9 892,1
Afrique 298,0 326,4 300,6 239,4 230,5 233,3 248,8 260,9 260,6 260,2 274,9 296,7
Monde 3 106,8 3 237,3 3 091,9 2 913,9 2 799,7 2 763,0 2 818,7 2 796,8 2 941,6 2 952,5 3 074,7 3 108,6

1965-1977Modifier

Durant les années 1970, la production est globalement en hausse, sauf pour une courte baisse en 1975. Les États-Unis atteignent leur pic de production en 1970 mais restent les premiers producteurs mondiaux jusqu'en 1974 (date à laquelle ils sont détrônés par l'Union soviétique). En 1976, la Roumanie atteint son pic de production.

La guerre du Kippour en octobre 1973 déclenche d'abord un embargo de l'OPEP contre plusieurs autres États d'octobre 1973 à mars 1974, complété par une hausse des prix en 1975 et par une baisse de la production, ce qui entraîne le premier choc pétrolier. Cette pénurie est rapidement contrebalancée par la mise en exploitation de nouveaux gisements (golfe du Mexique, mer du Nord, Angola ou Alaska). De nombreux pays nationalisent plus ou moins progressivement leur production, la confiant à des compagnies nationales (tel que la Saudi Aramco en Arabie saoudite ou PDVSA au Venezuela).

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[31]
États 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977
  États-Unis 427,7 454,5 484,2 502,9 511,4 533,5 525,9 527,9 514,7 491,4 469,8 458,0 462,8
  Union soviétique[n 10] 242,9 265,1 288,1 309,2 328,3 353,0 377,0 400,4 429,0 458,9 490,8 519,7 545,8
  Venezuela 184,1 178,8 187,9 191,8 190,8 197,2 189,9 173,8 181,4 160,7 127,1 124,8 121,5
  Arabie saoudite 111,0 130,8 141,3 154,2 162,7 192,2 240,8 304,2 384,0 429,7 359,3 437,3 468,4
  Koweït 119,0 125,6 126,4 133,1 140,9 151,8 162,5 167,3 153,8 129,9 106,3 109,9 100,8
  Iran 95,7 106,9 130,5 142,8 169,3 192,6 228,7 253,7 295,4 303,2 269,5 297,0 285,6
  Irak 64,7 68,6 60,5 74,2 74,9 76,3 83,4 72,4 99,4 97,3 111,7 119,5 116,0
  Libye 58,0 71,7 82,4 123,9 147,7 159,5 130,7 106,8 104,6 73,6 71,5 93,5 99,6
  Canada 43,9 48,2 52,7 57,1 62,2 70,1 75,2 86,7 100,3 94,4 81,6 75,3 75,6
  Algérie 26,5 33,9 39,1 42,9 44,8 48,2 37,1 50,1 50,9 47,4 45,8 50,6 54,1
  Indonésie 24,5 23,9 25,7 30,3 32,4 43,1 45,0 54,7 67,5 69,4 65,9 76,1 84,9
  Mexique 18,1 18,5 20,5 21,9 23,0 24,2 24,1 25,1 25,9 32,4 40,2 44,8 54,4
  Argentine 13,8 14,6 16,0 17,5 18,1 20,0 21,6 22,2 21,6 21,1 20,3 20,4 22,1
  Émirats arabes unis 13,7 17,4 18,5 24,2 29,0 36,9 53,6 63,1 70,5 79,0 82,1 94,1 96,8
  Nigeria 13,5 20,6 15,7 7,0 26,6 53,4 75,4 89,8 101,3 111,1 87,9 102,3 103,3
  Roumanie 12,8 13,1 13,5 13,5 13,5 13,7 14,1 14,4 14,6 14,8 15,0 15,1 15,0
  Qatar 11,6 14,5 16,1 17,0 17,7 18,1 21,4 24,1 28,4 25,8 21,8 24,3 21,7
  Chine 11,3 14,6 13,9 16,0 21,7 30,7 39,4 45,7 53,6 64,8 77,1 87,2 93,6
  Colombie 10,7 10,4 10,1 9,3 11,2 11,8 11,7 10,6 9,9 9,1 8,5 7,9 7,5
  Trinité-et-Tobago 6,7 7,6 8,9 9,5 7,8 6,9 6,4 7,0 8,2 9,3 10,7 10,5 11,3
  Égypte 6,5 6,3 5,6 8,6 12,3 16,4 15,0 10,7 8,5 7,5 11,7 16,6 20,9
  Brésil 5,0 6,1 7,7 8,5 9,3 8,8 9,2 9,0 9,1 9,5 9,3 9,1 8,7
  Brunei 4,0 4,8 5,2 6,1 6,2 6,7 6,4 9,1 11,4 9,7 9,2 10,6 11,1
  Inde 3,0 4,6 5,7 5,9 6,7 6,8 7,2 7,4 7,2 7,5 8,3 8,7 10,2
  Gabon 1,3 1,4 3,4 4,6 5,0 5,4 5,8 6,3 7,6 10,2 11,3 11,3 11,3
  Angola[n 12] 0,7 0,6 0,5 0,8 2,5 5,1 5,7 7,1 8,2 8,5 7,8 7,6 7,1
  Équateur 0,4 0,4 0,3 0,3 0,2 0,2 0,2 4,2 11,2 9,5 8,6 10,1 9,8
  Australie 0,3 0,4 1,0 1,9 2,2 8,7 15,3 16,3 20,4 20,2 21,6 22,1 23,4
  Royaume-Uni 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,2 0,2 0,3 0,4 0,4 1,6 12,2 38,3
  Oman 0 0 2,8 12,0 16,2 16,4 14,6 14,0 14,5 14,4 16,9 18,2 16,8
  Syrie 0 0 0 1,0 2,6 4,2 5,3 5,8 5,5 6,4 9,6 10,0 9,1
  Malaisie 0 0 0 0,2 0,4 0,9 3,3 4,5 4,3 3,9 4,7 8,0 8,7
  Norvège 0 0 0 0 0 0 0,3 1,6 1,6 1,7 9,2 13,7 14,0
Production par groupes d'États en millions de tonnes par an[31]
Groupes d'États 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977
OPEP 698,8 769,7 819,2 912,0 1 007,1 1 131,5 1 229,5 1 316,7 1 489,1 1 475,5 1 299,5 1 470,9 1 484,6
Moyen-Orient 418,7 467,1 499,8 562,5 617,3 692,4 814,1 908,3 1 055,0 1 089,0 980,3 1 113,2 1 118,1
OCDE 515,6 547,1 584,2 610,1 625,3 662,3 665,5 681,7 686,8 664,2 647,0 648,5 690,4
Afrique 106,5 135,4 149,1 191,0 242,7 292,3 273,8 275,1 287,1 264,9 242,5 289,0 303,4
Monde 1 567,9 1 702,3 1 826,6 1 992,8 2 143,4 2 358,0 2 496,2 2 640,6 2 871,3 2 879,4 2 738,2 2 972,9 3 077,1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les hydrocarbures liquides non pétroliers correspondent aux biocarburants (biodiesel et bioéthanol), aux synfuels produits à partir du charbon ou du gaz naturel (par le procédé Fischer-Tropsch), aux liquides des puits gaziers (condensat de gaz naturel) et à ceux obtenu à partir de bitume (syncrude ou orimulsion (en)).
  2. Les gains en raffinerie désignent l'augmentation de volume des liquides pétroliers à la suite du craquage des produits lourds : on obtient des liquides moins denses, d'où un gain en volume.
  3. Le volume (exprimé en baril) pour une tonne varie selon la densité du produit pétrolier : il faut 5,51 barils de coke de pétrole pour faire une tonne, ou 6,06 barils d'asphalte, 6,30 de lubrifiant, 6,66 de fioul lourd, 7,14 d'huile de paraffine, 7,73 de kérosène, 8,22 de naphta, 8,50 de white spirit, 8,53 d'essence, 10,4 de GNL et 11,6 de GPL[1].
  4. La première revue statistique distribuée en avril 1952 par l'Anglo-Iranian Oil Company (l'ancien nom de la BP avant 1954) avait pour titre The Oil Industry in 1951: Statistical Review[3].
  5. a b c d e f et g Les données pris en compte par la BP sous le terme générique « pétrole » regroupent le brut, le pétrole de schiste, les sables bitumineux et les condensats de gaz. En sont exclus les biocarburants ainsi que les essences synthétiques.
  6. a et b La production d'hydrocarbures non-pétroliers correspond principalement aux États-Unis à du biocarburant (éthanol à partir de maïs et biodiesel à partir de soja), au Brésil à du bioéthanol (à partir de canne à sucre), en Afrique du Sud à du synfuel (à partir de charbon), tout comme au Qatar (à partir de gaz naturel), en Allemagne de biodiesel (à partir de colza) comme en Indonésie (à partir d'huile de palme).
  7. La production d'hydrocarbures non-pétroliers correspond principalement aux États-Unis à du biocarburant (éthanol à partir de maïs et biodiesel à partir de soja), au Brésil à du bioéthanol (à partir de canne à sucre), en Afrique du Sud à du synfuel (à partir de charbon), tout comme au Qatar (à partir de gaz naturel), en Allemagne de biodiesel (à partir de colza) comme en Indonésie (à partir d'huile de palme).
  8. Répartition de la production des États-Unis en 2013 par État : 2 558 000 bbl/j au Texas, 1 253 000 dans la ZEE du golfe du Mexique, 858 000 dans le Dakota du Nord, 547 000 en Californie, 515 000 en Alaska, 306 000 dans l'Oklahoma, 273 000 au Nouveau-Mexique, 197 000 en Louisiane, 176 000 dans le Colorado, 173 000 dans le Wyoming, 128 000 au Kansas, 96 000 dans l'Utah, 80 000 dans le Montana, 66 000 dans le Mississippi, 51 000 dans la ZEE de l'océan Pacifique[22], etc.
  9. La production canadienne tirée des sables bitumineux a représenté 1 950 000 barils en 2013, soit 54 % de la production totale de brut canadien. Répartition par province de la production totale de pétrole brut : 2 651 000 bbl/j en Alberta, 487 000 dans la Saskatchewan, 231 000 au large de Terre-Neuve-et-Labrador, 51 000 au Manitoba, 40 000 en Colombie-Britannique, 11 000 dans le territoire du Nord-Ouest et 1 000 dans l'Ontario[23].
  10. a b et c L'Union des républiques socialistes soviétiques existe jusqu'à décembre 1991 : sa production correspond essentiellement à celle de la Russie, du Kazakhstan, d'Azerbaïdjan et du Turkménistan.
  11. Union européenne pris à 27 membres, la Slovénie ne fournissant des données qu'à partir de 1991.
  12. L'Angola est une province d'outre-mer du Portugal de 1951 à 1972, puis un État portugais de 1972 à 1975, pour devenir souveraine à partir de 1975. La guerre d'indépendance de l'Angola n'empêche pas le développement de l'extraction pétrolière, cette dernière étant essentiellement offshore.

RéférencesModifier

  1. (en) « Petroleum Product Conversions, Barrels per Metric Ton » [archive du ], sur http://www.eia.gov/ (consulté le 18 janvier 2015).
  2. (en) « BP Statistical Review of World Energy 2013 » [PDF], sur https://www.bp.com/, , p. 44.
  3. (en) « The Oil Industry in 1951: Statistical Review » [PDF], sur http://www.bp.com/, .
  4. (en) EIA, « International Energy Statistics », sur http://www.eia.gov/.
  5. (en) AIE, « IEA online data services », sur http://www.iea.org/.
  6. (en) OPEP, « World Oil Outlook », sur http://www.opec.org/.
  7. a et b (en) « BP Statistical Review of World Energy » [PDF], sur http://www.bp.com/, .
  8. (en) « Total Petroleum and Other Liquids Production 2016 », sur https://www.eia.gov/ (consulté le 8 juin 2017).
  9. (en) « Production of Crude Oil including Lease Condensate 2014 », sur US Energy Information Administration (consulté le 27 juin 2015).
  10. (en) « Production of Natural Gas Plant Liquids 2014 », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 27 juin 2015).
  11. (en) « Production of Other Liquids 2014 », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 27 juin 2015).
  12. (en) « Refinery Processing Gain », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 27 juin 2015).
  13. « Pétrole & Gaz : La production US vers un record historique », sur L'Observateur du Maroc, (consulté le 5 juillet 2014).
  14. a et b (en) « Production of Crude Oil including Lease Condensate », sur US Energy Information Administration (consulté le 8 juin 2014).
  15. (en) « Production of Natural Gas Plant Liquids », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 8 juin 2014).
  16. (en) « Production of Other Liquids », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 8 juin 2014).
  17. (en) « Refinery Processing Gain », sur http://www.eia.gov/ (consulté le 8 juin 2014).
  18. (en) « Short-Term Energy Outlook » [PDF], sur http://www.eia.gov/, , p. 27.
  19. (en) « U.S. Crude Oil Production Forecast-Analysis of Crude Types », sur http://www.eia.gov/, .
  20. a b c et d (en) BP, « BP Statistical Review of World Energy » [PDF], sur http://www.bp.com/, .
  21. (en) « International Energy Statistics, Total Oil Supply », sur US Energy Information Administration (consulté le 8 juin 2014).
  22. (en) « Production of Crude Oil by PAD district and State, annual thousand barrels per day », sur http://www.eia.gov/, (consulté le 11 juin 2014).
  23. (en) CAPP , « Crude Oil: Forecast, Markets & Transportation » [PDF], sur http://www.capp.ca/, , p. 13 et 48.
  24. (en) « Production of Crude Oil including Lease Condensate, Country Groups », sur US Energy Information Administration (consulté le 8 juin 2014).
  25. (en) « Total Oil Supply, Country Groups », sur US Energy Information Administration (consulté le 8 juin 2014).
  26. (en) « Total Oil Supply 2008-2012 », sur http://www.eia.gov/.
  27. (en) « Production of Crude Oil including Lease Condensate 2008-2012 », sur http://www.eia.gov/.
  28. (en) « 2012 in review, Statistical review animated infographic », sur http://www.bp.com/.
  29. a et b (en) « BP Statistical Review of World Energy 2013 » [PDF], sur https://www.bp.com/, , p. 8-10.
  30. « Le baril de pétrole franchit la barre des 145 dollars en Asie », sur https://www.lemonde.fr/, .
  31. a b c d e f g et h (en) « Historical data 1965-2012 » [xlsx], sur http://www.bp.com/.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier