Lionel Horter

nageur français

Lionel Horter
Informations
Nages Papillon
Période active Années 1980
Nationalité Française
Naissance (57 ans)
Lieu Mulhouse, France

Lionel Horter, né le à Mulhouse, est un ancien nageur français spécialiste du papillon reconverti dans l'entraînement. Son frère, Franck Horter, a lui aussi été nageur de haut niveau.

Il entraîne Roxana Maracineanu, vice-championne olympique en 2000. Officiant au Mulhouse Olympic Natation, l'un des « pôles France » de la natation, il entraîne entre autres Amaury Leveaux, Aurore Mongel et Sébastien Rouault, multiples médaillés internationaux. En 2008, il est quelque temps l'entraîneur de Laure Manaudou quand elle s'installe à Mulhouse.

En , après la désignation de Christian Donzé comme nouveau directeur technique national de la Fédération française de natation, il est nommé « entraîneur national coordonnateur des collectifs olympique et monde »[1],[2]. Le , après le décès accidentel de Christian Donzé en , il lui succède à son poste[3].

Le , il démissionne de ses fonctions « suite à un incident très important » : « on a demandé la tête de l'un de mes adjoints, et je ne pouvais pas accepter ça », justifie-t-il[4].

À la même époque, il devient l'entraîneur de Yannick Agnel, qui a rejoint le Mulhouse Olympic Natation après son retour en France[5].

Affaires judiciairesModifier

Début , le tribunal judiciaire de Mulhouse condamne le Mulhouse Olympic Natation à verser à Yannick Agnel la dernière année de salaire qui ne lui a pas été payée, soit 60 000 euros[6]. Le club fait appel de ce jugement.

Début , une enquête menée par la cellule d'investigation de Radio France dénonce les agissements des parents et du frère de Lionel Horter, tous impliqués dans la natation de haut niveau. On reproche à Lionel Horter une mauvaise gestion de l'argent public, un cumul illégal d'emplois publics et privés (donc un conflit d'intérêts) et le non-versement de sommes contractuellement dues[7],[8].

Au cours de l', l'une des filles de Lionel Horter dépose plainte contre Yannick Agnel pour « viol sur mineur et agression sexuelle » dont elle aurait été victime en 2016, alors qu'elle avait 13 ans[9].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier