Liste des édifices augustins en Belgique

liste d'un projet Wikimedia

Cet article présente la liste des édifices augustins en Belgique, actifs ou ayant existé sur le territoire actuel de la Belgique. Il s'agit des établissements de chanoines réguliers ou de chanoinesses régulières, c'est-à-dire des monastères, abbayes, prieurés et couvents suivant la règle de saint Augustin, à l'exclusion des Prémontrés, des Croisiers, des Antonins, de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare et des Teutoniques. La présente liste inclut également les couvents en Belgique où des clercs suivent cette même règle de saint Augustin.

Saint Augustin, inspirateur des chanoines réguliers de saint Augustin (peinture de Boticelli).

Pour chaque édifice augustin, il est précisé sa localisation, la mention de chanoines ou de chanoinesses associée aux dates de début et de fin du statut d'édifice augustin, l'indication si la communauté religieuse est toujours active, et enfin, sur deux ou trois lignes, l'origine du rassemblement de cette communauté.

Drapeau de la Belgique BelgiqueModifier

  Région de Bruxelles-CapitaleModifier

  • Abbaye de Dieleghem (section Wolvertem, Meise), chanoines augustins depuis la fondation de l'abbaye en 1095 jusqu'en 1210, abbaye supprimée aujourd'hui
    La fondation est attestée par une charte de l’évêque de Cambrai, Gaucher, appuyée par Onulphe, seigneur de Wolvertem, qui fit don des terrains nécessaires, d’une brasserie, de l’alleu du moulin à eau, de la dîme de Melsbroek et de la moitié de celle de Wolvertem. Mais il n’est pas exclu que des moines aient séjourné plus tôt à l’abri de la ferme Auwderheyden. La guerre de Grimbergen les aurait contraint de quitter cette ferme.
  • Abbaye du Rouge-Cloître (Auderghem), chanoines augustins entre 1374 et 1796, en fait un prieuré, supprimé aujourd'hui
    Un ermitage est construit en 1366 par un prêtre, Gilles Olivier, et un laïc nommé Walter van der Molen. Peu après, entre 1367 et 1369, le petit groupe, s’inspirant du prieuré voisin de Groenendael, adopte la règle de saint Augustin pour leur vie en communauté et forme ainsi une communauté religieuse.
 
 
Coudenberg
 
Dieleghem
 
Rouge-Cloître
 
Dames de Berlaymont
Édifices augustins sur la carte de la Région de Bruxelles.

  Région flamandeModifier

  Province d'AnversModifier

 
 
Anvers
 
Corsendonk
Édifices augustins sur la carte de la province d'Anvers.

  Province du Brabant flamandModifier

  • Prieuré de Sept Fontaines (entre Brabant flamand et Brabant wallon), chanoines augustins entre 1389 et XVIe siècle, disparu à la suite des guerres et des incendies successifs
    La fondation du prieuré remonte à 1389, quand des chanoines augustins ont choisi un emplacement où coulent sept sources, aménageant des étangs comme réserve de nourriture durant le carême.
 
 
Louvain
 
Groenendael
 
Sept Fontaines
Édifices augustins sur la carte du Brabant flamand.

  Province de Flandre-OccidentaleModifier

 
 
Bruges
Édifices augustins sur la carte de Flandre-Occidentale.

  Province de Flandre-OrientaleModifier

 
 
Gand
Édifices augustins sur la carte de Flandre-Orientale.

  Province de LimbourgModifier

  • Abbaye d'Aldeneik (Maaseik), chanoines augustins entre 938 et 1797, devenue prieuré puis abbaye de nouveau, supprimée aujourd'hui
    Dans les années 720, les deux sœurs Harlindis et Relindis fondent un ermitage le long de la Meuse. Avec l'appui de Willibrord d'Utrecht, l'abbaye de moniales bénédictines est officiellement fondée en 728, mais détruite par les raids vikings aux IXe siècle et Xe siècle, puis remplacée en 938.
  • Abbaye de Sinnich (section Teuven, Fourons), chanoinesses augustiniennes entre 1151 et 1798, supprimée aujourd'hui
    À l'origine, il s'agit d'un prieuré de chanoinesses fondé en 1151, élevé en abbaye en 1243 par Marsilius, abbé de Rolduc.

 

 
Hasselt
 
Aldeneik
 
Sinnich
Édifices augustins sur la carte de Limbourg.

  Région wallonneModifier

  Province du Brabant wallonModifier

  • Abbaye de Bois-Seigneur-Isaac (section Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, Braine-l'Alleud), chanoines augustins entre 1413 et 1796, prieuré toujours actif
    Au XIe siècle, le seigneur Isaac, parti en croisade et retenu prisonnier des Sarrasins fut libéré à la suite d’une vision de la Vierge Marie. À son retour au pays il construisit dans son bois une chapelle dédiée à Notre-Dame. La peste étant enrayée partout où passait la statue de la Vierge, l’évêque de Cambrai reconnut en 1410 le miracle et la chapelle devint lieu de pèlerinage.
  • Prieuré de Sept Fontaines (entre Brabant flamand et Brabant wallon), chanoines augustins entre 1389 et XVIe siècle, disparu à la suite des guerres et des incendies successifs
    La fondation du prieuré remonte à 1389, quand des chanoines augustins ont choisi un emplacement où coulent sept sources, aménageant des étangs comme réserve de nourriture durant le carême.
 
 
Wavre
 
Bois-Seigneur-Isaac
 
Ermite
 
Sept Fontaines
Édifices augustins sur la carte du Brabant wallon.

  Province de HainautModifier

  • Abbaye des Prés-Porcins (Tournai), chanoinesses
 
 
Mons
 
Bélian
 
Saint-Nicolas-des-Prés
 
La Thure
 
Oignies
Édifices augustins sur la carte de Hainaut.

  Province de LiègeModifier

  • Prieuré de Beaufays (section Beaufays, Chaudfontaine), augustin depuis 1223 jusqu'à sa suppression
    Couvent double de chanoines et chanoinesses augustins fondé en 1223, puis le prieuré est exclusivemment masculin à partir du milieu du XIIIe siècle.
  • Abbaye du Bouhay (section Bressoux, Liège), chanoines augustins depuis 1925 et toujours en activité
    Les bâtiments de cette abbaye sont modernes. L'église de 1921 rappelle le style du XIIIe siècle et surplombe une réplique de la grotte de Lourdes, en plein air.
  • Abbaye de Flône (section Flône, Amay), chanoines augustins entre 1075 et 1796, abbaye supprimée en 1796
    Vers 1075, trois frères laïcs désirant se retirer du monde et vivre comme religieux s’installent sur des terres données par l’évêque de Liège, Henri de Verdun, au lieu-dit Flône, là où le ruisseau se jette dans la Meuse, dans la perspective de fonder une halte pour les voyageurs suivant la chaussée romaine de Tongres-Amay-Arlon.
  • Abbaye du Neufmoustier (quartier Neufmoustier, Huy), chanoines augustins depuis 1133 jusqu'en 1797, date de fermeture de l'abbaye
    Prieuré fondée par Pierre l'Ermite pour une communauté religieuse qui s'est établie, vers 1100, au Neufmoustier, un quartier alors marécageux. La communauté a adopté la règle de saint Augustin en 1133, puis a élevé le prieuré en abbaye en 1208.
  • Abbaye du Val-Benoît (site Val-Benoît, Liège), chanoines augustins depuis 1220 jusqu'en 1230
    À l'origine, il s'agit d'un prieuré augustin fondé en 1220, puis occupé par les moniales cisterciennes de Robermont.
 
 
Liège
 
Beaufays
 
Flône
 
Solières
 
Neufmoustiers
Édifices augustins sur la carte de la Province de Liège.
 
 
Abbaye du Bouhay
 
Couvent des Augustins
 
Abbaye du Mont Cornillon
 
Abbaye du Val-Benoît
Édifices augustins sur la carte de la Ville de Liège.





















  Province de LuxembourgModifier

 

 
Arlon
 
Orval
Édifices augustins sur la carte de Luxembourg.

  Province de NamurModifier

  • Abbaye de Géronsart (section Jambes, Namur), à l'origine prieuré, chanoines augustins entre 1128 et 1795, abbaye supprimée en 1795
    La fondation du prieuré de Géronsart remonte à 1128, lorqu'un groupe de chanoines augustiniens de l'abbaye de Flône s'installe à l'endroit assigné par Albéron 1er, évêque de Liège. De ce lieu ils rayonnent et s'occupent des paroisses environnantes. Le prieuré devient autonome en 1183 quand les chanoines sont autorisés à élire eux-mêmes leur prieur.
 
 
Namur
 
Géronsart
 
Malonne
Édifices augustins sur la carte de la Province de Namur.

Articles connexesModifier