Ouvrir le menu principal

Liliane Brion-Guerry

historienne de l'art française
Liliane Brion-Guerry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directrice de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfant

Liliane Brion-Guerry (Lyon, - ) est une historienne de l'art.

Biographie[1]Modifier

Directrice du département esthétique au CNRS, elle a publié plusieurs ouvrages et a dirigé chez l'éditeur Klincksieck la collection "L'Esprit et les formes". La somme qu'elle a publiée sur l'art à la veille de la Première Guerre mondiale a fait l'objet d'une très élogieuse critique de la part de Madeleine Rebérioux dans les Annales[2].

Après la mort en 1984 de son mari Marcel Brion, académicien français, elle a consacré son temps à sa mémoire, à la publication de nouvelles œuvres, la republication d'anciennes.

Elle est la mère de Patrick Brion, historien du cinéma.

OuvragesModifier

  • Cézanne et l'expression de l'espace, [1950], rééd. A. Michel, 1966.
  • Le Thème du Triomphe de la Mort dans la peinture italienne, Maisonneuve, 1950.
  • Fresques romanes de France, Hachette, 1958.
  • Jean Pélerin Viator. Sa place dans l'histoire de la perspective, Les Belles-Lettres, 1962.
  • L'année 1913 : les formes esthétiques à la veille de la Première guerre mondiale, (textes et documents inédits réunis par L.B-G.), Klincksieck, 1971-1973, 3 vol, prix Charles Blanc de l'Académie française[3].
  • Marcel Brion, Mémoires d'une vie incertaine, publ. par M B.-G., Klincksieck, 1997 (Cahiers Marcel Brion, n°1).

RéférencesModifier

  1. « Brion-Guerry, Liliane (1916-2006) », sur portail-collections.imec-archives.com
  2. Madeleine Rebérioux, « Liliane Brion-Guerry (dir.), L'année 1913. Les formes esthétiques de l’œuvre d'art à la veille de la Première Guerre mondiale, t. 3, Manifestes et témoignages [compte-rendu] », Annales. Économies, sociétés, civilisations, vol. 35, no 1,‎ , p. 114-116 (lire en ligne)
  3. « Liliane BRION-GUÉRRY », sur academie-francaise.fr (consulté le 2 mai 2016)

Liens externesModifier