Ouvrir le menu principal

Ligne de La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet

ligne de chemin de fer française

Ligne de
La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet
⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Un TER Lyon-St-Gervais passe au lac de Passy.
Villes desservies La Roche-sur-Foron, Bonneville, Cluses, Sallanches, Saint-Gervais-les-Bains
Historique
Mise en service 1890 – 1898
Électrification 1955
Concessionnaires PLM (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 895 000
Longueur 46,913 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale 20 
Nombre de voies Voie unique
Signalisation Block manuel
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TGV
TER
Fret SNCF

La ligne de La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet est une ligne de chemin de fer française établie dans le département de la Haute-Savoie, en région Rhône-Alpes. À Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet elle est en correspondance avec la ligne de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine (frontière) qui dessert les stations touristiques de la haute vallée de l'Arve, en particulier Chamonix.

Elle constitue la ligne 895 000[1] du Réseau ferré national.

HistoireModifier

Une ligne de « La Roche à Saint-Gervais et à Chamonix (Haute-Savoie) » est classée dans le réseau de chemin de fer d'intérêt général sous le no 125 par une loi le 17 juillet 1879 (plan Freycinet)[2].

La section de La Roche-sur-Foron à Cluses est déclarée d'utilité publique le 4 avril 1881[3]. La ligne est concédée à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 26 mai 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4]. Elle a été ouverte à l'exploitation le 1er juin 1890[5]. L'inauguration de la ligne et des gares intermédiaires de Saint-Pierre, Bonneville et Marignier, a lieu le 15 juin 1890[6].

La section de Cluses à Saint-Gervais est concédée à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une loi le 2 août 1886[7]. Elle est déclarée d'utilité publique le 31 mars 1891[8] rendant ainsi la concession définitive. Elle est ouverte à l'exploitation le 15 juin 1898[9].

InfrastructureModifier

C'est une ligne a voie unique au mauvais profil : les déclivités atteignent 20 . Le rayon des courbes descend à 300 m au niveau de Balme-Arâches ce qui limite localement la vitesse des trains à 80 km/h. Ils ne sont pas inférieurs à 500 m ailleurs où les vitesses sont comprises entre 100 et 140 km/h.

L'espacement des trains est réalisé par un Block manuel[10], elle est équipée d'un contrôle de vitesse par balises (KVB)[11] et d'une liaison radio sol-train sans transmission de données[12].

 
Sémaphore mécanique à la sortie de la gare de Saint-Pierre-en-Faucigny.

ÉlectrificationModifier

Cette ligne a été électrifiée en courant alternatif 25 kV - 50 Hz le 18 octobre 1955[13]. L'alimentation électrique est réalisée par la sous-station de La Roche-sur-Foron et par celle de l'Abbaye située à proximité de Saint-Gervais.

Vitesses limitesModifier

Vitesses limites de la ligne en 2012 pour les AGC, les autorails ainsi que les TGV dans les deux sens de circulation (certaines catégories de trains, comme les trains de marchandises, possèdent des limites plus faibles)[14] :

De À Limite
La Roche-sur-Foron St-Pierre-en-Faucigny 100
St-Pierre-en-Faucigny Cluses 115
Cluses Sallanches 140
Sallanches Saint-Gervais-les-Bains 115

ExploitationModifier

BibliographieModifier

 
La ligne entre Sallanches (en haut) et Le Fayet (Saint-Gervais-les-Bains).
  • Revue : "Le train" sur "Les électrifications de la SNCF" tome 1 : le monophasé des origines à 1962 (Savoie, Nord-Est-Jura), par Jean-Marc Dupuy, n° Hors-série spécial 41 01/2005.

Notes et référencesModifier

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), volume 2, pages 173.
  2. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  3. Bulletin des lois de la République française, année 1881/01, page 332.
  4. « N° 14213 - Loi qui approuve les conventions passées, les 26 mai et 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 325 - 333 (lire en ligne).
  5. Rapports et délibérations - Conseil général de la Haute-Savoie, année 1891, page 53.
  6. Site memoireetactualite.org : « L'inauguration officielle de la ligne de la Roche à Cluses a eu lieu dimanche 15 juin », dans Journal de l'Ain, 18 juin 1890, p. 3
  7. « N° 17490 — Loi qui concède diverses lignes de Chemins de fer à la Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 2 août 1886 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 33, no 1036,‎ , p. 633 - 634 (lire en ligne).
  8. Bulletin des lois de la République française, année 1891/01, page 413.
  9. Rapports et délibérations - Conseil général de la Haute-Savoie, année 1898, page 76.
  10. Annexe 6.6 au document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2013.
  11. Annexe 6.7 au document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2013.
  12. Annexe 6.8 au document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2013.
  13. Revue Chemins de fer, édité par l'AFAC, n° 393 - 1988/6, page 262.
  14. Renseignements techniques SNCF/RFF - RT 5074 La Roche-sur-Foron - Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier