Ouvrir le menu principal

Liste d'idiotismes chromatiques français

liste d'un projet Wikimedia

La langue française comprend de nombreux idiotismes chromatiques (des idiotismes utilisant les couleurs), dont un certain nombre sont mentionnés ci-dessous.

Sommaire

Idiotismes avec couleur(s) lui-mêmeModifier

  • « en voir de toutes les couleurs » : subir de dures épreuves.
  • « couleur locale » : se dit d'un paysage, d'un vêtement, d'un comportement... très caractéristique d'un pays, d'une ville...
  • « sous couleur de » : sous prétexte de
  • « annoncer la couleur » : dire clairement ses intentions
  • « prendre des couleurs » : bronzer

BlancModifier

  • « donner carte blanche (à...) » : laisser l'initiative, donner toute latitude à quelqu'un.
  • « être blanc comme neige » : être innocent.
  • « être blanc comme un linge » : avoir le teint pâle ; consécutivement à une grande frayeur.
  • « bonnet blanc et blanc bonnet » : la même chose ; se dit de deux situations totalement équivalentes.
  • « se faire des cheveux blancs » : s'inquiéter, s'affoler, se faire de gros soucis.
  • « cousu de fil blanc » : fait avec de grosses astuces ; énigme sans imagination.
  • « saigner à blanc » : épuiser toutes les ressources vitales.
  • « montrer patte blanche » : prouver son identité, démontrer sa bonne foi.
  • « faire chou blanc » : subir un échec, échouer.

BleuModifier

  • « un bleu » : un débutant
  • « fleur bleue » : sentimental, romantique.
  • « une peur bleue » : une peur terrible.
  • « un steak bleu » : à peine cuit, très saignant.
  • « sang bleu » : sang noble

GrisModifier

  • « gris » : éméché
  • « faire grise mine » : réserver à quelqu'un un mauvais accueil
  • « se faire des cheveux gris » : se faire du souci.
  • « la nuit, tous les chats sont gris » : la nuit supprime les différences entre les personnes; dans certaines situations on n'a pas à craindre de se faire repérer.

JauneModifier

  • « un jaune » : salarié qui refuse de participer à une grève de sa corporation ou de son entreprise (péjoratif).
  • « un jaune » : un apéritif anisé, un pastis.
  • « rire jaune » : rire à contrecœur, sans en avoir envie, parce qu'on est en réalité dépité de ce que l'on vient d'entendre ou de voir.

MarronModifier

  • « avocat marron » : avocat véreux ne respectant pas la déontologie de son ordre.
  • « être marron » : s'être fait avoir par quelqu'un

NoirModifier

  • « broyer du noir » : être déprimé.
  • « avoir des idées noires » : être déprimé.
  • « gueules noires » : les mineurs, les conducteurs de train (du temps des locomotives à vapeur).
  • « travail au noir » : travail clandestin, informel, non déclaré.
  • « marché noir » : marché clandestin.
  • « noir de monde » : se dit d'un lieu où la foule s'entasse.
  • « liste noire » : ensemble de personnes qui sont exclues de l’accès à un emploi, une fonction, un lieu...
  • « série noire » : suite de catastrophes.
  • « mettre noir sur blanc » : mettre par écrit.
  • « mouton noir » : personne qui sort de la norme, avec une connotation péjorative.

RoseModifier

  • « voir la vie en rose » : ne considérer que le bon côté des choses, être très (trop) optimiste.

RougeModifier

  • « voir rouge » : se mettre très en colère
  • « être dans le rouge » : atteindre un niveau d'alerte (cfr infra); avoir une comptabilité déficitaire.
  • « tirer à boulet(s) rouge(s) » : s'en prendre verbalement à une personne, une situation, une idée avec une grande violence.
  • « alerte rouge » : alerte maximum, signalant un danger imminent auquel il est impératif de faire face.
  • « lanterne rouge » : dernier d'une course cycliste, dernier d'un groupe de concurrents en général.
  • « gros rouge qui tache (plus rare) » : piquette
  • « petit rouge » : verre de vin rouge
  • « liste rouge » : liste contenant des informations sensibles. Liste de numéros de téléphone non-diffusés dans l'annuaire. Liste d'espèces vulnérables ou en voie de disparition.

VertModifier

  • « être vert » : avoir un sentiment de déception, voire d'injustice (être dégoûté)
  • « avoir la main verte » : être bon en jardinage
  • « le billet vert » : le dollar (qui est effectivement de couleur verte)
  • « se mettre au vert » : aller se reposer dans un endroit tranquille, à la campagne, prendre des vacances.
  • « en voir des vertes et des pas mûres » : subir des épreuves très difficiles.
  • « donner le feu vert à quelqu'un » : l'autoriser à entreprendre un projet.
  • « chou vert et vert chou » : la même chose ; se dit de deux situations totalement équivalentes (expression belge)
  • « les petits hommes verts » : les extraterrestres (d'après la littérature de science-fiction, notamment les martiens)
  • « les vertes années, un vieillard encore vert » : être en pleine forme.
  • « mettre un animal au vert » : le nourrir de produits frais, naturels.
  • « avoir le feu vert » : être autorisé à…
  • « recevoir une volée de bois vert » : recevoir une série de coups violents (le bois vert fait plus mal que le bois sec).
  • « la langue verte » désigne le fait de parler crûment. D'où l'adverbe vertement au sens de rudement : critiquer, engueuler vertement.
  • « penser vert » : penser à l'environnement
  • « être vert de jalousie ou vert de rage » : ressentir un sentiment violent de jalousie ou de rage envers quelqu'un

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier