Ouvrir le menu principal

Ligne de Romery à Liart

ligne de chemin de fer française

Ligne de chemin de fer d'intérêt local
Romery - Liart
Ligne de Romery à Liart
via Wiège-Faty, Vervins et Brunehamel
Image illustrative de l’article Ligne de Romery à Liart
Le bâtiment de la station de Coingt, en 2015.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Vervins
Historique
Mise en service 1912 – 1913
Fermeture 1935 – 1951
Concessionnaires CFD-Aisne (1912 – 1922)
CFD-NE (1922 – 1961)
Déferrée et disparue (à partir de 1961)
Caractéristiques techniques
Longueur 55 km
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Romery à Liart est une ancienne ligne de chemin de fer d'intérêt local du département de l'Aisne aujourd'hui disparue.

Construite et exploitée à voie métrique par la compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne, avant d'être mise à voie normale lors de sa reconstruction après la Première Guerre mondiale, elle desservait les industries locales.

ChronologieModifier

  • 1908 : Concession de la ligne de Romery à Liart via Vervins
  • 1912 : Ouverture de la section Romery - Vervins (voie métrique)
  • 1913 : Ouverture de la section Vervins - Liart (voie métrique)
  • 1914-1918 destructions de la Première Guerre mondiale
  • 1920/1925 : reconstruction de la ligne en voie normale
  • 1935 : Fermeture de la section Vervins - Liart
  • 1940 : Déclassement de la section Vervins - Liart
  • 1951 : Fermeture de la section Romery - Vervins
  • 1955 : Déclassement de la section Romery - Vervins

HistoireModifier

Petite ligne d'intérêt local concédée à la compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne par une convention datant du [1], la ligne relie deux gares, situées pour l'une sur l'importante transversale reliant la ligne Guise - Hirson à la ligne Lille - Thionville, passant par Liart, en évitant la ville d'Hirson par Vervins qui est le chef-lieu de canton et d'arrondissement. Cette ligne a pour objectif essentiel de desservir les entreprises du bassin industriel traversé. La compagnie effectue la concession qui lui a été attribuée en achevant la construction et en mettant en service la ligne dans son intégralité sous forme de voie métrique. Sur la partie de la ligne située dans l'Aisne, une convention est signée le , entre le préfet du département et les représentants de la compagnie. Cette convention est publiée le au Journal officiel[2].

La Première Guerre mondiale va nuire gravement à la ligne en raison de la destruction apportée à celle-ci. En 1922, la compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne fusionne avec la compagnie du chemin de fer de Saint-Quentin à Guise pour former la Compagnie des chemins de fer secondaires du Nord-Est. La ligne est reconstruite en voie normale et non plus métrique.

En raison du manque de trafic. le tronçon Vervins à Liart en passant à Brunehamel est fermé en 1935 puis déferré. Cette section est déclassé par décret du [3]. Il ne subsiste alors que le tronçon de Romery à Vervins.

En 1951, toujours en raison de la perte d'exploitation de la ligne, le dernier tronçon allant de Romery à Vervins est fermé. Les infrastructures et notamment les gares faisant partie de la ligne subsistante sont vendues aux municipalités ou à des particuliers. La ligne est déclassée par décret du [4] puis déferrée en 1960.

Aujourd'hui seules quelques traces du passé ferroviaire subsistent essentiellement les anciennes gares devenues des maisons.

LigneModifier

La ligne avait une longueur de 55 km.

De Romery à VervinsModifier

Le tronçon faisait 19 km et desservait :

Galerie de photographiesModifier

De Vervins à BrunehamelModifier

Le tronçon faisait 23 km et desservait :

De Brunehamel à LiartModifier

Le tronçon faisait 14 km et desservait :

Notes et référencesModifier

  1. « Convention du 31 janvier 1908 entre le département de l'Aisne et la Compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne. », Bulletin des lois de la République française,‎ , p. 3865-3872 (lire en ligne).
  2. « Convention du 31 janvier 1908 entre le département de l'Aisne et la Compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne. », Journal officiel de la République française,‎ , p. 8836-39 (lire en ligne).
  3. « Décret du 3 mai 1940 portant déclassement et réorganisant le réseau des chemins de fer secondaires du Nord-Est. », Journal officiel de la République française,‎ , p. 3474-75 (lire en ligne).
  4. « Décret du 2 juillet 1955 portant déclassement des lignes d'intéret local de Guise au Catelet et de Romery à Vervins. », Journal officiel de la République française,‎ , p. 6774 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier