Ligne de Choisy-le-Roi à Massy - Verrières

ligne de chemin de fer française

Ligne de
Choisy-le-Roi à Massy - Verrières
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Choisy-le-Roi, Orly, Antony, Massy
Historique
Électrification 1921 – 1947
Concessionnaires Syndicat de la GC (1885 – 1934)
PO (1934 – 1938)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2015)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 985 000
Longueur 15,037 km
Vitesse de référence 110 km/h
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 1500 V continu
Pente maximale 12 
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TGV, Ouigo
Thalys (en été)
(RER)(C)
Fret

La ligne de Choisy-le-Roi à Massy - Verrières est une ligne ferroviaire française, qui relie la gare de Choisy-le-Roi, sur la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, aux environs de la gare de Massy - Verrières, où elle rejoint la ligne de la grande ceinture de Paris. Elle est établie à cheval sur les départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de l'Essonne, en région Île-de-France.

Elle constitue la ligne no 985 000[1] du réseau ferré national.

HistoireModifier

 
Gare de Massy-Palaiseau-GC en 2009.

Le tracé de la partie sud de la ligne de la grande ceinture de Paris, entre Villeneuve-Saint-Georges et Massy - Palaiseau - Grande-Ceinture avait fait l'objet d'une assez vive polémique. Les militaires eux-mêmes n'étaient pas satisfaits de ce tracé qui sortait des limites du polygone de défense de Paris.

C'est pourquoi, après de très nombreuses discussions et tergiversations, il a été décidé de construire une ligne, dite stratégique, de Villeneuve-Saint-Georges à Massy - Palaiseau dont le tracé s'éloignait moins de la capitale.

La section de Villeneuve-Saint-Georges à Massy a été déclarée d'utilité publique le 22 mars 1880[2]. Elle a été construite par le service des ponts et chaussées de l'État. La ligne a été concédée au Syndicat du Chemin de fer de grande ceinture de Paris le 1er juillet 1885[3]. Elle a été inaugurée le 19 octobre 1886.

Le , bien que partiellement construit, le « raccordement entre la section stratégique de Palaiseau à Villeneuve-Saint-Georges (grande ceinture) et la ligne de Paris à Orléans près de la station de Choisy-le-Roi » est déclaré d'utilité publique par décret[4]. La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) a repris alors l'exploitation entre Choisy et Massy à partir du 27 août 1907. Le tronçon entre Villeneuve-Saint-Georges et la bifurcation des Saules (poste R d'Orly) a été neutralisé simultanément.

Le , le syndicat est liquidé et la concession transférée au PO[5].

InfrastructureModifier

CaractéristiquesModifier

C'est une ligne à double voie depuis l'origine, dont le profil est assez moyen avec des déclivités de 12 . Le rayon des courbes ne descend pas en dessous de 500 m sauf aux abords de Massy où il descend à 300 m. La vitesse maximum des trains ne dépasse pas 110 km/h. L'espacement des trains est assuré par le block automatique lumineux (BAL). Un système de radio sol-train avec transmission de données est en service ainsi que le contrôle de vitesse par balises (KVB)[6].

ÉlectrificationModifier

La section de Choisy-le-Roi à Orly avait été électrifiée en 850 V par 3e rail dès 1921[7]. Ces installations ont été déposées pour faire place à une alimentation 1 500 V - continu par caténaire en 1927[7]. La section d'Orly à Massy a été électrifiée directement en 1 500 V en 1947[7].

ÉquipementsModifier

Vitesses limitesModifier

Les vitesses limites de la ligne en 2012 pour les autorails, les TGV et les automotrices Z 2N, en sens impair, sont indiquées dans le tableau ci-dessous ; toutefois, certaines catégories de trains, comme les trains de marchandises, sont soumis à des vitesses limites plus faibles[8].

De À Limite
Choisy-le-Roi Poste R d'Orly 100
Poste R d'Orly Orly 80
Orly Massy-Palaiseau 110

ExploitationModifier

Cette ligne est utilisée par le RER C, pour les missions entre Pontoise et Massy - Palaiseau. Elle supporte également un trafic de TGV en provenance ou à destination de l'Ouest de la France (Rennes, Nantesetc.) qui se débranchent de la LGV Atlantique à proximité de la gare de Massy TGV, et à destination ou en provenance du Nord (Lille-Europe, etc.), de l'Est (Strasbourg-Ville, etc.) ou du Sud de la France (Marseille-Saint-Charles, Montpellier-Saint-Roch, etc.) via la LGV Interconnexion Est.

Le trafic intense supporté par cette ligne et la diversité des missions entre des trains périurbains (RER), des trains de fret, et des trains à longue distance (TGV) est d'ailleurs la principale raison du projet de LGV Interconnexion Sud.

Notes et référencesModifier

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du rail en (ISBN 978-2-918758-44-0), vol. 2, p. 212.
  2. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'État, année 1880, page 144.
  3. Bulletin des lois de la République française , année 1885/07, page 1.
  4. « N° 48342 - Décret qui déclare d'utilité publique la construction d'un raccordement entre la section stratégique de Palaiseau à Villeneuve-Saint-Georges (grande ceinture) et la ligne de Paris à Orléans près de la station de Choisy-le-Roi : 17 août 1906 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 64, no 2785,‎ , p. 140 - 141 (lire en ligne).
  5. L'aventure de la grande ceinture par Bruno Carrière et Bernard Collardey, Éditions La Vie du Rail, décembre 1992, (ISBN 2-902 808-40-2).
  6. Annexes 6.7 et 6.8 du document de référence du réseau ferré national publié par RFF, édition pour l'année 2013.
  7. a b et c Revue Chemins de Fer éditée par l'AFAC, numéro 393, pages 261 et 262
  8. Renseignements techniques SNCF/RFF - RT 4111/4112 Choisy-le-Roi - Orly - Massy-Palaiseau.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier