Ouvrir le menu principal

Lise Denis

administratrice, fonctionnaire et femme politique québécoise

Lise Denis
Illustration.
Lise Denis en 2013.
Fonctions
Ministre déléguée à la Condition féminine

(1 mois et 26 jours)
Gouvernement Gouvernement Pierre Marc Johnson
Prédécesseur Pauline Marois
Successeur Monique Gagnon-Tremblay
Biographie
Date de naissance
Parti politique Parti québécois
Diplômé de Université du Québec à Montréal
Profession Administratrice d'organismes de santé

Lise Denis (née en 1947 ou 1948[1]) est une administratrice, fonctionnaire et, brièvement, femme politique québécoise.

Sommaire

BiographieModifier

Lise Denis détient depuis 1980 une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l'École des sciences de la gestion de l'université du Québec à Montréal[2]. Considérée comme proche du ministre des Affaires sociales du Québec, Pierre Marc Johnson, elle a été pressentie en 1983 pour diriger le nouveau Secrétariat à la jeunesse, mais n'a pu obtenir le poste car une autre candidate était favorisée par le premier ministre René Lévesque[3]. Par la suite elle devient en 1984 directrice générale de l'Association des centres de services sociaux du Québec, poste qu'elle conserve jusqu'en 1993[4]. Entretemps, Pierre Marc Johnson, devenu premier ministre, la fait entrer le 16 octobre 1985 dans son Conseil des ministres, bien qu'elle ne soit pas députée. La règle parlementaire veut qu'une personne ainsi nommée doit se faire élire aussitôt que possible pour conserver son poste. Elle a été candidate pour le Parti québécois aux élections générales suivantes dans la circonscription de Rosemont, mais a été défaite par 3065 voix[5].

Elle a poursuivi par la suite sa carrière d'administratrice et de haut fonctionnaire, devenant en 1993 directrice générale de la Régie régionale de la santé de Laval, puis en 1994 vice-présidente exécutive de la Conférence des régies régionales de la santé et des services sociaux du Québec[4]. Elle accède en 1998 au poste de sous-ministre du Ministère de la Santé et des Services sociaux[6], puis l'année suivante à celui de sous-ministre au Ministère des Régions[7]. Elle occupe également le poste de Protecteur des usagers en matière de santé et de services sociaux[4].

En 2006, elle devient directrice générale de l'Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS)[4], un organisme qui regroupe 125 établissements québécois. Elle s'est employée à faire en sorte que les établissements de santé aient un plus grande présence sur la place publique[1] et à réclamer un meilleur financement pour les hôpitaux[8]. En décembre 2012, elle a pris sa retraite à l'âge de 64 ans. Cependant, elle œuvre toujours (en 2014) en tant que conseillère spéciale en santé chez TACT Intelligence-conseil[9].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Amélie Daoust-Boisvert, « Le sentiment du devoir accompli : Lise Denis a dirigé l’AQESSS au cours des sept dernières années », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  2. Lise Denis admise à l'Ordre national du Québec, sur le site de l'ÉSG UQÀM
  3. Jean-Pierre Charbonneau, À découvert, Montréal, Éditions Fides, , 371 p. (ISBN 9782762127911, lire en ligne), p. 139
  4. a b c et d L'AQESSS annonce la nomination de Mme Lise Denis à titre de directrice générale, sur le site de l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux
  5. Résultats électoraux de Rosemont, sur le site de l'Assemblée nationale du Québec
  6. [PDF] Décret de nomination comme sous-ministre de la Santé et des Services sociaux
  7. [PDF] Décret de nomination comme sous-ministre des Régions
  8. Denis Lessard, « Financement: le nombre de chirurgies diminuera, selon les hôpitaux », La Presse,‎ (lire en ligne)
  9. Site de TACT Intelligence-conseil
  10. Citation à l'Ordre national du Québec

Voir aussiModifier