Ouvrir le menu principal

La limaille est une poudre formée par usure d'un métal.
Étymologiquement, il s'agit de la poudre résultant du limage d'une pièce métallique.
Par extension le mot désigne plus généralement de la poudre métallique grossière, voire les rognures résultant de l'usage du tour sur du métal.

Sommaire

Détection des limaillesModifier

Un simple aimant peut facilement collecter et mettre en évidence les limailles de fer ou d'alliages riches en fer. Il peut alors aussi servir au nettoyage des limailles.

Diverses machines et moteurs peuvent produire (par usure, rognage) dans leur fonctionnement normal ou en cas de problème de la limaille qui peut être dangereuse pour le mécanisme, boucher des filtres, polluer des produits, voire être source d'accident ou de risque sanitaire si cette limaille contamine des aliments.

Divers détecteurs de limaille ont donc été conçus notamment pour l’industrie agroalimentaire et des transports (moteurs d’avion, groupes auxiliaires de bord, transmissions et réducteurs des aéronefs..). Ils utilisent des procédés de détection de particules ferreuses ou plus rarement non-ferreuses) dans les zones où la limaille est supposée circuler ou s’accumuler (zones accessibles ou fermées, telles que circuit de lubrification).

Dysfonctionnements : dans le cas de l’aéronautique, ces détecteurs servent au contrôle de l'aptitude au vol de l’avion. Au Canada, le ministère des Transports (Transports Canada) a signalé[1] des pannes régulières de détecteurs de limaille, à la suite d'une enquête déclenchée par la défaillance d'un détecteur de limaille d’un avion de transport régional, qui a été la cause d’un dysfonctionnement conclu par la rupture du moteur dont des éléments ont crevé la coque et pénétré la cabine. Sur 400 détecteurs de limaille identiques testés sur d’autres avions de ce type à la suite de cet accident, 38 détecteurs dysfonctionnaient.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier


Sur les autres projets Wikimedia :