Ligue catholique (Italie)

La Ligue catholique ou Sainte Ligue est une coalition formée en 1511 par le pape Jules II contre le roi de France Louis XII, qui en tant que duc de Milan en titre, manifestait une volonté d'expansion territoriale en Italie du Nord, notamment en direction de la Vénétie.

La formation de la Ligue catholiqueModifier

Elle est constituée le et réunit d'abord, outre le Saint-Siège et les États pontificaux, la couronne d'Aragon de Ferdinand II concerné en Italie en tant que roi de Naples, la république de Venise et les cantons suisses.

L'Angleterre d'Henri VIII s'y joint le .

L'empereur Maximilien d'Autriche, chef de la maison de Habsbourg et régent des Pays-Bas, allié jusque là des Français, y fait son entrée le (il a un lien de famille avec Ferdinand d'Aragon, étant le beau-père de Jeanne la Folle, fille de Ferdinand et mère de Charles de Habsbourg, futur Charles Quint).

Les réalisations de la LigueModifier

Les coalisés remportent plusieurs batailles, notamment celle de Guinegatte en Artois, une des provinces des Pays-Bas relevant de Maximilien (16 août 1513) ; cette bataille est suivie de la prise de Thérouanne.

Voir aussiModifier