Liste des ministres sud-africains des Affaires indigènes

page de liste de Wikipédia

Le ministère des affaires indigènes (Native affairs) en Afrique du Sud avait la responsabilité des politiques administratives et éducatives concernant les peuples bantous et les territoires constituées sous formes de réserves autonomes (les Bantoustans). Il était également chargé de la politique du logement des populations noires.

Institué en 1910, lors de la fondation de l'Union sud-africaine, le ministère des affaires indigènes fut démantelé en 1958 dans le cadre de la politique d'apartheid pour former deux ministères séparés : le ministère des affaires bantous et du développement (plus particulièrement chargé des relations avec les bantoustans, du logement et de la planification des townships) et le ministère de l'éducation bantoue.

En 1978, le ministère des affaires bantous devient le ministère des relations plurales et du développement avant de prendre en 1979 le nom de ministère de la coopération et du développement. Le ministère de l'éducation bantoue prend en 1979 le nom de ministère de l'éducation et de la formation.

Les deux départements ministériels sont réunifiés à deux reprises, la première fois de 1966 à 1977 puis définitivement à partir de 1984.

Liste des ministres des affaires indigènes (1910-1958)Modifier

# Nom du Ministre période parti
1. Henry Burton (1866-1935) - SAP
2. James Barry Munnik Hertzog (1866-1942) - SAP
3. Jacobus Wilhelmus Sauer (1850-1913) - SAP
4. Louis Botha (1862-1919) - SAP
5. Jan Smuts (1870-1950) - SAP
6. James Barry Munnik Hertzog (1866-1942) - NP
7. Ernest George Jansen (1881-1959) - NP
8. Pieter Gert Wessel Grobler (1872-1942) - NP; 1934 UP
9. Henry Allan Fagan (1889-1963) - UP
10. Deneys Reitz (1882-1944) - UP
11. Pieter Voltelyn Graham van der Byl (1885-1975) - UP
12. Ernest George Jansen (1881-1959) - NP
13. Hendrik Verwoerd (1901-1966) - NP

Ce fut au sein du ministère des affaires indigènes que furent proposées un certain nombre de lois alors progressistes en faveur de l'éducation et de l'autonomie des peuples bantous d'Afrique du Sud. Mais à partir de 1950, il devient au contraire un bastion afrikaner responsable de l'élaboration des politiques du grand apartheid, menées par le docteur Hendrik Verwoerd.

La première scission en deux ministères : affaires bantous et éducations bantoues (1958-1966)Modifier

En 1958, le ministère des affaires indigènes fut démantelé pour devenir le ministère des affaires bantous, dont le premier titulaire fut Michiel Daniel Christiaan de Wet Nel (NP) et le ministère de l'éducation bantou dont le premier titulaire fut W.A. Maree (NP).

Nom du Ministre Nom du Ministère période parti
Michiel Daniel Christiaan de Wet Nel
W.A. Maree
Ministre des affaires bantous et du développement
Ministre de l'éducation bantoue
1958-1966 NP

Reconstitution du ministère d'origine sous l'intitulé de l'administration bantou, du développement et de l'éducation bantoue (1966-1977)Modifier

En 1966, le département de l'éducation bantou et celui de l'administration bantoue sont de nouveau intégrés au sein d'un même ministère dirigé par M.C. Botha désormais ministre de l'administration bantou, du développement et de l'éducation bantou. W.A. Maree devient pour sa part ministre du développement communautaire et des travaux publics

Nom du Ministre Nom du Ministère période parti
Michiel Coenraad Botha Ministre de l'administration bantou, du développement et de l'éducation bantou 1966 - 1977 NP

La seconde scission du ministère (1978-1984)Modifier

Liste des ministres des affaires bantous, des relations plurales, du développement et de la coopérationModifier

# Nom du Ministre Nom du Ministère période parti
1. Connie Mulder Ministre des affaires bantous et du développement
Ministre des relations plurales et du développement
1978 NP
2. Piet Koornhof Ministre des relations plurales et du développement
Ministre de la coopération et du développement
1978-1979
1979-1984
NP

Liste des ministres de l'éducation bantou et de la formationModifier

# Nom du Ministre Nom du Ministère période parti
1. Willem Cruywagen Ministre de l'éducation et de la formation 1978-1979 NP
2. Ferdinand Hartzenberg Ministre de l'éducation et de la formation 1979-1982 NP
3. Dawie de Villiers Ministre de l'éducation et de la formation 1982 NP
4. Daniel Steyn Ministre de l'éducation et de la formation 1982-1983 NP
5. Barend du Plessis Ministre de l'éducation et de la formation 1983-1984 NP

La dernière recomposition ministérielle (1984-1994)Modifier

En 1984, les départements de la coopération et du développement sont rassemblés avec ceux de l'éducation et de la formation dans un nouveau département ministériel reformant, en partie dans ses attributions et compétences, l'ancien ministère d'origine des affaires indigènes.

# Nom du Ministre Nom du Ministère période parti
1. Gerrit Viljoen Ministre de l'éducation, de la coopération et du développement 1984-1988 NP
2. Stoffel van der Merwe Ministre de l'éducation et de la formation 1989-1991 NP
3. Sam de Beer Ministre de l'éducation et de la formation 1991-1994 NP

SourcesModifier

Notes et référencesModifier