Lioubov Orlova

actrice et chanteuse soviétique
Lioubov Orlova
Lyubov Orlova.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Conjoint
Autres informations
Membre de
Union des cinéastes de l'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tessiture
Instrument
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Prix Staline ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Médaille du 800e anniversaire de Moscou (en)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique
Artiste du peuple de la RSFSR (en)
Artiste émérite de la RSFSR (en)
Médaille du centenaire de la naissance de Lénine (en)
Médaille « Pour le développement des terres vierges » (en)
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Médaille pour la défense du Caucase
Ordre de Lénine
Artiste du peuple de l'URSS
Prix Staline ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Lioubov Petrovna Orlova (russe : Любовь Петровна Орлова) est une actrice russe et soviétique, née le à Zvenigorod (Empire russe) et décédée le à Moscou (Union soviétique). Elle obtient deux prix Staline en 1941 puis 1950, année où elle est également au rang d'Artiste du peuple de l'URSS. Elle fut la deuxième épouse du réalisateur Grigori Aleksandrov.

Lyubov Orlova avec Léonid Outiossov et Fiodor Kurikhine dans Joyeux Garçons.

BiographieModifier

Lioubov Orlova est de formation une chanteuse-danseuse. Elle commence sur scène au Théâtre d'art de Moscou en 1926. Huit ans plus tard, elle débute au dans La Nuit de Saint-Pétersbourg. Son mari, Grigori Alexandrov, fait d'elle une actrice connue en lui donnant le premier rôle féminin dans la première comédie musicale soviétique (Joyeux Garçons en 1934). Actrice préférée de Staline[1], elle enchaîne les comédies musicales[2] comme Le Cirque (1936), Volga Volga (1938), La Voie lumineuse (1940) ou Le Printemps (1947). Son mari lui réserve des seconds rôles dans ses films Rencontre sur l'Elbe (1949) et Glinka (1952). Elle retrouve le chemin du théâtre après 1955 au Mossovet de Moscou.

Sa dernière apparition à l'écran a lieu dans le film Skvorets i Lyra[3],[4],[5],[6],[7].

Morte d'un cancer du pancréas le à Moscou , l'actrice est inhumée au cimetière de Novodevitchi.

Filmographie sélectiveModifier

 
Timbre russe de 2001 en souvenir de Lioubov Orlova.

PostéritéModifier

Notes et référencesModifier

  1. Joyeux Garçons est une comédie musicale qui révéla Lioubov Orlova, actrice adulée par Staline
  2. Biographie sur Première.fr
  3. (en)Peter Rollberg, Historical Dictionary of Russian and Soviet Cinema, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-442-26842-5, lire en ligne), p. 503
  4. (en) Birgit Beumers, Directory of World Cinema : RUSSIA, Intellect Books, , 366 p. (ISBN 978-1-78320-010-8, lire en ligne), p. 43
  5. (de) Peter Schepelern, Filmleksikon, Gyldendal A/S, , 1232 p. (ISBN 978-87-02-04523-9, lire en ligne), p. 10
  6. (en)Soviet Film, Sovexportfilm, Volumes 188 à 199, 1973, p.39
  7. Semiotic Society of America. Meeting, Plenum Press, 1997, p.76
  8. Un paquebot fantôme à la dérive dans l'Atlantique nord sur le site du journal Libération, 15 février 2013
  9. « 117e anniversaire de la naissance de Lioubov Orlova » (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :