Liste des œuvres publiques de Charleroi

page de liste de Wikipédia

Cet article tente de recenser les principales œuvres d'art public situées au centre ville de Charleroi, en Belgique.

MéthodologieModifier

Cette liste ne concerne que les œuvres d'art public (sculptures, installations, etc.) accessibles depuis un espace public, en plein air ou en intérieur. Elle ne comprend pas celles qui sont présentes dans les musées en tant que pièces exposées. Elle ne comprend pas non plus les installations éphémères, le temps d'une exposition dans la ville. Ni les œuvres hors de l'ancienne ville de Charleroi.

Ronds-pointsModifier

La plupart des ronds-points de la Ville haute proposent des sculptures en leur sein, incluant quelques personnages de bande dessinée.

Personnages de bande dessinéesModifier

Autres œuvresModifier

Anciennes œuvresModifier

Stations de métroModifier

  • Station Waterloo (au niveau des quais), œuvre murale de André Goffin[7] réalisée en 1980.
  • Station Janson, galerie de portraits dessinés présentant des personnages d'une cinquantaine de séries parues dans l'hebdomadaire Spirou.
  • Station Parc, céramiques réalisées par Maurice Joly[7] et courte histoire « Les Daltons prennent le train » en 22 vignettes sur tôles émaillées réalisés en 1996 à l'occasion du cinquantenaire de Lucky Luke du dessinateur Morris. Les revêtements muraux en carrelage et le mobilier de la station s'inspirent des décors des aventures de Lucky Luke.
  • Station Ouest, onze céramiques réalisées par Maurice Joly qui reproduisent des aquarelles de Charles Szymkowicz présentant des paysages toscans[9],[7].

Parc AstridModifier

Le Parc Astrid, datant de la fin du XIXe siècle, est délimité par les Rue du Parc, Rue Willy Ernst, boulevard Audent et boulevard De Fontaine (50° 24′ 34″ N, 4° 26′ 52″ E). Il comporte au centre un kiosque à l'anglaise, et les statues suivantes :

Illustration Titre / sujet de la statue Sculpteur et date
  Buste d'Astrid de Suède Victor Demanet, 1937
  Monument aux morts en l'hommage des soldats des 1er et 4e régiments
de Chasseurs à pied morts lors de la Première Guerre mondiale.
Edouard Vereycken (en)
  Au pigeon soldat Alphonse Darville, 1951[10]
  Buste de Victor Bourgeois[a] Frans Lambrechts[11]
Buste de François-Joseph Navez (disparu) Jean Herain[11]
  Statue équestre de Lucky Luke, monté sur Jolly Jumper
  Buste de Pierre Paulus[b] Alphonse Darville, 1930[12]

Palais de justiceModifier

Le palais de justice de Charleroi et le parc Jacques Depelsenaire abritent les sculptures suivantes :

Gare de CharleroiModifier

Autres œuvresModifier

Ville basseModifier

Ville hauteModifier

Ville haute (Université du Travail)Modifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Asphalte, art urbainModifier

Les fresques réalisées dans le cadre de la deuxième édition de la biennale d'art urbain Asphalte en 2014, initialement prévues comme œuvres éphémères, n'ont pas disparu du paysage. Les peintures pourront durer jusqu'à quinze ans si personnes n'y touche[23].

Anciennes œuvres ou déplacéesModifier

  • Gustave Camus, titre inconnu (1962)
    Fresque de 6 mètres sur 3 représentant sept personnes à l'avant, la ville de Charleroi dans son aspect industriel à l'arrière, installée dans l'ancien bâtiment de la RTBF, passage de la Bourse, à la ville basse[24] ;
  • Alphonse Darville, « L'Espérance », sculpture datant de 1968, anciennement placée boulevard Paul Janson, devant l'ancien hôpital civil (50° 24′ 47″ N, 4° 27′ 02″ E), elle se trouve maintenant à la maison de repos Docteur J. Hustin, rue de l'Hôpital, 9 à Marchienne-au-Pont[25].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Œuvre vandalisée tel que photographiée le 23 août 2014.
  2. L'œuvre en bronze fut volée et remplacée par une réplique en résine.

RéférencesModifier

  1. « îlot des sciences », sur sandrinedevos.com, (consulté le )
  2. « "Passation", des mains enfin debout », sur La Libre Belgique, (consulté le )
  3. Olivier Chastel, Christian Renard, Question 23, Bulletin du Conseil communal du 26 janvier 2006
  4. Érica Helin, Françoise Daspremont, Question 18, Bulletin du Conseil communal du 29 janvier 2007
  5. Luc Parmentier, Antoine Tanzilli, Les trois coqs démontés, Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier, 090347, Conseil communal de Charleroi, mars 2009, lire en ligne.
  6. Serge Goyens de Heusch (dir.), XXe siècle. L'art en Wallonie, Bruxelles/Tournai, Dexia/La Renaissance du livre, (ISBN 2-87193-284-0 et 2-8046-0548-5), p. 254-255.
  7. a b c d et e Stauven, Le Maire et Dailly 2017, p. 184.
  8. « Marc Feulien », sur Commission des Arts de la Région wallonne (consulté le )
  9. Didier Albin, « Des œuvres de Szymkowicz pour « égayer » la station », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Everard 1959, p. 75
  11. a et b Stauven, Le Maire et Dailly 2017, p. 83.
  12. Everard 1959, p. 32-33
  13. Everard 1959, p. 33
  14. Jean-Louis Delaet, Charleroi, une sentinelle sur les rives de la Sambre - 1792-1940, Charleroi, Ville de Charleroi, , 64 p., p. 5
  15. Chantal Mengeot et Anne-Catherine Bioul, Le patrimoine de Charleroi : Les fleurs de l'industrie : Art nouveau, Art déco et Modernisme, Namur, Institut du patrimoine wallon, coll. « Carnets du Patrimoine » (no 128), , 64 p. (ISBN 978-2-87522-148-3), p. 9
  16. a et b Stauven, Le Maire et Dailly 2017, p. 162.
  17. « Colonne Martin Ankh », sur martin-ankh-guyaux.be (consulté le )
  18. Geneviève Rousseaux, Alphonse Darville sculpteur, Charleroi, Institut Jules Destrée, , 79 p., p. 40-41 ; 77
  19. Œuvres de l'artistes.
  20. a et b Stauven, Le Maire et Dailly 2017, p. 120.
  21. Stauven, Le Maire et Dailly 2017, p. 125.
  22. Vinko Nino Jaeger, Writing in Space, 2011.
  23. Flavie Gauthier, « Les œuvres nées pour finir en ruines », Le Soir,‎ , p. 26
  24. Sébastien Gilles, « La fresque de Camus est sauvée », L'Avenir,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. Réponse à une question écrite posée lors du Conseil communal de Charleroi, 27 avril 2015.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean Everard, Monographie des rues de Charleroi, Charleroi, Collins, , 223 p., In-12
  • Iwan Strauven (dir.), Judith Le Maire (dir.) et Marie-Noëlle Dailly (dir. et photogr.), 1881-2017 Charleroi métropole, Bruxelles/Paris, Mardaga et Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, coll. « Guide d'architecture moderne et contemporaine » (no 4), , 367 p. (ISBN 978-2-8047-0367-7).

Articles connexesModifier