Liste de labels indépendants

liste d'un projet Wikimedia

Un label indépendant est un label discographique indépendant des majors de l'industrie musicale, aussi bien artistiquement que financièrement[1].

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

#Modifier

AModifier

BModifier

CModifier

DModifier

EModifier

FModifier

GModifier

HModifier

IModifier

JModifier

KModifier

LModifier

MModifier

NModifier

OModifier

PModifier

QModifier

RModifier

SModifier

TModifier

UModifier

VModifier

WModifier

XModifier

YModifier

ZModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Bennett 2002.
  2. (en) « Various Artists: 32 Gems from 32 Jazz », sur All About Jazz, (consulté le ).
  3. « Akhenaton » (version du 10 avril 2016 sur l'Internet Archive), sur RFI Musique, mai 2015.
  4. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r (en) Lisa Wright, « The Greatest Indie Labels of All Time », New Musical Express,‎ (lire en ligne).
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p et q (en) Joyce, Joe Price et Alex Gardner, « 33 Independent Record Labels You Should Know », Complex,‎ (lire en ligne).
  6. Stéphanie Binet, « 45 Scientific lance le son Hifi », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. (en) « Napster's Good? Bad? Er, What...? », Wired,‎ (lire en ligne).
  8. a b c d e f g h i j k l m n et o (en) Sam Sutherland, « The Indies Are Coming! », High Fidelity,‎ , p. 68-71 (lire en ligne).
  9. (en) Paul Sexton, « UK Indies Step Outside London for Dance Hits », Billboard, vol. 104, no 31,‎ , p. 24 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  10. a b c d e f et g (en) Thom Duffy, « Power Players 2005 », Billboard, vol. 117, no 19,‎ , p. 29-35 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  11. a et b (en) Ted Drozdowski, « Getting the Blues », Boston,‎ (lire en ligne).
  12. a b et c (en) Benjamin Smith, « The A-Z of Grunge: Everything You Need to Know About the Seattle Sound That Shook the World » (version du 9 août 2016 sur l'Internet Archive), VH1, 31 juillet 2014.
  13. a et b (en) « The 5 Best Independent Dance Labels of 2018 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  14. a b c d e f g h i et j (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part I) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  15. a b c d e f et g (en) Aaron Williams, « These Independent Rap Labels Are Keeping Hip-Hop's Creative Freedom Alive », sur Uproxx, (consulté le ).
  16. a b c d e f g et h Webb 2010, p. 137.
  17. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t JD Beauvallet, Marc Besse, Vincent Brunner, Christophe Conte et Frédéric Valion, « Labels indépendants français - Labels bleus », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  18. a b et c « A Paris aujourd'hui : la 2e Convention des labels indé », Magic, revue pop moderne,‎ (lire en ligne).
  19. a b et c « Qu'est-ce qu'un Label indépendant ? », sur Le Pôle, (consulté le ).
  20. Karen Bertail, « L'art des vinyles recyclés », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  21. « Le portrait du mardi », RFI Musique, (consulté le ).
  22. a b c d e f g h i j k l et m (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part II) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  23. a b c et d (en) Jason Bracelin, « L.A. Metal Label Sumerian Records Has Spent 10 Years "Not F—-in' Selling Out" », LA Weekly,‎ (lire en ligne).
  24. a b c d e et f Myles Beeching 2010, p. 88.
  25. a et b Webb 2010, p. 135.
  26. a b c d et e Pottier 2015, Introduction.
  27. a b c d e et f Walker, Jr. 2008.
  28. a b et c Day 2016, Types of Record Labels.
  29. a b c d et e Hecker 2016, p. 59-60.
  30. (en) Chris Cusack, « Ipecac Records: "The industry can change, but we will continue to do our thing" », The Skinny,‎ (lire en ligne).
  31. Patrick Donovan, « Little Aussie butler », The Sydney Morning Herald,‎ (lire en ligne).
  32. Sourdoreille, « Web-doc : immersion chez Jarring Effects, label en galère » (version du 23 juin 2012 sur l'Internet Archive), sur Rue89, 30 avril 2011.
  33. Ragnhild Brøvig-Hanssen et Anne Danielsen, Digital Signatures : The Impact of Digitization on Popular Music Sound, Cambridge, Mass./London, MIT Press, , 188 p. (ISBN 978-0-262-03414-2, lire en ligne), p. 162
  34. a b et c (en) Ed Ward, « Rhythm and blues », sur Encyclopædia Britannica (consulté le ).
  35. a et b (en) « The 5 Best Independent Dance Labels of 2017 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  36. a b et c (en) Cédric Rouquette, « Ces trois labels français incarnent l'image la plus juste et stimulante de l'offre de musique actuelle », Slate,‎ (lire en ligne).
  37. Webb 2010, p. 135, 137.
  38. (en) Laurent Fintoni, « In an orbit of its own: An oral history of Planet Mu », Fact,‎ (lire en ligne).
  39. Webb 2010, p. 134-135.
  40. Ludovic Rambaud, « Spinnin' intègre la major Warner Music Group », DJ Magazine,‎ (lire en ligne).
  41. Pottier 2015, PJ Harvey – Dry : Too Pure (1992).
  42. (en) « Ultimae Records sortira la compilation "Fahrenheit Project Part 5". », sur MusiqueRadio (consulté le ).
  43. Johanna Seban, « Quel avenir pour le disque ? : le rachat d'EMI (1/2) », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  44. Laurent Conreur, « Vinilkosmo : le poulailler aux disques d'or », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne).
  45. Antoine Bourquin, « Lancement de Trace Music Star : retour sur le label Wati B », sur Trace, (consulté le ).

BibliographieModifier

Liens externesModifier