Liste des anciens départements d'Italie

page de liste de Wikipédia

Département
Dipartimento (it)
Liste des anciens départements d'Italie
Carte politique du nord de la péninsule italienne en 1811, mettant en évidence en rouge les départements français créés depuis 1792. La carte montre également les départements français de Suisse : Léman et Simplon.
Administration
Pays Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Républiques sœurs italiennes de la République française
Type département
Création fin du XVIIIe siècle
Disparition 1814-1815

Les départements d'Italie étaient des subdivisions administratives formées en Italie à la suite des campagnes de Napoléon Bonaparte, à la fin du XVIIe siècle et au début du XIXe siècle, sur le modèle des départements français.

Certains de ces départements furent annexés par la France et intégrés dans l'Empire, d'autres formèrent les subdivisions des républiques sœurs italiennes (république transpadane, république cispadane, république cisalpine, etc.). Aucun ne survécut à la chute de l'Empire français.

ListeModifier

Empire françaisModifier

La Première République et le Premier Empire français annexent progressivement, de 1792 à 1809, une partie de la péninsule italienne. Ces annexions conduisent à la formation de plus d'une dizaine de départements. La France perd l'intégralité des territoires après les traités de Paris de 1814 et 1815.

Royaume d'ItalieModifier

Les républiques cispadane et transpadane, de part et d'autre du , sont proclamées à la fin 1796 par le général Bonaparte après l'invasion de la région par les troupes françaises. Elles sont réunies en juin 1797 dans la République cisalpine. Celle-ci est renommée République italienne en 1802, puis royaume d'Italie en 1805. Cet État disparait en 1814.

Du fait de l'instabilité de ses frontières, le pays subit de nombreux redécoupages administratifs. En 1812, au maximum de son extension, le royaume d'Italie compte 24 départements.

  • 1er septembre 1798 : nouvelle constitution de la République cisalpine, réduisant les départements à 11 :
    • Adda-et-Oglio (Morbegno)
    • Crostolo (Reggio)
    • Mella (Brescia)
    • Mincio (Mantoue)
    • Olona (Milan)
    • Panaro (Modène)
    • Haut-Pô (Crémone)
    • Bas-Pô (Ferrare)
    • Reno (Bologne)
    • Rubicon (Rimini)
    • Serio (Bergame)
  • 13 mai 1801 : réorganisation territoriale (après l'invasion austro-russe, puis la reconquête française de la région pendant la guerre de la deuxième coalition), découpant la République en 12 départements :
    • Agogna (Novare)
    • Crostolo (Reggio)
    • Lario (Côme)
    • Mella (Brescia)
    • Mincio (Mantoue)
    • Olona (Milan)
    • Panaro (Modène)
    • Haut-Pô (Crémone)
    • Bas-Pô (Ferrare)
    • Reno (Bologne)
    • Rubicon (Cesena)
    • Serio (Bergame)
  • 8 juin 1805 : réorganisation du royaume d'Italie en 14 départements :
    • Adda (Sondrio)
    • Adige (Vérone)
    • Agogna (Novare)
    • Crostolo (Reggio)
    • Lario (Côme)
    • Mella (Brescia)
    • Mincio (Mantoue)
    • Olona (Milan)
    • Panaro (Modène)
    • Haut-Pô (Crémone)
    • Bas-Pô (Ferrare)
    • Reno (Bologne)
    • Rubicon (Forlì)
    • Serio (Bergame)
  • mai 1810 : le Royaume d'Italie obtient de la France, en compensation de la cession de l'Istrie aux provinces illyriennes, les anciens territoires bavarois du Circolo all'Adige et des parties du Circolo all'Eisack, constituant un nouveau département :

République ligurienneModifier

La République ligurienne est proclamée le 14 juin 1797 sur le territoire de la République de Gênes, sous occupation française. La nouvelle république est alors subdivisée en 15 départements[1]. Ceux-ci disparaissent le 28 avril 1798 au profit de juridictions. La République ligurienne cesse d'exister en 1805, annexée par l'Empire français.

République parthénopéenneModifier

La République parthénopéenne (ou napolitaine) est proclamée le 21 janvier 1799 à Naples par les troupes françaises commandées par le général Championnet, qui s'est rendu maître de la ville gouvernée jusque-là par le roi Ferdinand IV. Dès le 9 février, le nouveau gouvernement divise le territoire en 11 départements ; à l'instar de ce qui s'était fait en France, la nouvelle subdivision bouleverse de fond en comble l'organisation territoriale séculaire.

Le gouvernement républicain exerce de façon diffuse son autorité sur les provinces de l'ancien royaume. Certaines retombent très vite sous la coupe d'une résistance royaliste et catholique. Le nouvel échafaudage administratif, trop novateur, rebute. Le juriste Francesco Mario Pagano établit un projet de charte constitutionnelle, jamais adopté, qui prévoit la division du territoire en 17 départements[2]. Le 4 mai, une nouvelle loi est votée, qui divise la république en 13 nouveaux départements, qui correspondent mieux au provinces traditionnelles du Royaume des Deux-Siciles[3]. Avec la fin de la République et le rétablissement du Royaume de Naples en juin 1799, ce découpage n'est jamais mis en œuvre.

République piémontaiseModifier

La République piémontaise est proclamée le 9 décembre 1798. Le 2 avril 1799, face à la déclaration de guerre de l'Autriche, le Directoire déclare le gouvernement provisoire dissous, nommant l'ambassadeur Musset comme seul commissaire aux pleins pouvoirs, qui à son tour procède à la révocation des administrations provinciales en créant quatre départements : le Département de l'Eridano à Turin, le département de Sesia à Vercelli, le département de la Stura à Cuneo, le département de Tanaro à Alessandria.

République romaineModifier

 
Découpage départemental de la République romaine.

Léonard Duphot, ambassadeur français auprès des États pontificaux, est assassiné à Rome lors d'une rixe le 28 décembre 1797. En représailles, la France envahit les États et s'empare de Rome le 11 février 1798. La République romaine est proclamée le 15 février 1798. Elle est dissoute en septembre 1799, les troupes françaises s'étant désengagées de la région.

Organisée sur le modèle de la République française, la République romaine est subdivisée en départements. Leur distribution varie au cours de la brève existence du pays, mais s'établit définitivement 15 mai 1798 :

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (it) « Divisioni territoriali della Liguria nel periodo Napoleonico », Cose di Genova e di Liguria
  2. (it) « Costituzione », Repubblica Napoletana 1799
  3. (it) « Monitore Napoletano n. 25 », Repubblica Napoletana 1799

Articles connexesModifier