Liste des familles nobles de Lorraine

page de liste de Wikipédia

La liste des familles nobles de Lorraine comprend les principales familles nobles originaires de Lorraine.

En suivant la chronologie de la formation de la Lorraine, on distingue :

  • la noblesse qui siège aux états de Nancy
  • la noblesse qui siège aux états du Bassigny
  • la noblesse qui siège aux états de Bar à Saint-Mihiel avant 1600

Les lorrains de NancyModifier

 
Les familles de l'ancienne chevalerie lorraine et leurs blasons.

Le Ban ducalModifier

La plus haute noblesse lorraine siégea au sein du Ban ducal, qui constituait l'institution la plus illustre du duché, une sorte de tribunal souverain, propre à la nation lorraine : On sait que dans ce noble corps, dont les travaux étaient gratuits, et où siégeaient seuls les chefs des familles patriotes immémoriales, dites ‘’d’ancienne chevalerie’’, chacun des membres était libre d’échanger son rôle de juge contre le glorieux privilège de se faire, s’il le voulait, l’avocat de ses amis ‘’ou des pauvres’’. Il n’y avait pas de si hauts personnages en Lorraine, fût-ce un Lenoncourt, un Du Chatelet, un Des Armoises, un Du Beauvau, un Choiseul, un Bassompierre, un Ludres, un Custine, un Ficquelmont, un Raigecourt, un d’Haussonville, à qui ne pusse s’adresser des paysans dans la misère, en le priant de remplacer pour eux l’homme de loi, et de plaider leur cause. La haute fonction de ces pères de la patrie.[1]

Extraits du discours d'Auguste Prosper Guerrier de Dumast prononcé devant le congrès de l'académie Stanislas en 1850[2] :

« Siégeaient au ban ducal, magistrats-chevaliers,
Et d'un "sénat des rois" semblaient faire partie :
Ligniville, Beauvau, Custine, Lambertye,
Raigecourt, Nettancourt, Montarby, Le Veneur,
Choiseul de qui La Mothe a conservé l'honneur,
D'haussonville, qu'ici prônait jusqu'à la pierre,
Ludre, Gourcy, Mitry, Bouzey, Du Hautoy, Bassompierre,
D'Hunolstein, Ficquelmont, Briey, D'Ourches, La Vaulx. »

L'ancienne chevalerie de LorraineModifier

On peut consulter :

Les lorrains du BassignyModifier

Sont convoqués aux états du Bassigny par le duc Charles III en 1580[6]: Procès-verbal de la séance de 1580 à Bourmont:
Philibert du Chastellet Claude Villiers Signé du duc Charles à Louppy
Convocation pour le à La Mothe
Saint Balmont Ligneville capitaine de La Mothe C Guerin M Henry

Philibert du Chastellet prévoit pour le de tenir les états en l'hôtel de Catherine de Sandrecourt, veuve de Christophe de Ligneville, à La Mothe, convocations pour le 8.
greffier Jean Blanchevoye.
élus le
Clergé:
Anne du Chastellet, Philippes de Choiseul, Gabriel de Saint Belin, Nicol Levain, Paris Huart,

Noblesse:
Jean du Chastellet,
René d'Anglure (capitaine de La Mothe),
Christophe de Choiseul,
Jacque de Luz,
Claude des Verrières,

Noble seigneur Bertrand de Jalin, escuier, seigneur usufruictier de la prevosté de Chastillon, aagé de LVI ans ou environ.
Pierre de Monstreul, escuier, seigneur dudit lieu, aagé de LXVI ans ou environ.
Pierre de Bignecourt, escuier, seigneur de Verrecourt en partie, aagé de LX ans ou environ.
Guillaume de Seurey, escuier, seigneur de Verrecourt en partie, aagé de XL ans.
Didier de Mandres, escuier, seigneur de Chaulmont la Ville en partie, aagé de XLVI ans.
Robert de Noirbeuille, escuier, seigneur de Senaides en partie. etc., aagé de XLVIII ans ou environ.
Guillaume de Bouzey, escuier, aagé de LXXV ans ou environ.
Pierre de Sainctouaym, escuier, aagé de LIIII ans ou environ.
Nous Jehans de Seroncourt, bailly dessus nommé, aagé de LX ans ou environ.
Nous Didier Beget, seneschal de la Mothe dessusdit, aagé de L ans ou environ.
Jehan Daucy, escuier, seigneur de Charmes en l'Angle, gruier du Bassigny, aagé de L ans ou environ.
Noble homme Drouot la Guerre, prevost de la Marche, aagé de LXIIII ans.
Noble homme Claude Vivien, clerc, juré de la Marche, aagé de LIIII ans.

Les lorrains du BarroisModifier

Dans la coutume de 1579 on trouve[7] :

Cherisey, d'Aunoy, Rosières, Laudinot, Perin, Moictrey, du Puys, d'Ourches, d'Aussigny, Bonnaitre, Château-Regnaut, Mehairon, Tresves, Saintignon, Balaine, Raulin, siégeant pour la noblesse. Tous sont fieffés mais pas forcément nobles. Arnould, dont beaucoup de membres ont été mis à mort lors de la Révolution française. Il reste cependant des descendants en Meuse qui ignorent leur affiliation.

Liste des familles nobles de LorraineModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

AModifier

BModifier

CModifier

DModifier

FModifier

GModifier

HModifier

  • de Haraucourt[12]
  • du Han[9](voir aussi Forcelles-Saint-Gorgon)
  • du Hautoy[9]
  • de (la) Hausse[23]
  • d'Haussonville[9]
  • d'Hoffelize Liégeois, Lettre impériale de 1726,
    famille issue de Regnault d'Hoffelize (Vic-sur-Seille, XVe siècle)
  • Héraudel[12]
  • d'Houche[17]
  • de Housse[24]
  • d'Hunolstein[15]

LModifier

MModifier

NModifier

OModifier

PModifier

RModifier

SModifier

TModifier

VModifier

  • de La Vallée[9]
  • Le Veneur[15]
  • de Verrières[9]
  • Vidrange dit Plumerel[12]
  • de Vigneulles du Sart

WModifier

Notes et référencesModifier

  1. in P. G. Dumast, Nancy, histoire et tableau, seconde édition, Vagner, Nancy, 1847, p. 70 [1]
  2. Couronne poétique de la Lorraine
  3. http://claude.fourcaulx.free.fr/BB250/armorial/index.htm
  4. Mathieu Husson est né à Verdun le 19 février 1599, fils de Jacques d'Husson, écuyer, et de Nicole L'Écossois, fille de Jean L'Écossois, écuyer, qui a été échevin de Verdun, et de Claudon de Rosne. Il a étudié au collège des jésuites de Verdun, puis au collège de Louis le grand, à Paris, où il a étudié la rhétorique, avant de faire sa philosophie à Pont-à-Mousson, et le droit à Bourges. Il a été au barreau de Paris. Il accompagne l'évêque de Verdun, Charles de Lorraine, à Paris en 1619. Il fait un voyage à Rome en 1620. Le chapitre de la cathédrale de Verdun le nomme substitut du procureur général de l'église en 1621. Il a rempli de nombreuses missions pour le roi. Finalement nommé subdélégué de l'intendance au département de Verdun. Il meurt le 30 août 1677, laissant 4 enfants de son second mariage (J.-B. Kaiser, « Mathieu Husson L'Ecossois », dans Les Cahiers Lorrains, 1931, no 1, p. 2-6)
  5. Jean Cayon, Ancienne chevalerie de Lorraine, Ou Armorial historique & généalogique des maisons qui ont formé ce corps souverain, eu droit de siéger aux assises; avec un discours préliminaire et d'autres éclaircissements; par Jean Cayon, , 234 p. (lire en ligne).
  6. Coutumes
  7. Nouveau coutumier général, tome 2, Paris, 1724 (lire en ligne)
  8. dictionnaire des familles nobles de Belgique
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw et ax Augustin Calmet, Notice de la Lorraine : qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg, etc., 2e édition, Lunéville, Mme George, 1840 (1re  éd. 1756), (lire en ligne)
  10. Portefeuil archéologique de Champagne
  11. Le Moyen Âge
  12. a b c d et e Histoire de la Lorraine par Dom Calmet
  13. La guerre de René II
  14. Noblesse du Saint-Empire, Annuaire High Life, (ISBN 2-9517591-9-3)
  15. a b c d e f g h et i Dictionnaire de la noblesse
  16. a b et c Famille d'Ourches
  17. a b c et d Puxe plaque funéraire d'Adam de la Tour
  18. Biographie de la Moselle
  19. Pierre d' (1592-1660) Auteur du texte Hozier et Antoine Marie d' (1721-1801) Auteur du texte Hozier de Sérigny, Armorial général des registres de la noblesse de France / Louis-Pierre d'Hozier et d'Hozier de Sérigny,... ; résumé et précédé d'une notice sur la famille d'Hozier, d'après des documents inédits, par Edouard de Barthélémy, (lire en ligne)
  20. P.-Louis Lainé, Dictionnaire véridique des origines des maisons nobles ou anoblies du Royaume de France, Paris, (lire en ligne), p. 268
  21. André Borel D'Hauterive, Annuaire de la Pairie et de la noblesse de France, Volume 3, Paris, Bureau de la revue pittoresque, , 388 p. (lire en ligne), p. 215
  22. « La maison de Ficquelmont est l'une des plus anciennes, des plus nobles, des plus distinguées de l'ancienne chevalerie de Lorraine. Ses titres et ses armes étaient jurés et recus depuis un temps immémorial dans les quatre chapitres nobles et séculiers des duchés de Lorraine et de Bar, Remiremont, Epinal, Poussay et Bouxieres », dans : Poplimont, La Belgique héraldique: recueil historique, chronologique, généalogique et biographique..., t. IV, Paris : 1866. Voir le texte source.
  23. a b et c Dictionnaire de la noblesse par La Chenay Desbois
  24. Annales archéologiques du Luxembourg
  25. Histoire des pairs de France
  26. Les cahiers d'histoire de George Poull
  27. a et b Mémoires généalogiques
  28. archives de Reinarch
  29. Inventaire des archives des Vosges
  30. Noblesse en Champagne
  31. Bulletin de la société d'archéologie Lorraine

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Article connexeModifier