Ouvrir le menu principal

Limoise

commune française du département de l'Allier

Limoise
Limoise
Blason de Limoise
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Bourbon-l'Archambault[1]
Intercommunalité Moulins Communauté
Maire
Mandat
Danièle Thiériot
2015-2020
Code postal 03320
Code commune 03146
Démographie
Population
municipale
159 hab. (2016 en diminution de 10,67 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 37″ nord, 3° 03′ 09″ est
Altitude Min. 222 m
Max. 318 m
Superficie 12,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Limoise

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Limoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Limoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Limoise

Limoise est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Située dans le Bocage bourbonnais, à quelques kilomètres des départements de la Nièvre et du Cher, Limoise se trouve à environ 25 kilomètres de Moulins.

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 1 (reliant Lurcy-Lévis à Bourbon-l'Archambault) et 13 (reliant Le Veurdre à Moulins)[2].

Communes limitrophesModifier

Quatre communes sont limitrophes de Limoise[2].

Communes limitrophes de Limoise
Pouzy-Mésangy Le Veurdre
  Saint-Léopardin-d'Augy
Franchesse

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 René Berthier    
mars 2008 mars 2014 Danièle Thiériot    
mars 2014 juin 2015 Pascal De Roover[3] DVD Agriculteur
18 juillet 2015 En cours
(au 23 novembre 2015)
Danièle Thiériot[4]    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 159 habitants[Note 1], en diminution de 10,67 % par rapport à 2011 (Allier : -0,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
231196304278369363313281321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
292332358378383389374395374
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
363391370304291265263267230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
215196180180156157170178159
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

C'est la commune d'Auvergne avec le plus fort taux de population comptée à part en 2006 selon l'Insee, avec 33,3 % (85 personnes pour une population totale de 255 habitants). Ce taux est dû à la présence d'une maison familiale rurale.

ÉconomieModifier

  • Porcherie industrielle de 8 000 cochons, site classé protection de l'environnement.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Jacques, de style néo-roman, reconstruite en 1888 par l'architecte moulinois Jean-Baptiste Moreau. Elle se trouve à l'emplacement d'un ancien château médiéval. La précédente église édifiée au XIIe siècle avait été détruite à la Révolution. La charpente ainsi que la couverture ont été entièrement refaites en 2016.

Personnalités liées à la communeModifier

Parler localModifier

Limoise a été un lieu d'enquête de l’Atlas sonore des langues régionales de France[9].

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'or à trois feuilles d'orme de sinople, au chef bastillé de trois pièces de gueules chargé d'une coquille d'or accompagnée de deux molettes d'argent.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier.
  2. a et b Carte de Limoise sur Géoportail.
  3. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 6 juin 2014).
  4. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], sur maires-allier.fr, Association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 23 mars 2016).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. La bise et le soleil, fable d'Ésope, dans le parler de Limoise.