Lioubov Polichtchouk

actrice russe
Lioubov Polichtchouk
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Любовь Григорьевна ПолищукVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Любовь Григорьевна ПолищукVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Période d'activité
Conjoints
Valeri Arkadievitch Makarov (d) (de à )
Sergueï Viktorovitch Tsegal (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Alexei Makarov (en)
Marietta Sergueïevna Tsigal-Polichtchouk (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Artiste du peuple de la Fédération de Russie
Artiste émérite de la RSFSR (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lioubov Grigorievna Polichtchouk (en russe : Любовь Григорьевнa Полищук) est une actrice russe, née le , morte le (à 57 ans)[1].

BiographieModifier

Lioubov Polichtchouk est la fille de Grigori Mefodievitch Polichtchouk descendant des Cosaques du Don - ouvrier des chemins de fer, et de son épouse, Olga Panteleïevna, couturière. À la fin de ses études secondaires, elle se produit à la philharmonie d'Omsk au sein de l'ensemble vocal Omitchi na estrade. Elle suit une formation à l'atelier des Arts de la Scène de toute la Russie de Leonid Maslioukov à Moscou[1]. Diplômée en 1967, elle se produit comme artiste de stand-up à Omsk. La plupart de ses textes sont écrits par Marian Belenki. Quand le directeur artistique de la philharmonie d'Omsk, Youri Yourovski, prend le poste de directeur de la compagnie d’État Rosconcert, il aide Lioubov Polichtchouk à entrer au Music-hall de Moscou, qu'elle quitte en 1979, pour le Théâtre des Miniatures devenu par la suite Théâtre Ermitage (ru), où elle travaille jusqu'en 1988[1],[2].

Après une petite figuration dans le Skvorets i Lira de Grigori Aleksandrov en 1974, Lioubov Polichtchouk décroche un petit rôle muet dans l'adaptation des Douze Chaises de Mark Zakharov (1976). Son tango avec Andreï Mironov marque les esprits.

En 1985, Lioubov Polichtchouk obtient le diplôme de l'Académie russe des arts du théâtre dont elle a suivi les études en cours du soir[1].

En 1994, elle est nommée Artiste du peuple de la Fédération de Russie.

En 2005, on lui découvre un sarcome de la colonne vertébrale. Malgré le traitement et l'opération, la maladie progresse et pour continuer de jouer son dernier rôle dans la série télévisée My Fair Nanny l'actrice a recours à de puissants antalgiques. Elle meurt à son domicile à Bolchoï Kazeny pereoulok. Elle est enterrée au cimetière Troïekourovskoïe[3].

Vie privéeModifier

Le premier époux de l'actrice est Valeri Konstantinovitch Makarov (1947-1992) originaire d'Omsk. Leur fils acteur Alekseï Makarov, né en 1972, est connu sous le nom de scène Alekseï Polichtchouk[4]. Elle se remarie avec Sergueï Tsygal (ru) diplômé de l'Université d'État de Moscou - artiste graveur et animateur d'émissions culinaires[5], dont elle a une fille Marietta Tsygal-Polichtchouk (ru) née en 1984 - animatrice radio[4].

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (ru) « Биография народной артистки России Любови Полищук », sur ria.ru,‎ (consulté le )
  2. (ru) « Любовь Григорьевна Полищук », sur ermitazh.theatre.ru (consulté le )
  3. (ru) Ян Смирницкий, « “Я жить хочу!” Москва поклонилась Любови Полищук », sur mk.ru,‎ (consulté le )
  4. a et b (ru) « Алексей Макаров: «Любовь Полищук никогда не была абсолютно счастлива» », sur aif.ru,‎ (consulté le )
  5. (ru) Ирина Ларионова, « Цигаль в Петрозаводске », sur gov.karelia.ru,‎ (consulté le )

Liens externesModifier