Liste des monnaies locales et complémentaires en Suisse

page de liste de Wikimedia

Cet article propose une liste des monnaies locales et complémentaires disponibles en Suisse.

Cadre légalModifier

En Suisse la monnaie est régie par l'article 99 de la constitution fédérale qui stipule que la monnaie relève de la compétence exclusive de la Confédération[1]. Aucune législation particulière ne régule les monnaies alternatives. La BNS les considère comme marginales. Elles sont donc simplement tolérées tant qu'elles n'entrent pas en compétition avec le francs suisse[2].

ListeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Bundeskanzlei - P, « RS 101 Constitution fédérale de la Confédération suisse du 18 avril 1999 », sur www.admin.ch (consulté le )
  2. a b c d e et f « Léman ou Farinet, à quoi servent les monnaies locales? », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (de) « Finma geht auf Basler Alternativwährung los | TagesWoche », TagesWoche,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le léman, la monnaie locale sous la loupe », Bilan,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « La ville de Sion donne un coup de pouce au Farinet », lematin.ch/,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le Tessin teste le ticinocoin, sa monnaie locale sous forme numérique », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « La grue s’envole enfin dimanche », sur www.lagruyere.ch (consulté le )

Voir aussiModifier