Liste des souverains de Bavière

page de liste de Wikipédia
Grandes armoiries du royaume de Bavière à la fin de son existence.

Du milieu du VIe siècle à 1918, la Bavière a été gouvernée par des ducs, puis des électeurs et enfin des rois. La maison de Wittelsbach, arrivée au pouvoir en 1180, à la chute des Welf, s'y est maintenue jusqu'en 1918.

Ducs de Bavière de la maison Agilolfing (jusqu'en 788)Modifier

Rois de Bavière carolingiens (788-907)Modifier

Ducs de Bavière (907-1180)Modifier

Portrait Nom Dynastie Règne Notes
Arnulf « le Mauvais »
(mort le )
Luitpoldides (de) 907-937 Fils du margrave Léopold, nommé à la tête des marches de Carinthie et de Pannonie vers 890 par le roi de Germanie Arnulf de Carinthie.
Eberhard
(vers 912 – vers 940 ?)
Luitpoldides (de) 937-938 Fils d'Arnulf.
Berthold
(vers 900)
Luitpoldides (de) 938-947 Fils du margrave Léopold et frère cadet d'Arnulf.
  Henri Ier
(919/9221er novembre 955)
Ottoniens 947-955 Fils du roi de Germanie Henri l'Oiseleur et frère cadet de l'empereur Otton Ier, il est également le gendre d'Arnulf. À la mort de Berthold, Othon choisit de ne pas laisser la Bavière au fils mineur du duc, Henri, et la confie à son frère.
  Henri II « le Querelleur »
(951)
Ottoniens 955-976 Fils d'Henri Ier, il est déposé après l'échec de sa révolte contre son cousin, l'empereur Otton II.
  Otton Ier
(954)
Ottoniens 976-982 Fils de Ludolphe de Souabe et petit-fils de l'empereur Otton Ier. Également duc de Souabe (973-982). Otton II lui confie la Bavière après la rébellion d'Henri le Querelleur. Mort sans laisser d'héritier.
Henri III
(940)
Luitpoldides (de) 983-985 Fils de Berthold. Duc de Carinthie et margrave de Vérone (976-978), il est exilé en 978, puis rappelé en 983 par l'empereur Othon II pour succéder à Otton de Souabe à la tête de la Bavière. Il est déposé en 985 pour permettre le retour d'Henri le Querelleur, mais retrouve la Carinthie et Vérone.
  Henri II « le Querelleur »
(951)
Ottoniens 985-995 À la mort de l'empereur Otton II, il est libéré et s'impose comme régent du nouvel empereur, Otton III, encore enfant. Il est contraint d'abandonner la régence à l'impératrice douairière Théophano, mais récupère la Bavière en échange de sa soumission.
  Henri IV
(/8)
Ottoniens 995-1004 Fils d'Henri le Querelleur et de Gisèle de Bourgogne. Il devient roi de Germanie à la mort de son cousin Otton III, en 1002.
Henri V
(vers 960)
Luxembourg 1004-1009 Comte de Luxembourg depuis 998, il est le beau-frère d'Henri IV, qui lui confie la Bavière après son avènement comme roi de Germanie.
  Henri IV
(/8)
Ottoniens 1009-1017 Il retire la Bavière à son beau-frère à la suite d'une querelle.
Henri V
(vers 960)
Luxembourg 1017-1026 Il se réconcilie avec son beau-frère, qui lui rend la Bavière. Mort sans laisser d'héritiers.
  Henri VI « le Noir »
()
Saliens 1026-1042 Fils du roi de Germanie Conrad II le Salique, qui lui confie la Bavière à la mort d'Henri V.
  Henri VII
(vers 1005)
Luxembourg 1042-1047 Neveu d'Henri V, il reçoit la Bavière après la mort de Conrad II le Salique et l'accession de son fils Henri le Noir à la tête du Saint-Empire. Mort sans laisser d'héritier.
  Henri VI « le Noir »
()
Saliens 1047-1049 La Bavière retourne à l'empereur à la mort d'Henri VII.
Conrad Ier
(vers 1020)
Ezzonides 1049-1053
  Henri VIII
()
Saliens 1053-1054 Fils d'Henri VI.
Conrad II
(1052)
Saliens 1054-1055 Fils d'Henri VI.
  Henri VIII
()
Saliens 1055-1061 Sous la régence de sa mère, la duchesse Agnès, veuve d'Henri VI.
Otton II
(vers 1020)
Nordheim 1061-1070 Également comte de Northeim.
  Welf Ier
(vers 1030/40)
Welf 1070-1077
  Henri VIII
()
Saliens 1077-1095
  Welf Ier
(vers 1030/40)
Welf 1096-1101
  Welf II
(vers 1072)
Welf 1101-1120 Fils aîné de Welf Ier. Mort sans laisser d'héritier.
  Henri IX « le Noir »
(1075)
Welf 1120-1126 Fils cadet de Welf Ier.
  Henri X « le Superbe »
(1102/8)
Welf 1126-1139 Fils d'Henri IX. Également duc de Saxe sous le nom d'Henri II (1137-1139) et margrave de Toscane (1137-1139).
  Léopold « le Libéral »
(vers 1108)
Babenberg 1139-1141 Également margrave d'Autriche sous le nom de Léopold IV (1136-1141), il se voit remettre la Bavière par l'empereur Conrad III. Mort sans laisser d'héritier.
  Conrad III
(1093/4)
Hohenstaufen 1141-1143
  Henri XI « Jasomirgott »
(1107)
Babenberg 1143-1156 Frère aîné de Léopold. Également margrave puis duc d'Autriche sous le nom d'Henri II.
  Henri XII « le Lion »
(vers 1130)
Welf 1156-1180 Fils d'Henri X. Également duc de Saxe sous le nom d'Henri III. Déposé et mis au ban de l'Empire.

Ducs de Bavière de la maison de Wittelsbach (1180-1623)Modifier

Duché de Bavière uni (1180-1255)Modifier

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
  Othon Ier « Le Grand »
(vers 1117)
1180-1183  
Louis Ier « de Kelheim »
()
1183-1231 Fils d'Othon Ier et d'Agnès de Looz. Également électeur palatin à partir de 1214.  
  Otton II « l'Illustre »
()
1231-1253 Fils de Louis Ier et de Ludmilla de Bohême. Également électeur palatin.
  Louis II « le Sévère »
()
1253-1255 Fils d'Otton IV et d'Agnès du Palatinat, ils succèdent conjointement à leur père à la tête de la Bavière. Louis conserve le titre d'électeur palatin. Au bout de deux ans, ils divisent la Bavière : Louis reçoit la Haute-Bavière et Henri, la Basse-Bavière.
Henri XIII
()

Duché de Bavière divisé (1255-1340)Modifier

Portrait Nom Domaine Règne Notes
Henri XIII
()
Basse-Bavière 1255-1290
  Louis II « le Sévère »
()
Haute-Bavière 1255-1294 Également électeur palatin.
Louis III
()
Basse-Bavière 1290-1296 Deuxième fils d'Henri XIII et d'Élisabeth de Hongrie. Mort sans descendance.
Étienne Ier
()
Basse-Bavière 1290-1310 Troisième fils d'Henri XIII et d'Élisabeth de Hongrie.
  Otton V
()
Basse-Bavière 1290-1312 Fils aîné d'Henri XIII et d'Élisabeth de Hongrie. Également roi de Hongrie de 1305 à 1308 sous le nom de Béla V.
Rodolphe Ier « le Bègue »
()
Haute-Bavière 1294-1317 Fils aîné de Louis II et de Mathilde de Habsbourg. Également électeur palatin. Abdique au profit de son frère.
  Louis IV
(1281/1282)
Haute-Bavière 1301-1340 Deuxième fils de Louis II et de Mathilde de Habsbourg, il contraint son frère aîné Rodolphe Ier à partager la souveraineté de la Haute-Bavière en 1301. Élu roi des Romains en 1314. Il abandonne l'électorat palatin aux descendants de son frère en 1329, par le traité de Pavie (en).
Otton VI
()
Basse-Bavière 1310-1334 Deuxième fils d'Étienne Ier et de Judith de Lwówek. Mort sans descendance.
Henri XIV « l'Aîné »
(1er septembre 1339)
Basse-Bavière 1310-1339 Fils aîné d'Étienne Ier et de Judith de Lwówek.
Henri XV « de Natternberg »
()
Basse-Bavière 1312-1333 Fils d'Othon III et d'Agnès de Głogów (de). Mort sans descendance.
Jean Ier
()
Basse-Bavière 1339-1340 Fils d'Henri XIV et d'Élisabeth de Bohême. Mort sans descendance.

Duché de Bavière réunifié (1340-1349)Modifier

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
  Louis IV
(1281/1282)
1340-1347 La mort de son jeune cousin Jean Ier, dernier descendant mâle d'Henri XIII, lui permet de réunifier la Bavière. Également comte de Hainaut et de Hollande de jure uxoris (1345-1347).  
  Louis V « le Brandebourgois »
(mai 1315)
1347-1349 À la mort de Louis IV, ses six fils lui succèdent d'abord conjointement avant de se partager la Bavière en 1349. Louis V, Louis VI et Otton VII reçoivent la Haute-Bavière, Étienne II reçoit la Bavière-Landshut, et Guillaume III et Albert Ier reçoivent la Bavière-Straubing.  
  Étienne II « mit der Hafte »
(1319 – mai 1375)
  Louis VI « le Romain »
(1364/1365)
  Guillaume Ier
()
  Albert Ier
()
  Otton VII « le Fainéant »
(1346)

Duché de Bavière divisé (1349-1505)Modifier

Portrait Nom Domaine Règne Notes
  Louis V « le Brandebourgois »
(mai 1315)
Haute-Bavière 1349-1361 Fils aîné de Louis IV et de sa première épouse Béatrice de Silésie. Également margrave de Brandebourg depuis 1323 et comte de Tyrol depuis 1342. Lors du partage de 1349, il reçoit la Haute-Bavière avec ses frères cadets Louis VI et Otton VII. Il leur offre le Brandebourg en 1351 en échange de leur renonciation à la Haute-Bavière.
  Louis VI « le Romain »
(1364/1365)
Haute-Bavière 1349-1351 Troisième fils de Louis IV, l'aîné de ceux issus de son second mariage avec Marguerite II de Hainaut. Lors du partage de 1349, il reçoit la Haute-Bavière avec Louis V et Otton VII. Il renonce à celle-ci en 1351 en échange de la marche de Brandebourg, élevée au rang d'électorat en 1356.
  Otton VII « le Fainéant »
(1346)
Haute-Bavière 1349-1351 Sixième fils de Louis IV, le quatrième de ceux issus de son second mariage avec Marguerite II de Hainaut. Lors du partage de 1349, il reçoit la Haute-Bavière avec Louis V et Louis VI. Il renonce à celle-ci en 1351 en échange de la marche de Brandebourg, élevée au rang d'électorat en 1356.
  Étienne II « mit der Hafte »
(1319 – mai 1375)
Bavière-Landshut 1349-1375 Deuxième fils de Louis IV et de sa première épouse Béatrice de Silésie. Lors du partage de 1349, il reçoit la Bavière-Landshut. Il hérite également de la Haute-Bavière en 1363, à la mort de son neveu Meinhard.
  Guillaume Ier
()
Bavière-Straubing 1349-1389 Quatrième fils de Louis IV, le deuxième de ceux issus de son second mariage avec Marguerite II de Hainaut. Lors du partage de 1349, il reçoit la Bavière-Straubing avec son frère cadet Albert Ier.
  Albert Ier
()
Bavière-Straubing 1349-1404 Cinquième fils de Louis IV, le troisième de ceux issus de son second mariage avec Marguerite II de Hainaut. Lors du partage de 1349, il reçoit la Bavière-Straubing avec son frère aîné Guillaume Ier.
  Meinhard
(1344)
Haute-Bavière 1361-1363 Fils de Louis V et de Marguerite de Tyrol. Également comte de Tyrol sous le nom de Meinhard III. Il meurt sans laisser d'héritier et la Haute-Bavière revient à son oncle Étienne II.
Frédéric « le Sage »
(vers 1339)
Bavière-Landshut 1375-1393 Deuxième fils d'Étienne II et d'Élisabeth de Sicile. Il règne conjointement avec ses frères Étienne III et Jean II jusqu'à ce qu'ils se partagent leur héritage, en 1392. Frédéric reçoit Landshut.
Jean II
(vers 13411397)
Bavière-Landshut
Bavière-Munich
1375-1392
1392-1397
Troisième fils d'Étienne II et d'Élisabeth de Sicile. Il règne conjointement avec ses frères Étienne III et Frédéric jusqu'à ce qu'ils se partagent leur héritage, en 1392. Jean II reçoit Munich.
Étienne III
(vers 1337)
Bavière-Landshut
Bavière-Ingolstadt
1375-1392
1392-1413
Fils aîné d'Étienne II et d'Élisabeth de Sicile. Il règne conjointement avec ses frères Frédéric et Jean II jusqu'à ce qu'ils se partagent leur héritage, en 1392. Étienne III reçoit Ingolstadt.
Albert II
(1368)
Bavière-Straubing 1387-1397 Deuxième fils d'Albert Ier et de Marguerite de Liegnitz-Brieg. Il est associé au pouvoir par son père, mais meurt avant lui.
  Henri XVI « le Riche »
(1386)
Bavière-Landshut 1393-1450 Fils de Frédéric et de Maddalena Visconti (de).
Guillaume III
(1375)
Bavière-Munich 1397-1435 Fils cadet de Jean II et de Catherine de Goritz. Il règne aux côtés de son frère aîné Ernest.
Ernest
(1373)
Bavière-Munich 1397-1438 Fils aîné de Jean II et de Catherine de Goritz. Il règne d'abord aux côtés de son frère Guillaume III, puis de son neveu Adolphe.
  Guillaume II
()
Bavière-Straubing 1404-1417 Fils aîné d'Albert Ier et de Marguerite de Silésie-Liegnitz.
  Louis VII « le Barbu »
(vers 13681er mai 1447)
Bavière-Ingolstadt 1413-1447 Fils d'Étienne III et de Taddea Visconti.
  Jean III « Ohnegnade »
(1374)
Bavière-Straubing 1417-1425 Troisième fils d'Albert Ier et de Marguerite de Liegnitz-Brieg. Prince-évêque de Liège de 1389 à 1418. Il meurt sans laisser d'héritier et la Bavière-Straubing est divisée entre les autres branches de la famille.
Adolphe
( – av. )
Bavière-Munich 1435-1441 Fils de Guillaume III et de Marguerite de Clèves (de). Il règne d'abord aux côtés de son oncle Ernest, puis de son cousin Albert III.
Louis VIII « le Bossu »
(1er septembre 1403)
Bavière-Ingolstadt 1438-1445 Fils de Louis VII et d'Anne de Bourbon. Il est associé au pouvoir par son père, mais meurt avant lui.
Albert III « le Pieux »
()
Bavière-Munich 1438-1460 Fils d'Ernest et d'Elisabetta Visconti (en). Il règne d'abord aux côtés de son cousin Adolphe, puis seul.
  Louis IX « le Riche »
()
Bavière-Landshut 1450-1479 Fils d'Henri XVI et de Marguerite d'Autriche.
Jean IV
()
Bavière-Munich 1460-1463 Fils aîné d'Albert III et d'Anne de Brunswick-Grubenhagen. Il règne aux côtés de son frère cadet Sigismond.
  Sigismond
(1er février 1501)
Bavière-Munich
Bavière-Dachau
1460-1467
1467-1501
Deuxième fils d'Albert III et d'Anne de Brunswick-Grubenhagen. Il règne aux côtés de son frère aîné Jean IV, puis de son neveu Albert IV, au profit duquel il abdique en 1467, ne conservant pour lui que Dachau dont il bénéficie jusqu'à sa mort.
  Georges « le Riche »
(1er décembre 1503)
Bavière-Landshut 1479-1503 Fils de Louis IX et d'Amélie de Saxe. Il meurt sans laisser d'héritier mâle, déclenchant la guerre de Succession de Landshut.
  Albert IV « le Sage »
()
Bavière-Munich 1465-1505 Troisième fils d'Albert III et d'Anne de Brunswick-Grubenhagen. Il réunifie la Bavière au terme de la guerre de Succession de Landshut.
Jean III de BavièreAlbert II de BavièreGuillaume IV de HainautAlbert Ier de HainautGeorges de BavièreLouis IX de BavièreHenri XVI de BavièreFrédéric de BavièreLouis VIII de BavièreLouis VII de BavièreÉtienne III de BavièreAlbert IV de BavièreJean IV de BavièreAlbert III de BavièreErnest de BavièreJean II de BavièreSigismond de BavièreAdolphe de BavièreGuillaume III de Bavière

Duché de Bavière réunifié (1505-1623)Modifier

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
  Albert IV « le Sage »
()
1505-1508 Il décrète l'indivisibilité de la Bavière et la succession par primogéniture.  
  Guillaume IV
()
1508-1550 Fils aîné d'Albert IV et de Cunégonde d'Autriche.
  Louis X
()
1516-1545 Deuxième fils d'Albert IV et de Cunégonde d'Autriche, il reçoit le titre ducal et la Bavière-Landshut au terme de négociations avec son frère aîné, le duc Guillaume IV. Il ne laisse pas d'héritiers, et son frère récupère ses terres à sa mort.
  Albert V « le Magnifique »
()
1550-1579 Fils de Guillaume IV et de Marie de Bade.
  Guillaume V « le Pieux »
()
1579-1597 Fils d'Albert V et d'Anne d'Autriche. Il abdique en faveur de son fils Maximilien pour se retirer dans un monastère.
  Maximilien Ier
()
1597-1623 Fils de Guillaume V et de Renée de Lorraine. Il est élevé à la dignité électorale à titre viager en 1623 pour remplacer son lointain cousin, le comte palatin Frédéric V.

Électeurs de Bavière (1623-1806)Modifier

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
  Maximilien Ier
()
1623-1651 Les électeurs de Bavière reçoivent également la charge d'archisénéchal du Saint-Empire. À la fin de la guerre de Trente Ans, Maximilien conserve la dignité électorale pour lui et ses successeurs, et un huitième titre d'électeur est recréé pour les comtes palatins.  
  Ferdinand-Marie
()
1651-1679 Fils de Maximilien Ier et de Marie-Anne d'Autriche.
  Maximilien II Emmanuel
()
1679-1726 Fils de Ferdinand-Marie et de Henriette-Adélaïde de Savoie. Allié de la France durant la guerre de Succession d'Espagne, il perd ses États en 1711 et ne les récupère qu'à la fin du conflit, en 1714 cependant d'août 1703 à février 1705, une régence sera assurée par sa femme Thérèse Sobieska.
  Charles-Albert
()
1726-1745 Fils de Maximilien II Emmanuel et de Thérèse Sobieska. Allié de la France durant la guerre de Succession d'Autriche, il est élu empereur des Romains en 1742 contre François de Lorraine sous le nom de Charles VII.
  Maximilien III Joseph
(30 décembre 1777)
1745-1777 Fils de Charles-Albert et de Marie-Amélie d'Autriche, il renonce au titre impérial et conclut la paix avec l'Autriche par le traité de Füssen. Mort de la variole sans laisser d'héritier.
Charles-Théodore
(16 février 1799)
1777-1799 Cousin éloigné de Maximilien III Joseph, issu de la branche de Palatinat-Soulzbach de la maison de Wittelsbach. Également duc de Berg et de Juliers et comte palatin du Rhin sous le nom de Charles IV Théodore. Mort sans laisser d'héritier.
  Maximilien IV Joseph
(13 octobre 1825)
1799-1806 Cousin éloigné de Charles-Théodore, issu de la branche de Palatinat-Deux-Ponts de la maison de Wittelsbach. Également duc Berg, de Juliers et de Deux-Ponts, comte de Ribeaupierre et de Birkenfeld et comte palatin du Rhin sous le nom de Maximilien II Joseph. Allié de Napoléon, il est élevé à la dignité royale en 1806.

Rois de Bavière (1806-1918)Modifier

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
  Maximilien Ier
(13 octobre 1825)
1806-1825 Après avoir rallié les adversaires de Napoléon, il est confirmé dans son titre royal par le congrès de Vienne.  
  Louis Ier
(25 août 178629 février 1868)
1825-1848 Fils de Maximilien Ier Joseph et de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt. Sa liaison avec Lola Montez l'oblige à abdiquer en 1848 en faveur de son fils aîné Maximilien.  
  Maximilien II
(28 novembre 181110 mars 1864)
1848-1864 Fils de Louis Ier et de Thérèse de Saxe-Hildburghausen.
  Louis II
(25 août 184513 juin 1886)
1864-1886 Fils de Maximilien II et de Marie de Hohenzollern. Considéré comme fou, il est interné le 10 juin 1886 au château de Berg et y meurt noyé trois jours plus tard.
  Othon Ier
(7 janvier 184811 octobre 1916)
1886-1913 Fils de Maximilien II et de Marie de Hohenzollern, il succède à son frère Louis II. Déclaré fou depuis 1872, il ne joue aucun rôle politique, la régence étant assurée par son oncle Léopold jusqu'en 1912, puis son cousin Louis. Il abdique en faveur de ce dernier en 1913.
  Louis III
(7 janvier 184518 octobre 1921)
1913-1918 Fils de Léopold de Wittelsbach et d'Auguste-Ferdinande de Habsbourg-Toscane, et petit-fils de Louis Ier. Régent à la mort de son père, il devient roi après l'abdication de son cousin Othon Ier. Il abdique en novembre 1918, dans le cadre de la révolution de novembre (déclaration d'Anif (de)).

SourcesModifier

  • Jiří Louda et Michael Maclagan Les dynasties d'Europe, Bordas 1995, (ISBN 2-04-027115-5) chapitre 24 «Bavière et Palatinat  » p. 188-191.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1890-1893, réédition, 1966, Volume III, chapitre VIII p. 167 et suivantes et « Généalogie de la maison de Wittelsbach » tableau généalogique no 61.

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Liste des souverains de Bavière » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource).

Voir aussiModifier