Liste des écoles militaires

page de liste de Wikimedia
Cadets de l'Académie militaire de Neustadt à l'exercice (gouache de Bernhard_Albrecht, entre 1785 et 1793).

AfghanistanModifier

AlgérieModifier

AllemagneModifier

ArgentineModifier

AutricheModifier

BelgiqueModifier

BrésilModifier

CamerounModifier

CanadaModifier

ChineModifier

Côte d'IvoireModifier

DanemarkModifier

États-UnisModifier

FranceModifier

GuinéeModifier

GrèceModifier

HongrieModifier

ItalieModifier

MadagascarModifier

  • Centres de formation initiale ou de perfectionnement :
    • Académie militaire (ACMIL) - Antsirabe
    • École nationale des sous-officiers de l’armée (ENSOA) - Antsirabe
    • Centre de perfectionnement des officiers (CPO) – Fiadanana, Antananarivo
    • École d’état-major (EEM) – Fiadanana, Antananarivo
    • École militaire nationale des enfants de troupe (SEMIPI) – Fianarantsoa
  • Centre de formation spécialisée :
    • Ferme école de l’ENSOA – Antsirabe, site de Tandrokomby

MaliModifier

MarocModifier

MauritanieModifier

  • École Supérieure Polytechnique de Nouakchott
  • École Nationale d'Etat - Major de Nouakchott
  • École Militaire Interarmes d'Atar
  • École de l'air d'Atar
  • Académie navale de Nouadhibou
  • École Nationale des Sous-Officiers d'Active de Kiffa
  • Lycée Militaire de Nouakchott
  • Centre d'instruction de l'Armée Nationale d'Akgoujt
  • Centre de Formation Technique de l'Armée Nationale de Rosso
  • Centre Nationale d'Entrainement Commando de n'beyka
  • Collège de défense G5 Sahel

NigerModifier

PhilippinesModifier

RDCModifier

Royaume-UniModifier

RussieModifier

SénégalModifier

  • École des Officiers de la Gendarmerie Nationale
  • École des Sous- Officiers de la Gendarmerie Nationale
  • École de l'Armée de l'Air

SerbieModifier

SuèdeModifier

SuisseModifier

TunisieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le président Tshisekedi inaugure la première École de Guerre de RDC », sur RFI, (consulté le )