Liste des épouses des princes des Asturies

liste d'un projet Wikimedia

Princesse des Asturies
Image illustrative de l’article Liste des épouses des princes des Asturies
Couronne héraldique de la princesse des Asturies.

Image illustrative de l’article Liste des épouses des princes des Asturies
Doña Letizia, dernière princesse consort des Asturies.
Création , par Jean Ier, roi de Castille et Léon
Titre Altesse royale
Premier titulaire Princesse Catherine de Lancastre
Résidence officielle Palais de La Zarzuela

Dans le cadre des monarchies castillane puis espagnole, l'épouse du prince des Asturies reçoit le titre de princesse des Asturies (en espagnol princesa de Asturias et princesa d'Asturies en asturien). Prince des Asturies est un titre nobiliaire destiné à être porté par l'héritier de la Couronne.

L'actuelle titulaire du titre de princesse des Asturies, la princesse Leonor, l'est de son propre chef, en tant qu'héritière du trône d'Espagne, et n'apparaît donc pas dans cette liste.

Histoire du titreModifier

Le titre de prince des Asturies est créé le par le roi Jean Ier de Castille à l'occasion du mariage de son fils aîné l'infant Henri avec Catherine de Lancastre, conformément au traité de Bayonne, signé entre le souverain castillan et le duc de Lancastre le précédent.

Depuis le décret royal 1368/1987 du , qui traite des titres et des traitements des membres de la maison royale espagnole[1], la dignité d'infant d'Espagne ne s'acquiert plus par mariage, si bien que Letizia Ortiz Rocasolano est la première princesse des Asturies à ne pas la détenir, selon Carlos Robles do Campo[2]. Mais les princes et princesses des Asturies ne portent de toute façon jamais le titre d'infant ou d'infante, réservé aux enfants puînés des souverains espagnols.

Selon l'article 2 du même décret royal 1368/1987, le conjoint du prince ou de la princesse des Asturies — en titre — partage la même dignité et le même traitement[1],[3], ce qui implique qu'un homme peut porter le titre de prince des Asturies en vertu des droits de son épouse ; une première depuis la création du titre.

Toutefois, conformément au décret royal 54/1977 du , qui rend possible au prince des Asturies de faire usage « des autres titres et dénominations utilisés traditionnellement pour l'héritier de la Couronne »[4], son épouse peut également porter les adaptations féminines de ces titres[5].

La titulature de la princesse des Asturies suit celle de son époux[6] et est donc la suivante :

« Son Altesse Royale doña [prénom], princesse des Asturies, princesse de Gérone, princesse de Viane, duchesse de Montblanc, comtesse de Cerbère et dame de Balaguer. »

Liste des titulairesModifier

Maison de TrastamareModifier

Rang Portrait Princesse Période Époux Maison
1   Catherine de Lancastre
Née le à Hertford (Angleterre) et morte le (à 45 ans) à Valladolid (Castille)
-
(2 ans et 22 jours)
Henri Maison de Lancastre
(fille de Jean de Gand et de Constance de Castille)
2   Blanche de Navarre
Née le à Olite (Navarre) et morte le (à 40 ans) à Orthez (France)
-
(12 ans, 9 mois et 11 jours)
Henri Maison de Trastamare
(fille de Jean II et de Blanche Ire de Navarre)
3   Marguerite d'Autriche
Née le à Bruxelles (Pays-Bas) et morte le (à 50 ans) à Malines (Pays-Bas)
-
(6 mois et 1 jour)
Jean Maison de Habsbourg
(fille de Maximilien Ier du Saint-Empire et de Marie de Bourgogne)

Maison de HabsbourgModifier

Rang Portrait Princesse Période Époux Maison
4   Marie-Manuelle de Portugal
Née le à Coimbra (Portugal) et morte le (à 17 ans) à Valladolid (Espagne)
-
(1 an, 7 mois et 27 jours)
Philippe Maison d'Aviz
(fille de Jean III de Portugal et de Catherine de Castille)
5   Marie Ire d'Angleterre
Née le à Londres (Angleterre) et morte le (à 42 ans) à Londres (Angleterre)
-
(1 an, 5 mois et 22 jours)
Maison Tudor
(fille d'Henri VIII d'Angleterre et de Catherine d'Aragon)
6   Élisabeth de France
Née le à Fontainebleau (France) et morte le (à 41 ans) à Madrid (Espagne)
-
(5 ans, 4 mois et 6 jours)
Philippe Maison de Bourbon
(fille d'Henri IV de France et de Marie de Médicis)

Maison de BourbonModifier

Rang Portrait Princesse Période Époux Maison
7   Louise-Élisabeth d'Orléans
Née le à Versailles (France) et morte le (à 32 ans) à Paris (France)
-
(1 an, 11 mois et 26 jours)
Louis Maison d'Orléans
(fille de Philippe d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon)
8   Marie-Barbara de Portugal
Née le à Lisbonne (Portugal) et morte le (à 46 ans) à Aranjuez (Espagne)
-
(17 ans, 5 mois et 19 jours)
Ferdinand Maison de Bragance
(fille de Jean V de Portugal et de Marie-Anne d'Autriche)
9   Marie-Louise de Bourbon-Parme
Née le à Parme (Parme) et morte le (à 67 ans) à Rome (États pontificaux)
-
(23 ans, 3 mois et 10 jours)
Charles Maison de Bourbon-Parme
(fille de Philippe Ier de Parme et de Louise-Élisabeth de France)
10   Marie-Antoinette de Bourbon-Naples
Née le à Caserte (Sicile péninsulaire) et morte le (à 21 ans) à Aranjuez (Espagne)
-
(3 ans, 7 mois et 17 jours)
Ferdinand Maison de Bourbon-Siciles
(fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche)
11   Letizia Ortiz
Née le (49 ans) à Oviedo (Espagne)
-
(10 ans et 28 jours)
Felipe Famille Ortiz
(fille de Jesús José Ortiz Álvarez et de María Paloma Rocasolano Rodríguez)

Après la proclamation de la Seconde République et dans le cadre des prétentions au trône espagnol, les candidats Bourbons ont souvent titré leurs héritiers « prince des Asturies » sans aucune reconnaissance légale, si bien que certains monarchistes espagnols ajoutent à cette liste :

BibliographieModifier

  • (es) Carlos Robles do Campo, « Los Infantes de España tras la derogación de la Ley Sálica (1830) », dans Real Academia Matritense de Heráldica y Genealogía, Anales de la Real Academia Matritense de Heráldica y Genealogía, vol. XII, Madrid, La Academia, , 451 p. (ISSN 1133-1240)

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) « Real Decreto 1368/1987, de 6 de noviembre, sobre régimen de títulos, tratamientos y honores de la Familia Real y de los Regentes », Boletín oficial del Estado,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le )
  2. Robles do Campo 2009, p. 382
  3. (es) Yolanda Gómez Sánchez, La Monarquía parlamentaria : Familia real y Sucesión a la Corona, Madrid, Ediciones Hidalguía, , 308 p. (ISBN 978-84-89851-60-3, lire en ligne), p. 214
  4. (es) « Real Decreto 54/1977 sobre Títulos y Denominaciones que corresponden al Heredero de la Corona », Boletín oficial del Estado,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le )
  5. Robles do Campo 2009, p. 381
  6. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 364

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier