Liste de jeux vidéo Dragon Ball

page de liste de Wikipédia

Crystal Clear app package games.svg   Liste des listes de jeux vidéo 

Le manga d’Akira Toriyama, Dragon Ball, et plus particulièrement la seconde partie de son adaptation animée, Dragon Ball Z, ont fait l’objet de nombreuses adaptations vidéo-ludiques. Il s’agit majoritairement de jeux de combat mettant en scène les différents combattants qui apparaissent au cours de l’histoire. Bien que l’histoire du manga soit achevée depuis 1996, des jeux vidéo continuent de paraître sur toutes les consoles de jeux grand public, faisant de la série l’une des plus prolifiques de l’histoire du jeu vidéo[1].

SérieModifier

ConsoleModifier

Jeux consolesModifier

Années 1980Modifier


Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

1986 - Epoch Cassette Vision

Notes
  • Premier jeu de la franchise Dragon Ball, il s'agit de la seule production dans laquelle la société Bandai n'est pas impliquée.
  • Le jeu est développé par la société japonaise de jouets, Epoch[2].

Date(s) de sortie d’origine
  [3]
Année(s) de sortie par plate-forme

1986 - Nintendo Entertainment System

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [8]
Année(s) de sortie par plate-forme

1988 - Nintendo Entertainment System

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [8]
Année(s) de sortie par plate-forme

1989 - Nintendo Entertainment System
2003 - WonderSwan Color

Notes

Années 1990Modifier


Date(s) de sortie d’origine
  [11]
Année(s) de sortie par plate-forme

1990 - Nintendo Entertainment System

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [8]
Année(s) de sortie par plate-forme

1991 - Nintendo Entertainment System

Notes
  • Dragon Ball Z II: Gekishin Freeza!! est la suite de Dragon Ball Z: Kyōshū! Saiyajin, le jeu reprend l'arc Namek.
  • Comme le précédent jeu, II: Gekishin Freeza n'est publié qu'au Japon en 1991[12].

Date(s) de sortie d’origine
  [13]
Année(s) de sortie par plate-forme

1992 - Super Famicom

Notes
  • Premier Dragon Ball Z publié sur Super Famicom, il s'agit d'un remake combinant les deux précédents jeux sortis sur Famicom : Dragon Ball Z: Kyōshū! Saiyajin et Dragon Ball Z II: Gekishin Freeza!![9].

Date(s) de sortie d’origine
  [8],[10]
Année(s) de sortie par plate-forme

1992 - Nintendo Entertainment System

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [8]
Année(s) de sortie par plate-forme

1992 - Nintendo Entertainment System

Notes
  • Jeu de combat fournit avec le lecteur de cartes Datach (en) qui se branche directement à la console, chaque carte insérée permet de sélectionner un combattant[12].

Date(s) de sortie d’origine
  [14]
 
Année(s) de sortie par plate-forme

1993 - Super Nintendo

Notes
  • Premier jeu de la série Super Butōden, le titre est de nouveau édité en France ainsi qu'en Espagne en 1993[12],[15],[16].
  • Au Japon, le jeu s'est s'écoulé à 1,3 million d'exemplaires deux mois après sa sortie[17].
  • En France, le jeu s'est écoulé à 45 000 exemplaires, faisant du titre la meilleure vente d'un jeu Bandai sur Super Nintendo lors de cette période[18].
  • Le jeu bénéficie d'une traduction française qui comporte des erreurs en raisons des limitations techniques[19]. Le japonais ne possède ni accents ni genre, les phrases japonaises n'ont pu être complètement traduites à l'écran sur la version française. La limite maximale d'affichage est de 30 lettres[19].

Date(s) de sortie d’origine
  [20]
Année(s) de sortie par plate-forme

1993 - Nintendo Entertainment System

Notes
  • Il s'agit du dernier jeu Dragon Ball à paraître sur Famicom, le titre est un jeu de rôle avec un système de cartes et comprend une histoire originale[12].

Date(s) de sortie d’origine
 
  [21]
Année(s) de sortie par plate-forme

1993 - Super Nintendo

Notes
  • Deuxième épisode de la série Super Butōden, le jeu est intitulé Dragon Ball Z : La Légende Saien en France et est publié en juin 1994[21],[22].
  • Comme pour le premier jeu, le second volet est localisé en français, les limitations techniques permettent d'afficher 39 lettres à l'écran (contre 30 lettres pour le précédent jeu)[19].

Date(s) de sortie d’origine
  [23]
  [24]
Année(s) de sortie par plate-forme

1994 - Mega Drive

Notes
  • Seul et unique épisode à paraître sur Mega Drive, le jeu est publié en France le sous le titre de Dragon Ball Z : L'Appel du destin[24].
  • Le jeu est également publié en Espagne lors de la même date[25].

Date(s) de sortie d’origine
  [26]
  [27]
Année(s) de sortie par plate-forme

1994 - Super Nintendo

Notes
  • Troisième épisode de la série Super Butōden, le jeu est comme dans les deux précédents volets, traduit en français et porte le titre de Dragon Ball Z : Ultime Menace[27].
  • Il s'agit également du seul jeu de la série à ne pas proposer de mode histoire.

Date(s) de sortie d’origine
  [28],[29]
Année(s) de sortie par plate-forme

1994 - PC Engine

Notes
  • Unique épisode de la franchise Dragon Ball Z à paraître sur la PC Engine, le jeu contient notamment des séquences animées entre les combats grâce au support CD de la console[30].
  • Le concept des combats sera repris quelques années plus tard sur Sega Saturn avec Dragon Ball Z: The Legend.

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

1995 - Super Nintendo

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [32],[33]
Année(s) de sortie par plate-forme

1995 - PlayStation

Notes
  • Premier titre Dragon Ball Z à être édité sur PlayStation, il s'agit d'un jeu de combat en 2D avec des arrières-plans en 3D[34].
  • Le titre Ultimate Battle 22 signifie qu'il y a une liste de 22 combattants jouables, la liste s'étend avec 5 personnages supplémentaires à l'aide d'un code, l'écran titre change alors en Ultimate Battle 27[35].

Date(s) de sortie d’origine
  [36]
Année(s) de sortie par plate-forme

1995 - Super Famicom

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [38]
Année(s) de sortie par plate-forme

1995 - Sega Saturn

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [40]
Année(s) de sortie par plate-forme

1996 - Super Nintendo

Notes
  • Dernier jeu de combat Dragon Ball Z à être édité sur Super Nintendo, le titre est publié également en Europe en février 1997.

Date(s) de sortie d’origine
  [41],[42]
 
Année(s) de sortie par plate-forme

1996 - PlayStation, Sega Saturn

Notes
  • Dragon Ball Z: The Legend est publié au Japon sur PlayStation[41] et Sega Saturn[42], les versions françaises[43] et espagnoles[44] ne sont publiées que sur Sega Saturn.
  • Les versions PlayStation et Saturn se sont vendues environ entre 297 527 et 320 000 exemplaires combinés durant leur commercialisation au Japon[10].

Date(s) de sortie d’origine
  [45]
Année(s) de sortie par plate-forme

1997 - PlayStation

Notes
  • Premier jeu de la série à utiliser un rendu en trois dimensions, il s'agit également du dernier épisode publié sur la PlayStation.
  • Le jeu propose des combattants de Dragon Ball Z et Dragon Ball GT.
  • Les versions japonaises et européennes du jeu portent le titre de Dragon Ball Final Bout alors que la version nord-américaine se différencie légèrement où le jeu s'intitule Dragon Ball GT Final Bout[46].
  • En France, le jeu s'est écoulé à 75 000 exemplaire sur l'année 1997[47].

Années 2000Modifier


Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2002 - PlayStation 2
2003 - GameCube

Notes

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2003 - PlayStation 2
2004 - GameCube

Notes
  • Deuxième jeu de la série Budokai, le jeu est d'abord publié sur PlayStation 2, puis GameCube l'année suivante, la version européenne GameCube comporte quelques nouveautés telles que la possibilité d'activer les voix japonaises, une difficulé plus élevée ou encore des arènes disponibles de nuit[50],[51],[52]

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2004 - PlayStation 2

Notes
  • Troisième épisode de la série Budokai, le jeu présente des personnages extérieurs à l'histoire principale tels que Bardock, Broly, Gogeta ou encore Cooler[53].

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2005 - PlayStation 2, GameCube, Xbox

Notes
  • Le jeu est développé par le studio américain Avalanche Software, première fois qu'un jeu Dragon Ball Z n'est pas développé par un studio japonais[54] .
  • Premier jeu Dragon Ball Z à être édité sur Xbox[54].

Date(s) de sortie d’origine
 
  [55]
Année(s) de sortie par plate-forme

2005 - PlayStation 2

Notes
  • Le jeu est publié au Japon sous le titre de Dragon Ball Z: Sparking! (ドラゴンボールZ Sparking!?), en Amérique du Nord, le soft est édité sous le titre de Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi[56].
  • En France, la sortie du jeu est avancée à deux reprises, d'abord prévue le , le mois de sortie des précédentsBudokai, puis le [57], le jeu est finalement publié le [55].

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2005 - Arcade
2006 - PlayStation 2

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [61]
Année(s) de sortie par plate-forme

2006 - PlayStation 2
2007 - Wii

Notes
  • Le jeu est publié au Japon sous le titre de Dragon Ball Z: Sparking! NEO (ドラゴンボールZ Sparking! NEO, Doragon Bōru Zetto Supākingu! Neo?)[61].
  • Le jeu est d'abord édité sur PlayStation 2 puis est porté sur Wii une année après[62].

Date(s) de sortie d’origine
  [63]
Année(s) de sortie par plate-forme

2007 - PlayStation 2, Wii

Notes
  • Le jeu est publié au Japon sous le titre de Dragon Ball Z: Sparking! METEOR (ド ラ ゴ ン ボ ー ル Z Sparking! METEOR?)[63].
  • Le jeu dispose de plus de 150 personnages jouables, les développeurs ont intégré des personnages inédits jamais utilisés dans un jeu Dragon Ball Z, tels que le Roi Vegeta, Babidi, Suu Shenron, C-8, Nail ou encore Aralé[64],[65].

Date(s) de sortie d’origine
  [66]
Année(s) de sortie par plate-forme

2008 - PlayStation 3, Xbox 360

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [68]
Année(s) de sortie par plate-forme

2008 - PlayStation 2

Notes
  • Dernier épisode publié par Atari et également dernier épisode Dragon Ball Z à paraître sur PlayStation 2.

Date(s) de sortie d’origine
  [69]
Année(s) de sortie par plate-forme

2009 - Wii

Notes

Date(s) de sortie d’origine
  [71]
Année(s) de sortie par plate-forme

2009 - PlayStation 3, Xbox 360

Notes

Années 2010Modifier


Date(s) de sortie d’origine
  [73]
Année(s) de sortie par plate-forme

2010 - PlayStation 3, Xbox 360

Notes
  • Les musiques du jeu, composées par Kenji Yamamoto, ont été remplacées quelques temps plus tard suite à son renvoi en raison de plagiat, par la bande son du jeu Budokai Tenkaichi 2[74],[75].
  • La chanson d'introduction , Battle of Omega, est interprétée par Hironobu Kageyama[76].

Date(s) de sortie d’origine
  [77]
Année(s) de sortie par plate-forme

2011 - PlayStation 3, Xbox 360

Notes
  • Le jeu est publié au Japon sous le titre de Dragon Ball: Ultimate Blast (ドラゴンボールアルティメットブラスト, Doragon Bōru Arutimetto Burasuto?) le [77].
  • Le jeu avait pour titre provisoire Dragon Ball Game Project Age 2011[78].

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2012 - Xbox 360

Notes
  • Jeu de combat à la première personne utilisant le périphérique Kinect de la xbox 360.

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2014 - PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation Vita

Notes
  • Premier jeu Dragon Ball Z développé par le studio japonais, Artdink[79].
  • Au , le jeu s'est écoulé à 620 000 exemplaires à travers le monde[80].

Date(s) de sortie d’origine
  [81]
Année(s) de sortie par plate-forme

2015- PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Windows

Notes

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2016 - PlayStation 4, Xbox One, Windows
2017 - Nintendo Switch

Notes
  • Premier jeu Dragon Ball Z à être édité sur la Nintendo Switch[84].
  • Le jeu s'est écoulé à plus de 7 millions de jeux vendus dans le monde[85].

Date(s) de sortie d’origine
   
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2018 - PlayStation 4, Xbox One, Windows, Nintendo Switch

Notes
  • Au mois de décembre 2020, le titre s'est écoulé à plus de 6 millions de copies vendues à travers le monde[86].

Années 2020Modifier


Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2020 - PlayStation 4, Xbox 360, Windows

Notes
  • Premier jeu Dragon Ball Z développé par le studio japonais CyberConnect2.

Jeux portablesModifier


Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2002 - Game Boy Advance

Notes
  • Jeu action-RPG qui tient sur une cartouche de 64 Megabits, Goku peut intéragir avec plus de 75 personnages[87],[88],[89].

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2002 - Game Boy Color


Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

Date(s) de sortie d’origine
Année(s) de sortie par plate-forme

Date(s) de sortie d’origine
 
Année(s) de sortie par plate-forme

2004 - Game Boy Advance

Notes
  • Beat them all en 2D développé par Dimps, le joueur incarne Son Goku et retrace les origines de Dragon Ball[90].
  • Une fois le scénario terminé, le joueur a la possibilité de recommencer l'aventure avec Krilin, où la difficulté y est plus élevée[90].

Date(s) de sortie d’origine
Année(s) de sortie par plate-forme

Date(s) de sortie d’origine
Année(s) de sortie par plate-forme

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. (en) https://archive.org/stream/GameOnUSA/Game_On_USA_07#page/n9/mode/2up/search/donkey+Kong
  2. (ja) Isao Yamazaki, 家庭用ゲーム機コンプリート ガイド, Shufunotomo,‎ , 160 p. (ISBN 978-4072929711), p. 59.
  3. a et b (ja) « ドラゴンボール 神龍の謎 », Famitsu, no 10,‎ , p. 74.
  4. (fr) Misoju, « DragonBall », Joystick, no 6,‎ , p. 87.
  5. (fr) « Dragon Ball », MSX News, no 37,‎ , p. 46
  6. (fr) Alain Huyghues-Lacour, « Rolling Softs - Dragon Ball », Tilt, no 82,‎ , p. 94.
  7. (fr) « Dragon Ball (Dragon Ball, Le mystère du Maître-Dragon) », Joypad, no 31,‎ , p. 87.
  8. a b c d et e (ja) Isao Yamazaki, ファミコンコンプリートガイド, Shufunotomo,‎ , 320 p. (ISBN 978-4074176397), p. 311.
  9. a b et c (fr) « Dragon Ball (Daimao Gyakushu - Gokuh Den) / DBZ (Ghogeki Saya-Jin ! - Saya-Jin Densetsu) », Joypad, no 31,‎ , p. 88.
  10. a b et c (ja) Dragon Ball 30Th Anniversary, Shūeisha, , 248 p. (ISBN 978-4-08-792505-0).
  11. a et b (ja) « ドラゴンボールZ 強襲!サイヤ人 », Famitsu, no 112,‎ .
  12. a b c d et e (fr) « DBZ (Saikai, Tenkaichi Budokai - Seishin! Freeza! - Cho Butuden - Nessen! Jinzoningen! - Gaiden: Saya-Jin Zetsumetsu Keikaku », Joypad, no 31,‎ , p. 89.
  13. (ja) « ドラゴンボールZ 超サイヤ伝説 », Famitsu, no 163,‎ , p. 2-3.
  14. (ja) « ドラゴンボールZ 超武闘伝 », Famitsu, no 226,‎ , p. 37.
  15. (fr) « Dragon Ball Z », Joypad, no 24,‎ , p. 118.
  16. (es) « Dragon Ball Z », Nintendo Acción, no 12,‎ , p. 44-47.
  17. (ja) « ドラゴンボールZ外伝 -サイヤ人絶滅計画 », V Jump, no 11,‎ , p. 49-53.
  18. (fr) « Bandaï : Un géant se remue », Super Power, no 19,‎ , p. 90-91.
  19. a b et c (fr) « DBZ Action Game 2 Version Française - Interview de Sylvie Bomstein », Super Power, no 19,‎ , p. 92-93.
  20. (ja) 大好き! ファミコン倶楽部mini, Kasakura Publishing,‎ , 96 p. (ISBN 978-4773058192), p. 89.
  21. a et b (fr) « Dragon Ball Z 2 », Nintendo Player, no 21,‎ , p. 28-31.
  22. (fr) « Dragon Ball Z La Légende Saïen », Nintendo Player, no 22,‎ , p. 53-65.
  23. (ja) « ドラゴンボールZ 武勇烈伝 », Beep! MegaDrive,‎ , p. 5, 46-48.
  24. a et b (fr) « Dragon Ball Z Megadrive / Bandaï », MEGA Force, no 28,‎ , p. 12.
  25. (es) « Dragon Ball Z Son Goku, Genio Y Figura », Hobby Consolas, no 33,‎ , p. 64-68.
  26. (ja) « ドラゴンボールZ 超武闘伝3 », V Jump,‎ .
  27. a et b (fr) « Dragon Ball Z 3 : Ultime Menace », Consoles +, no 39,‎ , p. 13.
  28. (ja) « ドラゴンボールZ 偉大なる孫悟空伝説 », Dengeki PC Engine, no 23,‎ , p. 50-53.
  29. (ja) « ドラゴンボールZ 偉大なる孫悟空伝説 », PC Engine Fan,‎ , p. 58-59.
  30. (fr) « Dragon Ball Z - PCE Super CD-ROM Review », Consoles +, no 39,‎ , p. 138-139.
  31. (fr) « Dragon Ball Z », Player One, no 53,‎ , p. 50-51.
  32. (ja) « ドラゴンボールZ アルティメイトバトル22 », V Jump,‎ , p. 40-41.
  33. (ja) « ドラゴンボールZ アルティメイトバトル22 », V Jump,‎ , p. 34-36.
  34. (fr) « Dragon Ball Z Ultimate Battle 22 », Consoles +, no 46,‎ , p. 124-125.
  35. (fr) « Dragon Ball Z PlayStation », Player One, no 56,‎ , p. 68-69.
  36. (ja) « ドラゴンボールZ 超悟空伝 覚醒編 », V Jump,‎ , advert..
  37. (fr) « Dragon Ball Z Kakuseihen », Player One, no 58,‎ , p. 54-55.
  38. (ja) « ドラゴンボールZ 真武闘伝 », Sega Saturn Magazine,‎ , p. 8-9, 134-136.
  39. (fr) « Dragon Ball Z Shinbutuden » (supplément), Joypad, no 48,‎ , p. 12-15.
  40. (ja) « DRAGON BALL Z ドラゴンボールZ ハイパー ディメンション », V Jump,‎ , advert..
  41. a et b (ja) « ドラゴンボールZ 偉大なるドラゴンボール伝説 », The PlayStation, vol. 28,‎ , p. 91.
  42. a et b (ja) « ドラゴンボールZ 偉大なるドラゴンボール伝説 », Sega Saturn Magazine, vol. 10,‎ , p. 230.
  43. (fr) « Dragonball Z Densetsu », Consoles +, no 62,‎ , p. 85.
  44. (es) « Dragon Ball Z The Legend » (Sega Saturn), Hobby Consolas, no 64,‎ , p. 17, 76-78.
  45. (ja) « Dragon Ball Final Bout ドラゴンボール ファイナルバウト », PlayStation Magazine, vol. 59,‎ , advert..
  46. (en) « Dragon Ball GT Final Bout », Next Generation, no 39,‎ , p. 109-110.
  47. (fr) « Dragon Ball : le dernier combat ? », Consoles +, no 74,‎ , p. 62-64.
  48. (fr) « Dragon Ball Z », Consoles +, no 131,‎ , p. 136-137.
  49. (fr) « Dragon Ball Z Budokai », Nintendo, le magazine officiel, no 17,‎ , p. 98-98.
  50. (fr) « DBZ Budokai 2 sur GameCube », sur gamekyo.com, .
  51. (fr) « Dragon Ball Z Budokai 2 », Nintendo, le magazine officiel, no 31,‎ , p. 36-40.
  52. (fr) « Dragon Ball Z Budokai 2 », Nintendo, le magazine officiel, no 32,‎ , p. 60-63.
  53. « Dragonball Z - Budokai 3 », Consoles +, no 155,‎ , p. 112-115.
  54. a et b (en) « Dragon Ball Z: Sagas », Official Xbox Magazine, no 45,‎ , p. 88.
  55. a et b (fr) « Preview : Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi - PS2 », .
  56. (fr) « E3 : Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi », sur jeuxvideo.com,
  57. (fr) « DBZ - Budokai Tenkaichi : l'épisode ultime », Consoles +, no 165,‎ , p. 66.
  58. (en) « JAMMA 2005: Super Dragon Ball Z », sur ign.com, .
  59. (ja) « 超ドラゴンボールZ », Arcadia, no 65,‎ , p. 142.
  60. (fr) « Super DBZ sur PS2 », sur jeuxactu.com, .
  61. a et b (ja) « ドラゴンボールZ Sparking! NEO », V Jump,‎ , p. 49.
  62. (fr) « Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2 », Nintendo, le magazine officiel, no 51,‎ , p. 30-31.
  63. a et b (ja) « ド ラ ゴ ン ボ ー ル Z Sparking! METEOR », V Jump,‎ , p. 2.
  64. (fr) « Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 », Nintendo, le magazine officiel, no 62,‎ , p. 40-41.
  65. (fr) « Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 », Nintendo, le magazine officiel, no 63,‎ , p. 27.
  66. a et b (ja) « ドラゴンボールZ バーストリミット », V Jump,‎ , advert..
  67. (fr) « Dragon Ball Z Burst Limit », Xbox 360 Magazine, no 32,‎ , p. 24-25.
  68. (ja) « ドラゴンボールZ インフィニットワールド », V Jump,‎ .
  69. (ja) « ドラゴンボール天下一大冒険 », sur nintendo.co.jp.
  70. (fr) « Test Dragon Ball Revenge of King Piccolo », sur jeuxvideo.com, .
  71. (ja) « ドラゴンボール レイジングブラスト », V Jump,‎ , advert..
  72. (en) Anoop Gantayat, « PSP go Falters in Japan », sur ign.com, .
  73. (ja) « ドラゴンボール レイジングブラスト 2 Return & Come », V Jump,‎ , p. 92-93.
  74. (fr) « Kenji la Malice versus Toei/Bandai », sur gamekult.com, .
  75. (fr) « Kenji Yamamoto et le scandale de plagiat dans Dragon Ball », sur teammanga.fr,
  76. (fr+en) « Dragon Ball Raging Blast 2 : Battle of Omega », sur discogs.com
  77. a et b (ja) « ドラゴンボール アルティメットブラスト », sur jp.playstation.com.
  78. (fr) « LVL UP 11 > Dragon Ball Game Project Age 2011 à la Japan Expo ! », sur gameblog.fr, .
  79. (fr+en) Jake Magee, « Dragon Ball Z: Battle of Z - Critique », sur fr.ign.com, .
  80. (en) « NAMCO BANDAI Holdings Inc », sur bandainamco.co.jp.
  81. (en) « Dragon Ball Xenoverse Slated for February 5 in Japan », sur animenewsnetwork.com, .
  82. (en) « Dragon Ball Xenoverse Ships Over 3.13 Million; Sequel Now Looking Likely », sur attackofthefanboy.com, .
  83. (en) « Dragon Ball Xenoverse shipments top 3.13 million », sur gematsu.com, .
  84. (ja) « ドラゴンボール ゼノバース2 for Nintendo Switch », sur store-jp.nintendo.com.
  85. (en) « DRAGON BALL XENOVERSE 2: New DLC Character and 7-Day Consecutive World Tournament », sur bandainamcoent.eu, .
  86. (fr) « Dragon Ball FighterZ rejoint Dragon Ball Xenoverse 2 avec 6 millions de ventes », sur gamekult.com, .
  87. (en) « Dragon Ball Z: The Legacy of Goku », Nintendo Power, no 156,‎ , p. 142.
  88. (fr) « Dragon Ball Z: The Legacy of Goku », Nintendo, le magazine officiel, no 1,‎ , p. 8.
  89. (fr) « Dragon Ball Z: The Legacy of Goku », Nintendo, le magazine officiel, no 3,‎ , p. 6-8.
  90. a et b (fr) « Dragon Ball Advanced Adventure », Consoles +, no 161,‎ , p. 106-107.

Article connexeModifier