Liste des dirigeants des îles du Royaume des Pays-Bas aux Antilles

page de liste de Wikipédia

Cette page dresse la liste des dirigeants des îles du Royaume des Pays-Bas aux Antilles en 2020.

Après la dissolution de la fédération des Antilles néerlandaises en 2010, trois des six îles sont devenues des pays autonomes du Royaume des Pays-Bas : Aruba, Curaçao et Saint-Martin, chacun avec un gouverneur, représentant du Royaume, et un premier ministre, qui préside le parlement de l'île. Les trois autres îles : Bonaire, Saba et Saint-Eustache sont devenues des municipalités à caractère particulier des Pays-Bas, chacune avec un administrateur qui préside le conseil municipal de l'île.

Dirigeants des îles du Royaume des Pays-Bas aux AntillesModifier

Île Population Statut Nom Depuis (le) Fonction précédente
Aruba 115.120 Gouverneur Alfonso Boekhoudt Ministre plénipotentiaire d'Aruba au Royaume des Pays-Bas (représentant d'Aruba dans le conseil (des ministres) du Royaume des Pays-Bas)
Premier ministre Evelyn Wever-Croes Membre des États d'Aruba
  Bonaire 18.905 Administrateur Edison Rijna [1],[2] Président-fondateur de la première entreprise de recyclage de déchets de Bonaire
  Curaçao 149.648 Gouverneur Lucille George-Wout En 2000 ministre du travail et des affaires sociales de l'ancien état autonome des Antilles Néerlandaises
Premier ministre Eugene Rhuggenaath Ministre du développement économique de Curaçao
  Saba 1.991 Administrateur Jonathan Johnson , confirmé le Directeur de la Saba Comprehensive School de St. Johns
  Saint-Eustache 3.193 Commissaire du Royaume [3] Marcolino Franco (Mike) Président des États de Curaçao (2012-2016)
  Saint-Martin 37.224 Gouverneur Eugene Holiday Directeur de Windward Islands Airways et Directeur gestionnaire de l'Aéroport international Princess Juliana
Premier ministre Leona Marlin-Romeo [4] Membre des États de Saint-Martin

Notes et référencesModifier

  1. Par intérim jusqu’au 22 août 2014.
  2. Depuis le 15 novembre 2018 sous tutelle d'un manager de programme, représentant du Conseil du Royaume, pour une période de quatre ans
  3. Par loi spéciale, Saint-Eustache a été mis en février 2018 sous tutelle du Conseil du Royaume pour un temps indéterminé
  4. PAr interim jusqu'au 25 juin 2018

Voir aussiModifier

Liens externesModifier