Liste des Manikongos

page de liste de Wikipédia

Les rois du Kongo (Mintinu mia Kongo en kikongo) portent le titre de manikongo, qui est une déformation de Mani a Kongo. Mani est l'un des titres portés par un responsable administratif au royaume Kongo. On peut ainsi parler de mani a Kongo, mani Soyo, etc. (celui qui gouverne, gère : des verbes manina/manisa : celui qui tranche, au sens de fixer/décider). L'appellation courante était et reste ntinu (roi, au sens de celui qui a la responsabilité du bien-être du peuple), ou bien ntotila (« celui autour de qui sont réunis des peuples » ou « empereur » dans une certaine mesure). C'est pourquoi l'on parle de Kongo dia ntotila (le Kongo réunifié, ou le Kongo du roi ou l'Empire de Kongo). Sauf exception, les ntinu a Kongo étaient élus par les anciens parmi les membres éligible des douze clans Kongo.

Monarchie du Kongo
Description de cette image, également commentée ci-après
Armoiries (1528-1541)
Type Dynastie royale
Dénomination Ntotila, Ntotela, Ntinu, Mwene Kongo
Pays Flag of the Kingdom of Kongo.svg Royaume du Kongo
Chef actuel José Henrique da Silva Meso Mankala (Afonso Mendes)
Fondation 1390
Lukeni lua Nimi
Déposition 1914
Manuel III du Kongo
Jean Ier, roi du Kongo.
Alvaro XIV Mfutila, succéda à son père (sic) à San Salvador en 1891.

Avant le XIVe siècleModifier

  • En l'an 220 Ne Mbemba Zulu
  • Entre l'an 220-320 Nkulu Isanusi, Mama Mbangala
  • vers 320 Nsasukulu a Nkanda (prophète)
  • vers 420 Kodi Puanga (prophète)
  • En l'an 529, Kulunsi (prophète), Ne Nkembo Wamonesua
  • vers 520-530 Tuti dia Tiya (prophète)
  • jusque vers 690 Nimi a Lukeni (D’après les traditions orales [1])

À partir de 1400Modifier

Kwilu kandaModifier

Nkanga a Mvika kandaModifier

Kwilu kandaModifier

Mpanzu kandaModifier

Nlaza kandaModifier

Période d'anarchieModifier

À Mbanza São SalvadorModifier

À Kibangu : Agua RosadaModifier

À NkondoModifier

À Mbamba LovataModifier

À MbulaModifier

RéunificationModifier

Le royaume devint vassal du Portugal en 1888.

Rois vassaux du PortugalModifier

Les portugais abolissent la fonction de « Roi du Kongo » après la révolte de 1913-1914.

Rois titulairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Arte (Invitation au voyage), « En Angola, au cœur du royaume Kongo », Arte,‎
  2. (en) Nassoro Habib Mbwana Msonde, A Revised History for Advanced Level and Colleges: Part One, Xlibris Corporation,
  3. https://onceiwasacleverboy.blogspot.com/2020/07/the-kingdom-of-kongo.html?m=1
  4. https://alt.talk.royalty.narkive.com/fGbxfzzV/new-king-of-kongo
  5. (pt) « Autoridades tradicionais do Zaire propõem nova designação para a província », ANGOP,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).

SourcesModifier

  • (en) Anne Hilton, The Kingdom of Kongo (Oxford Studies in African Affairs), New York, Clarendon Press of Oxford University Press, , Fig 1 p. 86 & Fig 2 p. 132
  • Hubert Deschamps (dir.), Histoire Générale de l'Afrique Noire, t. I des origines à 1800, Paris, Presses universitaires de France, , p. 371-375. Le Royaume du Kongo jusqu'en 1568
  • (en) John Kelly Thornton, The Origins and Early History of the Kingdom of Kongo, c. 1350-1550, The International Journal of African Historical Studies, vol. 34, no. 1, , p. 89-120 JSTOR, www.jstor.org/stable/3097288
  • (en + de) Peter Truhart, Regents of Nations, Munich, K.G Saur, coll. « Costal States / Küstenstaaten », 1984-1988 (ISBN 359810491X), p. 238-240.
  • (en) Jelmer Vos, Kongo in the Age of Empire 1860-1913, Madison, The University of Wiscontin Press, (ISBN 9780299306243)